Les 5 mythes du Poker

Le poker est un jeu tellement populaire que même les gens qui n'y jouent pas ont un avis dessus. Même s'ils n'y connaissent rien, ils pensent connaître ce jeu sur le bout des doigts.

Si le poker gagne en lumière au fil des années, il reste un jeu qui induit de nombreuses fausses idées.

Parfois certains des mythes qui se rattachent au poker sont exagérés par la culture populaire. Le portrait qui est fait du poker dans les films et à la télévision dresse une image loin de correspondre à la réalité.

C'est pour cela que les joueurs se plaignent toujours... « les films ne rendent jamais justice au poker, ils n'ont rien compris », disent-ils avant de donner leur propre version de ce qu'est le poker.

Et puis il y a ceux qui n'ont jamais joué de leur vie. Ils ont une opinion sur le jeu... une opinion qui ne compte que pour ceux qui n'ont pas encore essayé de jouer aux cartes eux-mêmes.

Ces mythes du poker attirent, leur force c'est qu'il est facile d'y croire. C'est seulement quand quelqu'un franchit le pas et participe à une partie qu'il peut reconnaître le vrai du faux.

Nous avons donc listé 5 idées préconçues sur le poker. Combien vous semblent familières ?

Mythe n°1 : le Poker est difficile à apprendre

Beaucoup de gens sont intimidés par le poker. Des gens qui ont envie et aiment gambler aux autres jeux de casino sont effrayés par le simple fait d'entrer dans une salle de poker. Ils pensent simplement que le jeu est trop compliqué à comprendre.

Une peur raisonnable.

A l'inverse des autres jeux qui se pratiquent en casino, le joueur de poker affronte les autres joueurs de la table. Ici on ne se bat pas contre la Maison, elle prend sa part au passage. L'hésitation peut être compréhensible car les débutants avec un peu de jugeote se rendent compte qu'ils vont probablement jouer contre des adversaires avec plus d'expérience.

Comme de nombreux jeux, le Texas Hold'em est souvent décrit comme une pratique que « tu mets une minute à apprendre et toute une vie à maîtriser ». Dans les faits, cela vous prendra probablement plus qu'une minute mais apprendre la valeur des combinaisons et le déroulement d'un coup n'est pas si compliqué non plus.

Non seulement apprendre le poker est probablement plus facile que prévu mais apprendre à gagner au poker n'est aussi pas forcément plus compliqué. Appliquer la bonne recette prend simplement un peu de temps car l'expérience permet de développer ses qualités de manière à être compétitif... et faire du profit.

Mythe n°2 : le Poker c'est que de la chance

Les gens qui ne jouent pas au poker font de ce jeu l'égal des jeux de casino comme la roulette ou les machines à sous. Des jeux où les joueurs n'ont pas de contrôle sur les événements et où les probabilités de gagner ne sont jamais en leur faveur.

Ils pensent aussi que gagner au poker n'est possible qu'avec la meilleure main. Ceux qui ont déjà essayé de jouer savent pertinemment que ce n'est pas le cas.

L'important ce ne sont pas les cartes, vous pouvez gagner au poker avec une main plus faible que celle de votre adversaire. Recevoir la meilleure main de départ n'est absolument pas gage de succès, il n'y a pas de garantie de gagner. Jouez mal votre paire d'As et il y aura souvent un résultat négatif à la fin de la donne.

Les cartes que vous recevez ont une incidence sur vos chances de succès. La stratégie d'un joueur de poker va conditionner les gains et les pertes de ce dernier.

Cards_EPT_MC_19_M3DM0046-1.jpg

Mythe n°3 : le Poker n'est pas un jeu de gamble

C'est la deuxième face du mythe dont nous parlions juste avant... Bienvenue dans la voie du milieu. Certains vont exagérer la part de chance du jeu et d'autres vont ne faire du poker qu'un jeu se basant sur les qualités (les « skills ») des joueurs.

Sur le long terme, le poker récompense les joueurs les plus adroits et ceux qui prennent les meilleurs décisions en se basant sur les informations dont ils disposent. Mais cela ne veut pas dire que la variance et la chance n'ont aucun impact. Cela peut prendre de l'importance, surtout sur une seule main ou sur une session de deux heures.

Le poker de tournoi en est un bon exemple. Quand un joueur en Table Finale se fait éliminer après être partie à tapis avec la meilleure main ! C'est ce qui fait le sel du jeu et un bon spectacle à regarder.

Partir à tapis avec les As contre une paire inférieure vous donne une probabilité de gagner de 8 chances sur 10. Cela veut dire qu'une fois sur 5 votre adversaire va gagner !

C'est un exemple qui montre quelle part de gambling il y a dans le poker, même pour les bons joueurs qui arrivent souvent à mettre les jetons au milieu en étant devant (ie : avec la meilleure chance de gagner statistiquement).

Mythe n°4 : Poker Face obligatoire

La légende veut qu'il faille posséder un masque à la place du visage pour gagner. Probablement l'exagération la plus importante de la part de ceux qui ne connaissent pas le poker et ont entendu parler des tells. Et des joueurs qui sont capables (ou absolument pas) de les cacher aux tables.

C'est logiquement un sujet central dans les films. Un clin d'oeil, une goutte de sueur qui coule ou l'attention inappropriée d'un joueur pour son Oreo (coucou John Malkovich dans « Les Joueurs ») et le suspense autour d'une main grimpe en flèche.

Il est vrai que lorsque vous jouez une main face à des adversaires réels il ne vaut mieux pas sourire comme un bêta dès que vous avez une grosse main. Ou trembler de manière incontrôlable quand vous êtes en plein bluff.

Mais être capable de rester stoïque ou posséder un visage impénétrable ne sont qu'une petite partie du jeu de poker. Les mises sont un langage et les joueurs révèlent bien plus de la force de leur main avec l'argent qu'ils investissent dans un coup. Les tells ne sont généralement qu'une aide à la décision, le détail qui font pencher la balance mais pas le détail le plus important.

Mythe n°5 : le Poker, un jeu de gangsters

L'histoire du poker est peuplée de légendes et d'épisodes de triche. Le jeu est historiquement pratiqué par des manipulateurs de cartes et autres gangsters... cet héritage influence l'image actuelle du poker.

Les films ont largement contribué à cette impression de monde opaque et dangereux, pas une scène de poker sans flingue dans la poche ou carte dans les manches.

La réalité n'était pas différente au 19e siècle... de l'eau a coulé sous les ponts depuis. L'époque des saloons et de la conquête de l'Ouest est révolue, terminé les parties dangereuses avec des escrocs sur un bateau à vapeur descendant le Mississippi... Les histoires de braquage et de violence ponctuant ces parties ont associé le poker au danger et à la criminalité mais le monde moderne est passé par-là.

Les salles de poker ont des licences pour opérer, leurs employés sont passés au crible et de nombreuses procédures sont mises en place pour garder le jeu propre. Sur Internet aussi, les opérateurs mettent en place des protocoles pour éviter et combattre la triche. Cela ne veut pas dire que les joueurs doivent faire une confiance aveugle et relâcher leur vigilance (dès qu'il y a de l'argent en jeu, il y a toujours un petit malin pour tenter sa chance.) mais s'asseoir aujourd'hui n'a plus rien à voir avec les parties d'antan, à l'inverse des premières parties de l'histoire du Texas, vous ne risquez plus votre vie !

Aujourd'hui le poker est un jeu pratiqué par des gens venus d'horizons différents à de nombreuses limites. Certains mythes persistent à propos de ce jeu si riche. Ils mettent en avant la complexité de ce jeu, les risques qui l'entourent et l'imagerie « hors-la-loi » à laquelle il renvoit. Pourtant, ces clichés sont souvent plus des fantasmes que la réalité du poker !

« Previous | Home | Next »

Archives