Des stars, un tournoi caritatif, un stream, rendez-vous samedi 9 mai !

StarsCallForAction-banner.png

Aujourd'hui on vous annonce une bonne nouvelle, ce qui tranche pas mal avec les récentes annulations de tournois.

Ca s'appelle le Stars CALL For Action, powered by PokerStars, un tournoi caritatif prévu ce samedi 9 mai à 20 heures CET. Le field sera composé de nombreuses célébrités, ce qui constitue une garantie de lever des fonds pour différentes causes mais aussi l'assurance de passer un bon moment, que ce soit pour les joueurs sur place ou les spectateurs/observateurs.

Les célébrités joueront pour les œuvres de charité, PokerStars donnera 1 000 000 $

Ce tournoi online bourré de stars sera retransmis en direct sur Twitch, Facebook et Youtube. Les célébrités allumeront leurs webcams au moment de prendre place sur leur siège virtuel. Les commentaires seront assurés par James Hartigan et Lex Veldhuis, ambassadeur PokerStars et superstar de Twitch.

Commençons par quelques détails d'importance. Pour ce tournoi, PokerStars donnera aux œuvres de charité 10 000 $ pour chaque célébrité qui prendra part au tournoi, avec un prize pool total de 1 000 000 $.

Pour chaque célébrité qui participera au tournoi, PokerStars invitera un fan sélectionné au hasard à jouer le tournoi également. Les deux groupes joueront de manière séparée jusqu'aux deux dernières tables, moment auquel tout ce beau monde sera réuni pour un final d'anthologie, le tout filmé en direct.

5 celebrities.png

David Schwimmer, Amy Schumer, Willie Garson, Edward Norton et Eric Bogosian font partie des nombreuses célébrités à jouer Stars CALL For Action

La moitié du prize pool ira à CARE International, l'organisation humanitaire avec laquelle PokerStars a travaillé par le passé. Les dons des spectateurs iront également à CARE International.

Les célébrités les mieux classées joueront pour l'autre moitié du prize pool. Elles pourront alors choisir l'oeuvre de charité à laquelle elles veulent donner leurs gains. Dans le même temps, les fans qui atteindront les places payées verront leurs gains aller à CARE.

Les célébrités qui sauteront rapidement pourront jouer un autre tournoi dans lequel le vainqueur donnera 10 % des gains à une œuvre de charité.

L'idée du Stars CALL For Action est née d'une conversation entre deux amis du poker, l'auteur et écrivain Andy Bellin et l'acteur Hank Azaria.

« S'il y a bien un moment pour jouer un tournoi de poker caritatif, c'est aujourd'hui »

« Andy et moi avions prévu de tenir un gros tournoi de poker caritatif à New York, à l'ancienne, où les gens pourraient s'asseoir à une vraie table et toucher des cartes », nous explique Hank Azaria. L'idée était de lever des fonds pour la fondation D.R.E.A.M, basée à Brooklyn et avec laquelle Azaria a travaillé par le passé.

Puis est arrivé le confinement mondial, ce qui impliquait qu'il n'y aurait pas de poker en live avant un bon moment. C'était le moment de se montrer créatif.

« Nous nous sommes rendus compte que ça n'avait pas vraiment de sens d'organiser un événement pareil, sauf pour aider la crise liée au COVID », raconte Azaria. « Nous avons tous les deux beaucoup réfléchi sur comment nous pourrions utiliser nos compétences pour aider les gens », ajoute Bellin. « Surtout maintenant, les dons aux différentes organisations étant plus réduits que jamais. »

Andy Bellin a alors contacté PokerStars.

« PokerStars s'est montré généreux au point de mettre en place ce deal à 1 000 000 $. Cela nous a motivé à trouver plein de célébrités pour participer et ces dernières ont répondu à l'appel. »

Stars Call PokerStars.jpg

« S'il y a bien un moment pour jouer un tournoi de poker caritatif, c'est aujourd'hui », nous fait remarquer Bellin, en faisant allusion au confort que cela procure de jouer un tournoi online quand tout le monde est confiné chez soi.

« Nous avons commencé à demander à nos amis s'ils joueraient un tel tournoi et tout le monde était sur la même longueur d'onde », nous explique Bellin. « Nous n'avons pas eu une seule réponse négative. »

« Je sais que si quelqu'un m'avait proposé un événement pareil, j'aurais dit oui dans la seconde », nous dit Azaria. « Tous ceux qui aiment jouer au poker - et même quelques personnes qui ne connaissent pas bien le jeu - ont donné leur accord pour jouer. »

Le home game virtuel pour une expérience bien réelle

Dans un sens, le Stars CALL For Action sera une version agrandie du home game régulier de Azaria et Bellin, cette partie qu'ils jouent presque chaque dimanche soir depuis 20 ans chez l'un ou chez l'autre à New York. Jusqu'à février évidemment, quand ce home game - et bien d'autres choses - ont dû être mis en pause.

Peu de temps après ça, Bellin était au milieu d'une téléconférence professionnelle, observant les webcams de ses collègues, quand il a eu une vision. Après en avoir parlé à ses amis du poker, la partie habituelle pouvait reprendre 3 semaines après le début du confinement.

« Ca se passe comme ça, nous sommes sur Zoom », nous dit Azaria. « Sauf que Hank utilise en général 3 caméras », plaisante Bellin. « C'est vrai », répond Azaria. « Puis j'édite les meilleures images et je les envoie à tout le monde à la fin. Mes meilleures images de la partie. »

« D'une certaine façon, je préfère comme ça. Je peux mettre les autres en mute », plaisante Azaria.

Bellin et Azaria.png

Azaria et Bellin, sur Zoom

« Il y a eu de très bons moments, surtout au début », explique Bellin. Trouver un moyen de jouer a permis de garder une certaine connexion sociale malgré l'isolement.

« Cette sensation de communauté et de camaraderie était vraiment nécessaire », nous dit-il.

Des Stars sur PokerStars... et une réunion Rounders !

L'événement va ressembler à la partie hebdomadaire de Bellin-Azaria car la plupart des joueurs présents chaque dimanche soir seront présents devant leur ordinateur le 9 mai.

« Nous avons commencé par le noyau dur qui joue notre partie », nous dit Azaria. Cela inclut, entre autres, Michael Cera, Billy Crudup, David Schwimmer et Eric Bogosian, tout comme le co-scénariste de Rounders (Les Joueurs en français) Brian Koppelman.

« Edward Norton aussi », ajoute Azaria. « Donc il y aura comme une petite réunion Rounders avec Ed et Brian et nous espérons attirer Matt Damon, qui aime jouer ce genre de tournoi. Et peut-être John Turturro et John Malkovich. Pour être honnête, j'ai très envie d'être à cette table. »

Il n'y a aucun doute que tout le monde regardera cette table si elle se produit.

Parmi les autres personnalités qui ont confirmé leur participation auprès de Hank Azaria, on retrouve beaucoup de stars qui ont travaillé avec l'acteur par le passé : Edward Norton, Brian Koppelman, Amy Schumer, Bryan Cranston, Don Cheadle, Michael Cera, Jon Hamm, Jeff Garlin, David Schwimmer, Eric Bogosian, Jason Alexander, Brad Garrett, Michael Ian Black, Kevin Pollak, Tony Yazbeck, Max Kruse.

« Cela montre la nature généreuse des gens en ce moment », nous dit Bellin. « Mais aussi, Hank est très apprécié à Hollywood, ce que j'ai trouvé affreusement surprenant », ajoute-t-il dans un petit rire. « Tout le monde semble avoir envie de participer à cet événement ».

« Sauf ceux qui ne veulent pas », dit Azaria avec ironie et un doigt levé. « Et croyez-moi, j'ai pris une note dans ma tête sur ces gens et ma vengeance sera terrible ! ».

Bellin à propos du « boum »

Ceux qui connaissent le monde du poker depuis un moment - notamment depuis le début des années 2000 - sont susceptibles de connaître Bellin pour son livre sorti en 2002, Poker Nation.

Andy Bellin.png

Andy Bellin

Parmis les « must read » des années précédant le boum du poker, les livres de Bellin incluent des essais stratégiques, des interviews avec des pros high stakes et des réflexions sur sa propre expérience avec le jeu.

« Beaucoup de personnes parlent du boum du poker comme un truc sorti un peu de nulle part », nous explique Bellin, en référence au film Rounders, à des livres comme Positively Fifth Street de James McManus, le poker en ligne et, bien sûr, la soudaine popularité du poker télévisé.

Mais pour les personnes comme Bellin, qui jouait déjà dans des clubs à New York au début des années 1990, l'explosion du poker n'avait rien de surprenant.

« Le boum, qui a choqué beaucoup de monde, je l'ai senti grandir. Je le voyais arriver », nous explique Bellin. « J'ai senti que cette vague m'a donné envie de réfléchir aux différents moyens de participer à ce boum, autrement qu'en jouant simplement aux cartes. J'ai senti ce livre grandir en moi alors que le boum était prêt à arriver ».

Poker Nation.png

C'était le bon moment pour avoir un livre poker dans sa bibliothèque. C'était une bonne période pour jouer au poker aussi, comme Bellin s'en est rendu compte en allant à Holywood au milieu des années 2000.

« A l'époque, j'étais un des joueurs de cash game les plus dangereux », se souvient-il avec un sourire. « J'avais déjà joué 2 ou 3 millions de mains quand tout le monde à Los Angeles n'en avait joué que 10 000. »

« J'ai été victime de ça... plusieurs fois », intervient Azaria.

« Je me souviens m'être assis à une table avec des acteurs célèbres et leur avoir expliqué les notions cotes du pot. Ils étaient assis comme si je racontais des histoires au camping au coin du feu », rigole Bellin.

A un moment, toutefois, les adversaires de Bellin ont commencé à acquérir ces connaissances et l'écart de niveau s'est réduit, avec cette « constante évolution » du jeu qui a continué à le rendre intriguant et fun pour lui.

« C'est sympa d'être un des pionniers, d'être le gars qui a grandi dans les clubs de jeu et de voir qu'aujourd'hui je me fais atomiser par n'importe quel gamin de 22 ans qui joue 19 tables à la fois », nous dit Bellin. « C'a été une période très agréable de ma vie. »

Azaria... heu, Brockmire donne ses conseils aux fans des Mets

Ceux qui suivent le poker depuis longtemps connaissent l'amour du poker de Hank Azaria. Tout le monde l'a vu jouer de nombreux tournois live, y compris lors des World Series Of Poker.

Brockmire.png

Hank Azaria est apparu dans des dizaines de films et séries télévisées. Il a gagné de nombreux Emmy Awards pour ces talents d'acteur et ses doublages. Il est en ce moment à l'affiche de la série Brockmire, où il joue un commentateur sportif alcoolique, drogué et coureur de jupons dont la crise de la cinquantaine le conduit à travailler en tant qu'annonceur dans une ligue mineure de baseball.

Comme Brockmire, Azaria est un grand fan de sports et supporter des équipes de New York. A travers son personnage, il donne des conseils aux personnes en manque de sport :

« Sans le sport, beaucoup d'hommes comme moi ont perdu cet exutoire d'émotions », explique Brockmire. « Donc mon conseil est simple, ne foutez pas tout en l'air. Pour votre bien et votre santé mentale, assurez-vous de crier quand vous êtes frustré. Comme si vous regardiez un match des New York Mets. »

Azaria nous dit qu'il n'a pas vraiment été capable de regarder les replays de vieux événements sportifs. « Je n'aime pas les spoilers. Je n'aime pas regarder un match en connaissant à l'avance le résultat ».

« Sauf quand le ballon passe entre les jambes de Buckner. Je ne m'en lasse jamais. »

« Juste un round » de hold'em, encore et encore

Vous connaissez certainement Azaria pour ses rôles dans d'autres séries comme Mad About You, Friends, et Ray Donovan ou pour les centaines de personnages qu'il a doublé dans la série Les Simpsons lors des 30 dernières années.

C'est à cette époque - il y a 30 ans - que Hank Azaria a commencé à jouer au poker régulièrement. Et il n'a jamais arrêté depuis.

« Je crois que j'avais subi une séparation et je me disais 'qu'est-ce qu'on peut faire les gars ?' », se souvient-il. « Donc on a commencé à jouer au poker. C'était la partie classique où personne ne savait jouer. C'était juste une excuse pour boire et jouer aux cartes. »

« Puis quand la folie du poker a commencé, je me souviens de Josh Malina, un très bon acteur qui jouait, entre autres, dans The West Wing. C'était un habitué de notre partie, il essayait toujours de lancer le No Limit Hold'em. On lui disait 'noooon, c'est ennuyeux !' Et il insistait, 'non non, juste un round, juste un round. No Limit Hold'em.' »

Azaria WSOP.jpg

Hank Azaria aux WSOP en 2010

Azaria et ses compères finiront par changer d'avis. Les jeux de cartes fun à jouer étaient toujours d'actualité, mais le No Limit Hold'em avait pris le pouvoir.

« Nous avons fini par comprendre que c'était un vrai jeu. Un peu comme le golf. 15 minutes pour l'apprendre, toute une vie pour le maîtriser. »

Les autres ont commencé à s'améliorer. « Comme l'a dit Andy, presque tout le monde connaît les bases aujourd'hui. Ils connaissent l'aspect mathématique du jeu, les cotes, ils savent comment bien jouer. C'est dur de trouver quelqu'un qui ne sait pas jouer. Mais j'aime ça. C'est comme un bon match de basket. »

Une bonne raison d'être ensemble alors que nous sommes loin les uns des autres

Pour cette raison, Azaria espère que, même si beaucoup de plaisir va être pris lors de ce tournoi le 9 mai, la compétition sera féroce. « Tous les participants peuvent gagner. Ce sont tous de bons joueurs, c'est moi qui vous le dis. »

Le plaisir va être énorme. Et l'excitation ne va faire que grandir à l'approche du coup d'envoi du tournoi.

« Tout le monde a l'air enthousiaste à l'idée de participer », nous explique Azaria. « C'est le meilleur moyen de mixer vraie donation aux personnes qui en ont besoin et interaction sociale tout en restant chez nous. Histoire de nous rappeler ce qu'étaient nos vies avant le confinement. Des vies que tout le monde espère retrouver bientôt. »

« Et je dois vous avouer que quand PokerStars s'est proposé pour un tel événement, ça m'a touché. Nous espérions qu'ils mettraient un peu d'argent. Mais financer tout l'événement à hauteur d'un million de dollars, c'est juste incroyable. »

Restez connecté, la liste finale des participants sera confirmée dans peu de temps. Et assurez-vous de rejoindre la fête ce samedi 9 mai à 20 heures pour suivre l'événement en streaming.

« Previous | Home | Next »

Archives