Retour sur la Gotaga Poker Night - les streamers en parlent

Le 24 Septembre dernier avait lieu la Gotaga Poker Night, événement incontournable sur Twitch avec près de 40 000 viewers en simultané sur la plate-forme pendant une grande partie de la soirée et une victoire finale pour Domingo. Dimanche soir, vous avez pu voir le replay commenté de la soirée par Benny & Yu, les streamers reviennent sur leur prestation et sur l'événement.


Gotaga*620 copie.pngGotaga

Comment qualifieriez-vous la prestation des joueurs ce soir ?

Gotaga : Jiraya a été un peu plus foufou que je pensais. Il a surtout été royal en terme d'animation, même quand t'étais en mode tryhard et pokerface, il faisait sa vanne et tu pouvais pas te retenir de rire. Doigby m'a un peu étonné, il fait souvent le malin, d'habitude. Là, il a mis les lunettes de soleil, il parlait plus, comme s'il avait beaucoup plus de choses à prouver que les autres. Je pense qu'il doit aussi être mécontent de sa perf, comme moi. Mister MV, très grand, c'était le vétéran et clairement le plus expérimenté. Moi, on m'appelait le "viewer killer", ce soir, lui, c'était le "streamer killer", il a éliminé tout le monde un par un, sauf Domingo à la fin. Et Domingo, il a maîtrisé son dossier, il a joué calme, tranquille, il s'est retrouvé en tête à tête avec peu de jetons, et son heads-up a été incroyable.

Doigby : Domingo, classique, je le connais très très bien. Gotaga, j'avais pas trop peur parce que j'ai le dessus psychologiquement depuis quelques temps,. Domingo, c'est l'inverse, il arrive toujours à m'avoir, donc je l'évitais un peu. Jiraya, il était plus là pour faire des vannes, je connaissais pas trop son niveau, on le sentait un peu perdu dans les coups. Je regardais du coin de l'oeil Domingo, j'étais content d'être à sa gauche. Il parlait avant moi, ça me rassurait beaucoup. Gota, c'est Gota, franchement, je m'attendais à tous ses coups, je pouvais limite deviner toutes ses mains. C'était Mister MV le vrai point d'interrogation au début de la table, il a fait trop mal sur cette soirée, le MV.

Domingo : Jiraya, j'avais dit qu'il serait drôle, il a été drôle. Gota a été vite en difficulté, il a pas eu trop de chance. Jiji est sorti en premier, tu sens qu'il est là pour faire le show, mais il pourait vite être très bon. Doigby a été très bon au début et s'est un peu écroulé. Et MV m'a pas mal impressionné, tu sens qu'il a ce côté poker, science du sizing, il maîtrise vraiment les bases du poker. C'était cool parce que ça n'a pas envoyé des parpaings dans tous les sens, on a pu profiter du moment.

Gotaga : C'était un événement incroyable, Domingo qui gagne à la fin, qui a fait un très gros comeback. C'est d'ailleurs motivant à gagner parce que je l'ai vu repartir avec la coupe qui pesait au moins 30 kgs. Je sais pas quand aura lieu le prochain événement, quand Pokerstars aura envie de remettre le couvert, mais les joueurs, les viewers, tout le monde a adoré l'événement, c'est que du positif, y a que ma performance qui restera un peu en travers de la gorge.

Doigby*620 copie.pngDoigby

Quels ont été les moments marquants de la soirée ?

Mister MV : La main qui a eu le plus d'importance, c'est le call face au tapis de Gotaga avec Doigby qui a simplement payé avant, avec Dame-Dix de trèfle. Je me demandais si c'était correct, si j'avais les cotes. Avec le tapis énorme que j'avais et avec le fait que Doigby m'oublie un peu et paye juste, voir le flop pouvait être intéressant. Dame-Dix connecté, c'est pas une main très forte, mais on peut trouver un flop très avantageux, donc je m'étais dit que c'était correct. Le flop est juste incroyable avec les deux dix qui rentrent et avec un Doigby déterminé à sortir Gotaga. Finalement, il me surrenchérit à tapis avec sa paire de 8 alors que je mets 10 000 et qu'il y a que des overcards. J'étais vraiment très bien là-dessus.

Gotaga : Je suis stable à ce moment, mais dans le bottom en terme de chips. J'avais vraiment plus beaucoup de jetons, la big blinde devait faire 20% de mon tapis, et je décide d'y aller. C'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd que j'avais pas vu mes cartes. Doigby avait une paire de huit servie, il me suivait dans tous les cas. Mister MV était chipleader avec beaucoup de jetons, il a suivi aussi. C'était le moment de tripler. Je vois le flop, je regarde mes cartes, 9-4, pire shove ever, j'aurais jamais du faire ça, du coup, fin de tournage pour moi. De base, c'était pour animer le stream, j'aurai peut-être du passer gentiment, je ne ferai pas ça la prochaine fois.

Doigby : J'ai bien démarré, je prends la main sur Mister MV, qui est celui qui me connaît le moins à la table, c'est celui que j'avais envie le plus de marquer. Sur un coup au début de la game, je le pousse à folder alors que je sentais qu'il avait envie d'imposer son style. Ca m'a bien aidé, ça a mis la pression à tout le monde, après j'enchaîne les bons coups jusqu'à une nouvelle main contre MV (NDLR : Mister MV pousse Doigby à tapis avec deux paires max contre paire max chez Doigby). Je commence un peu à perdre la tête et après ça, y a le coup contre Gotaga, où je veux absolument le sortir pour la réputation que j'ai d'être sa nemesis. Au lieu d'isoler Gotaga, je me contente de payer, et du coup, Mister MV paye aussi. Il me déstabilise au flop et parviens à gagner contre ma paire de huit servie après avoir trouvé un brelan sur le flop. Je m'en veux de cette erreur, mais au moins j'ai appris. C'est clairement le duel d'ego qui m'a mis dedans. J'oublie tout le monde, je me dis que je dois y aller parce que j'ai une paire servie et que c'est Gota. Je suis aveuglé, j'en oublie MV et le fait qu'il est bien plus expérimenté que nous.

Mister MV : Le sit and go a assez mal commencé, j'ai eu très peu de mains sur la première heure, mais j'ai eu envie de jouer quelques coups pour jauger la table. Je perds très vite un gros coup contre Doigby qui me piège totalement avec un monstre. Je commence à me refaire, à prendre mes aises, j'ai touché quelques bons flops et quelques bonnes turns. Et ensuite, y a eu quelques gros coups. Gotaga a fait un call très cher quand j'avais quinte max et qu'il avait double paire. Ca lui coûte très cher, à partir de là, je ne fais que monter, je suis ultra chipleader. Finalement, tout se passe bien, je sors tout le monde, je sors Jiraya sur un 50/50, y a donc le coup monstrueux contre Doigby et Gotaga, tout se passe nickel. J'arrive archi chipleader avec plus de 100 000 jetons en HU. Et là, c'est plus compliqué, je pense que c'est le mental qui parle. Ca fait longtemps que j'ai pas joué lde heads-up, faut prendre tout le temps des décisions, faire quelques dingueries, ce qu'a bien fait Domingo, j'ai compris qu'il a envoyé tapis avec des poubelles, mais j'ai eu très peu de têtes dans mes mains pour m'en tirer. Le heads-up, je l'ai plutôt mal négocié. J'ai essayé dès le début d'être très agressif, j'aurai peut-être pu temporiser et vraiment attendre une main solide pour tout envoyer. Mais je suis quand même vraiment content, j'ai plutôt bien joué cette table pour quelqu'un qui joue si peu maintenant.

Domingo : J'ai pas fait grand chose au tout début, j'ai laissé un peu faire. Première main contre Jiraya, j'ai voulu l'agresser, mais il est parti en mode fish, on ne sait pas trop ce qu'il fait, et il le fait bien. Ensuite, je suis resté au stack de départ, je me suis faufilé, j'ai gagné des petits coups par-ci par-là. J'ai plutôt pas très bien joué, jusqu'au heads-up où je suis arrivé contre Mister MV qui avait été impressionnant toute la partie en éliminant tout le monde. Là, en Heads-up, je me dis quoiqu'il arrive il a beaucoup plus que moi, j'y suis allé, on l'a tenté au bluff. Y a un premier coup qui m'a permis de doubler, j'ai eu un peu de chatte, et ensuite, let's go, Benoît Paire, on est là !

Mister MV : Tant qu'on est en 6-max, j'essaie de voir des flops, je suis très à l'aise, j'ai une lecture pas trop immonde, et j'essaie de varier entre dinguerie et pot control. Quand il y a une bonne structure de blindes, je suis très à l'aise quand on est deepstack. Maintenant, il faut que je révise mon Heads-up, qu'est-ce qui est acceptable pour payer des tapis ? Parce que la valeur des mains baisse en HU. Mieux maitriser le très short handed, là, je n'ai pas eu à jouer à trois, vu que j'ai sorti Gotaga et Doigby. Faut que je travaille la finition, comme on dit.

Domingo : En HU, j'ai eu une bonne main contre Mister MV, j'ai Valet-Dix, j'agresse un peu, il me suit, au flop, il tombe Valet-Dix. Il checke, j'envoie, il me surrelance, et je fais tapis, il se couche finalement, c'est un bon coup qui a fait un peu tourné le heads-up, j'ai du prendre 40k et ça a tout changé à ce moment-là.

Mister MV : Le niveau était vraiment correct, j'ai pas vu des choses trop dingues. Jiraya, un peu fantasque, dur à lire. J'avais repéré quelques attitudes, ça me semblait jouable contre lui. Gotaga, solide, mais un peu trop d'ego. C'est d'ailleurs ça qui lui fait perdre une grosse main contre moi au début. Il a un peu de mal à folder, mais ça se voit qu'il joue beaucoup, il a quand même de bons automatismes. Doigby, c'est aussi une histoire d'ego, finalement, parce qu'il voulait vraiment sortir Gotaga, ils ont un historique tous les deux. Doigby a bien joué, au début, il m'a complètement piégé avec un mini value bet à la river alors qu'en fait, il avait les nuts. Moi, j'essaie de l'arnaquer en le relançant, et je me fais cueillir. Très bien joué de sa part. Et Domingo, surprenant, parce que très discret et précautionneux quand on était plusieurs joueurs, et finalement, en HU, il n'a pas hésité à faire le dingue, à tenter. Et avec les blindes qui montent, suffit que deux tapis passent, et on est ensuite au même niveau, et ensuite il m'a bouffé. Tout le monde a bien joué, c'était assez solide.

MisterMV*620.pngMister MV

Quels sont les points communs entre les jeux vidéos et le poker ?

Gotaga : Il y en a beaucoup autour de la vision du jeu et des maths. Si je compare à Call of Duty, nous aussi il y avait des probas sur le fait que les adversaires ont un pourcentage X de spawn à cet endroit-là, tu joues un peu sur la variance, comme sur Fortnite. Tu dois vraiment t'adapter dans ces jeux-là, et au poker, c'est un peu ça aussi. Tu ne dois pas jouer comme un robot, mais t'adapter, il y a pas mal de variance dans les deux disciplines. Je retrouve beaucoup de similitudes entre le jeu vidéo et le poker et ça me va bien.

Doigby : Le dépassement de soi, la combativité, la rigueur, la patience, le talent, l'entraînement, le mental, la tactique, la stratégie, lire le jeu de son adversaire, le profiler, bien se connaître soi-même pour ne pas montrer ses faiblesses et exploiter ses qualités. Il y a quasiment que des points communs entre les jeux videos et le poker, et c'est pourquoi je suis vraiment fan des deux.

Domingo*620.pngJiraya et Domingo

Après cette Gotaga Poker Night, le prochain rendez-vous, c'est online avec la Gotaga After Party, au moins pour Domingo et Gotaga, comment vous allez aborder l'événement ?

Gotaga : J'espère qu'il y aura pas de gages, cette fois. Généralement, online, quand je fais des tournois KO, j'ai moins cette peur de perdre. C'est à dire qu'à un moment, si tu veux faire passer ton bluff, quitte à mettre en jeu ton tapis, quitte à te dire qu'il y a un risque que tu sortes, tant pis, tu fais plein de tournois en même temps, donc c'est pas très grave. Là, j'avais cette peur de perdre, juste pour pas vendre mon Neymar sur Fifa, du coup, j'étais en mode faut-pas-que-je sorte-en-premier. Sur certaines turns, je faisais des simples relances au lieu de prendre le risque d'envoyer le tapis. Certains avaient les jetons pour payer, pour aller voir, Doigby qui a fait un petit hero call « Beh Gota, je te crois pas », il a payé, il m'a dit que si j'avais all-in, il aurait pas payé. C'est plein de petits détails comme ça qu'il faut que j'améliore. Faut que je joue plus comme online, que j'ai moins peur, faut apprendre de ses erreurs et continuer à progresser, mais on est quand même sur la bonne voie.

Domingo : Je vais donner le max, cette fois, ça va pas être du Jiji en face, ça va être du viewer qui a eu faim de freeroll, on va essayer de repartir avec un petit titre, ou au moins pas finir dernier et faire une bonne prestation.


Rendez-vous le 15 Octobre sur PokerStars pour la Gotaga After Party, un Sit and Go qui réunira Gotaga, Domingo (vainqueur de la Gotaga Poker Night), les deux joueurs qualifiés sur le Freeroll du 24 Septembre (ViirTuOz62 et Fox84700) et deux qualifiés lors d'un freeroll prévu le 14 Octobre. 10 000 € de dotations seront à se partager sur cet événement à suivre en direct sur Twitch.

En attendant, vous pouvez également revivre la Gotaga Poker Night commentée par Benny & Yu en regardant le replay disponible sur Twitch et ci-dessous :

Domingo vainqueur de la Gotaga Poker Night

« Previous | Home | Next »

Archives