WSOP Main Event : 4 Français à 27 joueurs restants !

L'édition 2017 du plus gros tournoi du monde est en passe d'entrer dans la grande histoire du poker français. Au terme du Day 6, il ne reste plus que 27 joueurs en course, dont 4 Français. Jamais le contingent tricolore n'avait connu une telle réussite collective sur le Main Event.

Sans plus attendre, voici les quatre héros du jour, qui reviendront au Day 7 pour tenter de rallier la table finale.

- Valentin Messina (28 590 000)
- Antoine Saout (9 945 000)
- Benjamin Pollak (8 870 000)
- Alexandre Réard (8 580 000)

Antoine Saout, déjà 3e de ce tournoi en 2009, est en route pour un exploit rare dans le monde du poker, disputer deux fois la table finale du championnat du monde. A une époque où les participants se comptent en milliers, c'est un réel exploit. Valentin Messina, idéalement placé dans le Top 5 provisoire, confirme lui aussi qu'il est un grand joueur de tournoi, comme il l'a prouvé lors de l'EPT Malte en 2015, terminant 2e derrière Jean Montury.

Antoine Saout_2017 WSOP_EV73_Day 6_Furman_FUR0482-thumb-450x299-320359.jpgAntoine Saout

Alexandre Réard, dont la meilleure performance en tournoi live remonte à 2011, avec une 3e place sur le High Roller de l'EPT Deauville (105 700 €), est déjà assuré de son plus gros gain en carrière. Les joueurs éliminés entre la 19e et la 27e place toucheront en effet 263 000 $. Mais nul doute que son ambition ira bien au-delà lors du Day 7.

Enfin, Benjamin Pollak ne semblait pas destiné à aller beaucoup plus loin que le Day 4, lui qui avait commencé cette journée avec un petit tapis. Mais un rush de cartes et plusieurs double ups plus tard, il faisait partie des gros stacks et donc des prétendants très sérieux. Sa régularité au plus haut niveau depuis des années est impressionnante. La preuve, en 2013, « MagicDeal » terminait déjà 27e du Big One. Ce nouveau deep run n'est qu'une énième confirmation de son immense talent de joueur de tournoi.

Alors, aurons-nous un Français en table finale du Main Event pour la troisième fois de l'histoire, après Antoine Saout (3e en 2009) et Sylvain Loosli (4e en 2013) ? Je pense que beaucoup d'entre nous seraient déçus si ce n'était pas le cas.

Outre Antoine Saout, on peut noter la présence de deux autres anciens finalistes parmi les survivants. Ben Lamb (4e stack, 25 685 000) connaît son 3e deep run sur ce tournoi, après avoir fini 14e en 2009 et surtout 3e en 2011. L'Américain sera forcément à surveiller de près. Quant à Michael Ruane, il a fini 4e l'an dernier et c'est déjà un exploit de le retrouver une nouvelle fois aussi loin. On notera d'ailleurs qu'il n'a pas fait une seule place payée depuis sa finale de 2016. Se réserverait-il chaque année pour le Main Event ? Sa tactique semble fonctionner.

Ben Lamb_2017 WSOP_EV73_Day 5_Amato_DA66170-thumb-450x300-320374.jpgBen Lamb

Michael Ruane_2017 WSOP_EV73_Day 6_Furman_FUR0484-thumb-450x299-320362.jpgMichael Ruane

Petite remarque, les Américains sont en minorité (10 sur 27 joueurs restants), ce qui n'est pas arrivé très souvent dans l'histoire des championnats du monde, même si en 2011 les étrangers étaient majoritaires en demi-finales (14 sur 27) et en finale (5 sur 9), avec la victoire de l'Allemand Pius Heinz.

Le Day 7 s'annonce passionnant, surtout pour nous Français. On refait un point demain avec, je l'espère, un ou plusieurs Tricolores en finale !

« Previous | Home | Next »

Archives