Gagner au Poker : les conseils des vainqueurs WCOOP

HOW-TO-WIN-THE-1.png

Faire la fête. Boire. Rester débout jusqu'à l'aube. C'est l'activité principale de beaucoup d'entre nous le samedi soir. Marcher au ralenti. Boire. Tenter de dormir pour se lever lundi matin. C'est l'activité de beaucoup d'entre nous le dimanche soir en fin de week-end.

Mais pas cette fois. Prenez votre temps, installez-vous confortablement et profitez de l'événement de la soirée.

Les survivants peuvent se partager un joli magot. Pas encore la finale du Main Event des World Championship of Online Poker (WCOOP) de septembre dernier sur PokerStars (ce tournoi offrait plus de 11 millions de prizepool sur la version à 5 200 $ l'entrée, ndlr) mais il y a de quoi vibrer.

Nous avons d'ailleurs interrogé d'anciens vainqueur du Main Event WCOOP pour vous aider à bien négocier l'opportunité poker d'une vie quand elle se présentera.

La plupart des anciens champions de ce tournoi prestigieux ont accepté de nous réponde. De Tyson « POTTERPOKER » Marks (le vainqueur du plus gros gain sur ce tournoi avec un record à 2,2 millions de dollars pour le premier prix, ndlr) à l'Allemand Fedor « CrownUpGuy » Holz en passant par Marat « maratik » Sharafutdinov, suivez les guides.

Nous avons généré le cahier de la victoire pour vous.

Peut-être que la prochaine sera pour vous !

Tyson « POTTERPOKER » Marks

Vainqueur 2010 - 2 200 000 $

« Gagner le Main Event WCOOP sur PokerStars est le genre de truc auquel on ne peut pas se préparer... au moins pour moi, cela restera une expérience inoubliable. Pour être honnête, je n'avais pas réalis » l'importance d'une telle victoire avant de la vivre... je ne réalisais pas que je jouais pour gagner le plus gros prix de l'histoire du poker online. »

Tyson-Marks.jpgTyson Marks

« C'est évident qu'un tournoi avec 2 400 entrants et un buy-in à 5 000 $ est une belle histoire mais je ne me suis pas dit que j'entrais dans l'histoire du poker pour autant. Pouvoir dire que je suis champion du monde de poker online cela paraît irréel à dire encore aujourd'hui.

Je n'étais pas dans une position confortable avant d'atteindre les trois dernières tables. J'essayais juste de prendre le bon spot, être à tapis devant et monter des jetons. La structure était incroyable, la meilleure online que j'ai jouée... cela m'a permis de jouer la stratégie short-stack ninja pendant très longtemps. Juste en mode survie pendant très longtemps.

A 15 left mon tapis a gonflé et j'ai eu la réussite totale. Un Run de fou et c'est là que j'ai senti que j'étais en train de le faire, ce qui m'a rendu assez anxieux pour être honnête. J'étais nerveux mais des amis m'ont encouragé et les connaissances du poker m'ont aidé à rester focus. A l'arrivée en table finale, c'était bizarre car je me sentais à l'aise, j'avais accumulé de la confiance par rapport à ma prise de pouvoir à 13 left... les finales c'est ma maison, je me sens bien, je sais que c'est l'heure et les papillons s'envolent. Dans ma tête il n'y avait plus que les 2,2 millions ! »

Thomas « Kallllle » Pedersen

Vainqueur 2011- 1 260 000 $

« C'est la plus grande victoire online, le titre le plus prestigieux. Avec l'argent qui va avec, le prestige accolé et le bracelet c'était vraiment un sentiment particulier de gagner le Main Event WCOOP ».

Marat « maratik » Sharafutdinov

Vainqueur 2012 - 1 000 000 $

« J'ai commencé à me rendre compte que l'on pouvait se qualifier avec les FPP, les points de fidélité, et j'ai commencé à grind les tournois qui permettent d'en gagner assez souvent... de quoi gagner quelques tickets pour jouer le Sunday Million ou des tournois à 150 $.

Dans ces tournois qui se déroulaient tous les soirs, j'étais chipleader une fois et je suis arrivé à la bulle sans pouvoir me décider sur mon plan de jeu pour atteindre la finale. J'ai joué une main agressivement sans appuyer sur la gâchette au moment où il fallait faire tapis... et j'ai perdu la moitié de mon tapis car j'ai checké.

Après ça, je me suis dit que je n'aurais plus peur dans un tournoi important, plus jamais. [A la table finale du Main Event WCOOP], j'ai commencé à utiliser mon image de serrure pour ouvrir des mains moins bonnes, j'ai commencé à prendre la perception des adversaires à contre-pied.

Prenez des risques mais souvenez-vous que le secret est dans la gestion de bankroll ».

Fedor « CrownUpGuy » Holz

Vainqueur en 2014 pour 1 300 000 $

« Mon Jour 1 s'est plutôt bien déroulé. J'ai joué en ligne et j'ai pris les bons spots. J'ai terminé avec un bon tapis et avec une troisième place sur le Bigger 109 $ j'avais fait le plein de confiance avant le Jour 2. J'ai dormi jusqu'à 5 heures de l'après-midi le dimanche pour avoir une concentration maximale pour le grind du Jour 1 et notamment la fin de journée. Le lundi j'ai dormi jusqu'à 8 heures du soir, j'ai pris une douche, mangé un morceau et le Jour 2 débutait. »

DgYELHSX0AUxPIy.jpgLe patron de 2014, Fedor Holz

« J'y croyais dès l'entame. Une grosse part du succès est d'avoir la bonne attitude. Quand j'avais du mal à me motiver moi-même, je regardais des vidéos pour me pousser et m'y coller. Croire en soi et prendre les bonnes décisions est la clé de la victoire.

Ce tournoi est le plus prestigieux dans le monde des tournois de poker online, donc oui, cela veut dire beaucoup pour moi d'avoir inscrit mon nom au palmarès. Je suis quelqu'un de compétitif, notamment dans le poker, et gagner un bracelet est incomparable.

Bien dormir durant la compétition a été une bonne préparation, cela m'a permis d'être super concentré tout le temps et de ne jamais me sentir fatigué. »

« Coenaldinho7 »

Vainqueur en 2015 - 1 300 000 $

« J'ai gagné mon entrée sur ce tournoi pour 1 700 $ sur un SNG, trois jours très durs plus tard je remportais le Main Event WCOOP 2015. J'avais gagné. Je me sentais bizarre.

J'avais l'expérience des tables finales mais pour des prix de 5 000 à 20 000 $. Là c'est autre chose, il faut l'admettre. Je crois que cela en valait la chandelle car j'ai beaucoup appris. Je ne suis pas le meilleur joueur du monde et je ne gamble pas mais je vole à droite à gauche, je bluffe un peu, j'attends... surtout je m'adapte et je change de tactique à chaque main. »

Jonas « llJaYJaYll » Lauck

Vainqueur en 2016 - 1 500 000 $

« Les joueurs de poker le savent bien, ce n'est pas le genre d'opportunité que tu croises tous les soirs dans une carrière de poker. J'avais donc peur de rater une fois plus le gros score qui change tout.

Entre le premier et le deuxième jour, c'était un jour de grind comme un autre car l'argent était loin, je n'y pensais même pas. Quand le Jour 2 s'est terminé sur les coups de 8 heures du matin, l'adrénaline était au max. J'ai mal dormi, je n'arrêtais pas de penser au tournoi. Quand je me suis réveillé j'ai essayé de me distraire pour ne pas penser à la finale. Je suis sorti dîner en ville avec des amis pour passer le temps. »

Jonas-Lauck_wcoop_3oct16_v2.jpgPatron en 2016, Jonas Lauck

« Avant la table finale, je me suis dit que je serais heureux si je finissais au moins 5e mais gagner une place et plus d'argent me rendrait encore plus heureux. Quand nous n'étions plus que 4 et que j'étais en tête, tout le stress avait disparu. J'étais sur un nuage et j'avais ce bon pressentiment, je me donnais des chances de gagner. J'ai éclaté de joie quand j'ai terminé le Head's up ! »

Steven « SvZff » van Zadelhoff

Vainqueur en 2017 - 1 600 000 $

« Comment se préparer pour un tournoi du type WCOOP ? J'arrivais de 13 semaines de voyage donc j'avais probablement beaucoup de trucs à faire à la maison. Faire un check-up de votre installation pour jouer est un bon début. Ensuite j'enchaînerais les sessions durant un petit mois. C'est le plan parfait pour être prêt et frais pour le combat. J'y crois, je ne peux pas attendre, quelqu'un doit bien devenir le premier à réaliser le doublé sur ce tournoi. Pourquoi pas moi ? »

WCOOP-79-H-vanzadelhoff-1.jpg

« Previous | Home | Next »

Archives