8 variantes de poker uniques à essayer lors de votre prochain Home-Game

Vous cherchez une variante de poker à essayer lors de votre prochain home-game à la maison ? Découvrez ces variantes de poker uniques que vous ne trouverez pas dans un casino.


CartesAK.pngPhil Ivey a commencé à jouer au Five-Card Stud pour quelques centimes avec son grand-père. Daniel Negreanu a grandi en jouant au Vanunu à Toronto. Le premier prix en espèces de Phil Hellmuth aux World Series of Poker était dans un événement de Seven-Card Stud Split.

Alors que la génération actuelle de jeunes joueurs de poker plonge directement dans le No-Limit Texas Hold'em - la variante la plus populaire du poker - ils évitent d'apprendre les jeux mixtes et d'autres variantes intéressantes du poker, qui sont bien trop longues à énumérer.

Pourquoi limiter vos parties de poker à la maison au Texas Hold'em alors qu'il y a tant de types de jeux de poker amusants à jouer ?

Vous trouverez ici les règles de huit variantes de poker uniques que vous et vos amis pouvez apprendre en un rien de temps. Vous ne trouverez pas ces types de poker à Vegas ou sur PokerStars.


L'ANANAS PARESSEUX (Alias LAZY PINEAPPLE alias TAHOE PINEAPPLE)

Qualité unique : vous commencez et terminez les paris avec trois cartes, pas deux.

Le Pineapple standard est une variante du Texas Hold'em dans laquelle les joueurs reçoivent trois cartes fermées au lieu de deux, l'une d'entre elles étant défaussée avant le début du premier tour d'enchères. Si tout ce cérémonial ne vous intéresse pas trop, vous pouvez simplement garder les trois cartes fermées et jouer au Lazy Pineapple (alias Tahoe Pineapple) à la place.

Comment jouer au poker Lazy Pineapple ?

Le jeu est essentiellement le même que le Texas Hold'em, sauf que les joueurs reçoivent trois cartes fermées au lieu de deux. L'objectif est de constituer la meilleure main de poker à cinq cartes en utilisant les cartes communes standard du flop, du tournant et de la rivière, mais les joueurs ne peuvent utiliser qu'un maximum de deux de leurs cartes fermées.


LE POKER IRLANDAIS (IRISH POKER)

Qualité unique : il commence en PLO et se termine en NLHE

Comme le Pineapple, le poker irlandais est une autre variante du Texas Hold'em à laquelle on a ajouté un soupçon de Pot-Limit Omaha.

Comment jouer au poker irlandais ?

Les joueurs reçoivent quatre cartes fermées au début de chaque main et le premier tour d'enchères se déroule comme une main de Pot-Limit Omaha typique. Les joueurs à gauche du croupier placent la petite et la grosse blinde, puis l'action continue dans le sens des aiguilles d'une montre à partir de la gauche de la grosse blinde.

Un flop à trois cartes est alors distribué face visible et un autre tour d'enchères commence. Une fois terminé, tous les joueurs restants doivent se débarasser de deux cartes fermées, les laissant avec deux cartes en main.

Le reste de la main se déroule de la même manière qu'une main de Texas-Hold'em : turn, bet, river, bet, abattage.


COMMENT COMMENCER À JOUER AU POKER EN LIGNE AVEC DES AMIS | COMMENT OBTENIR UNE BONNE STRUCTURE DE BLIND


LE POKER SIMULTANÉ (alias le HOLDEMAHA)

Qualité unique : l'équipe du blog PokerStars y joue

Ce jeu est l'un des favoris de l'équipe du blog PokerStars, et nous avons passé de nombreuses heures à y jouer dans des chambres d'hôtel et des aéroports alors que nous étions sur la route pour des événements live.

Comment jouer au poker simultané ?

Comparé à certains des autres formats de poker dont nous avons parlé dans cet article, le Poker Simultané (ou Holdemaha, comme nous aimons l'appeler) va sembler relativement simple. Tous les joueurs reçoivent six cartes fermées et doivent les diviser en deux mains : une main de No-Limit Hold'em (deux cartes) et une main de Pot-Limit Omaha (quatre cartes). Une fois ces mains posées face cachée sur la table, elles ne peuvent plus être modifiées.

L'action se déroule comme une main normale de PLO (le jeu peut être joué à la fois en pot-limit ou en no limit, mais comme chaque main crée beaucoup d'action, vous voudrez peut-être vous en tenir au pot-limit pour éviter les drames). Il y a des tours d'enchères pré-flop, au flop, sur le tournant et sur la rivière.

Les joueurs jouent simultanément leurs mains en mode NLHE et en mode PLO (ce n'est pas seulement un nom intelligent !). Si une main arrive à l'abattage, le joueur avec la meilleure main de NLHE remportera la moitié du pot, et le joueur avec la meilleure main de PLO remportera l'autre main. Si un joueur possède à la fois la meilleure main de NLHE et de PLO, il remporte le pot dans son intégralité.

Le plaisir consiste à déterminer si votre adversaire n'a qu'une seule bonne main, c'est-à-dire, 'parient-ils pour essayer de vous sortir du partage du pot, ou ont-ils deux bonnes mains ?' Là encore, peut-être qu'ils n'ont rien du tout.

Alors, qu'en dites-vous? Faites une partie à la maison avec des amis, puis venez vous asseoir à notre table.

Nous avons besoin de sang neuf.


LE VANUNU

Qualité unique : lectures en direct à la mode pierre-papier-ciseaux requises

Comme nous l'avons mentionné plus haut, l'ancien ambassadeur de PokerStars, Daniel Negreanu, a parlé avec lyrisme de son amour pour le poker Vanunu dans le passé, car c'est l'un des jeux auxquels il a joué pendant ses années d'apprentissage à Toronto. Selon KidPoker, cela l'a aidé à perfectionner ses talents de joueur, et avec le nombre de formats de poker différents que le Vanunu combine, ce n'est pas si surprenant.

Comment jouer au poker Vanunu ?

Chaque joueur reçoit sept cartes faces cachées, qu'il ne regarde pas. Chaque joueur expose ensuite une carte à la fois et un tour d'enchères suit chaque carte, les joueurs parient qu'ils ont la meilleure main haute ou basse. Cela continue jusqu'à ce qu'il y ait cinq cartes faces visibles et deux faces cachées.

À ce stade, les joueurs ont la possibilité d'abandonner l'une de leurs cartes en échange d'une autre. Ils doivent payer pour ce privilège, cependant, avec un montant prédéterminé entrant dans le pot pour une carte exposée, et le double de ce montant pour une carte cachée.

Avec leurs mains définies (cinq pour le haut et deux pour le bas), chaque joueur doit alors déclarer soit bas, soit haut, soit les deux. Cela signifie qu'ils pensent que leur main est la meilleure main basse, ou la meilleure main haute, ou les deux. Tous les joueurs le font en déposant des jetons (ou des pièces) dans le pot en même temps, il ne peut donc pas y avoir de triche (comme un jeu de pierre-papier-ciseaux) : un pour le bas, deux pour le haut ou trois pour les deux.

Si vous déclarez les deux et que votre main ne gagne pas à la fois le haut et le bas, vous ne pouvez gagner aucune partie du pot. S'il n'y a que des mains basses, la meilleure main basse remporte le pot. Il en va de même pour les mains hautes. Sinon, la meilleure main basse et la meilleure main haute se partagent le pot.

Avec des éléments de stud à sept cartes, de razz, de jeux de tirage et de nombreuses lectures en direct, cette variante est certaine de garder votre prochain home-game à la maison intéressant. Qui sait? Cela pourrait aider votre lecture comme ça a été le cas pour Daniel Negreanu.


LA ROUE DE LA MORT (DEATH WHEEL)

Qualité unique : les cartes communautaires utilisées doivent être adjacentes.

Comme au poker Vanunu, la roue de la mort - au nom impressionnant - est également couramment jouée en Hi/Lo (bien que jouer juste en High soit également une option). Mais il y a un élément particulier qui en fait un format amusant mais exaspérant pour votre prochaine home-game.

Comment jouer au poker Death Wheel ?

Chaque joueur reçoit quatre cartes fermées, tandis que six cartes communes sont distribuées face cachée dans un cercle au centre. L'idée est de faire la meilleure main de cinq cartes en utilisant seulement deux cartes de votre main et trois des six cartes communes (comme au Pot-Limit Omaha). Cependant, les trois cartes communes que vous utilisez doivent être adjacentes dans le cercle (que l'on appelle la roue de la mort).

Il y a un tour d'enchères lorsque les cartes fermées sont distribuées, puis une carte commune est exposée, suivie d'un tour d'enchères. Ceci est répété jusqu'à ce que les six cartes communes soient face visible. Cependant, vous n'exposez jamais les cartes adjacentes. Vous ne devez exposer une carte qu'en face d'une carte face visible, l'idée étant que vous ne saurez pas lesquelles des trois cartes vous pouvez utiliser jusqu'à la fin.

Il existe six combinaisons de trois cartes possibles que vous pouvez utiliser pour constituer votre main, et avec les 4 cartes que vous utiliserez, la main gagnante est généralement assez bonne, vous voudrez peut-être vous débarrasser de vos mains indésirables dès le début.

Qu'est-ce qui rend cette variante aussi rageante ? Eh bien, vous avez peut-être fait une quinte flush royale, mais si les cartes dont vous avez besoin ne s'alignent pas, alors ça ne vaudra rien.


LE CINQ ET DEUX (FIVE AND TWO)

Qualité unique : Le tableau de deux cartes doit être utilisé ensemble ou pas du tout

Cette variante du Five-Card Draw contient suffisamment d'éléments uniques pour en faire un ajout passionnant à n'importe quel jeu de home-game.

Comment jouer au poker Five and Two ?

Le poker Five and Two est un jeu à pot partagé en Hi/Lo. La main basse est attribuée au joueur avec la plus mauvaise main (c'est-à-dire 7, 5, 4, 3, 2). Les as comptent en haut et c'est à vous de décider si vous souhaitez appliquer des règles sur ce qui constitue une main basse (en Omaha 8-or-Better, une main basse doit être composée de cinq cartes en-dessous du 8).

Le but est de faire la meilleure (et la pire) main de poker à cinq cartes. Mais il y a deux façons de jouer, comme nous allons l'expliquer.

Tous les joueurs reçoivent cinq cartes fermées, puis deux cartes communes sont immédiatement distribuées face visible. Il y a un premier tour d'enchères avant que les joueurs ne puissent tirer des cartes (vous pouvez échanger autant de cartes que vous le souhaitez parmi vos cinq cartes fermées).

Une fois que tous les joueurs ont tiré, il y a un dernier tour d'enchères suivi d'un abattage.

À ce stade du jeu, vous pouvez jouer au Five and Two de deux manières (vous devez le décider avant le début de la partie).

Vous pouvez le jouer de sorte que chaque joueur ne puisse jouer qu'une seule main (une haute ou une basse). À l'abattage, ils doivent annoncer s'ils jouent une main haute ou une main basse avant de montrer leurs cartes. Ils ne peuvent gagner le pot qu'avec la main qu'ils annoncent.

SOIT vous pouvez le jouer pour que les joueurs puissent jouer à la fois des mains hautes et basses en même temps, comme l'Omaha 8-or-Better. De cette façon, les joueurs peuvent parfois avoir les meilleures et les pires mains simultanément, raflant ainsi tout le pot.

Rappelez-vous : si les cartes communes sont toutes les deux hautes, il y a de fortes chances que vos adversaires essaient de faire des mains hautes. Cela rend plus attrayant le fait d'entrer avec vos mains basses. De même, si les deux cartes communes sont basses, vos adversaires recherchent probablement des mains basses, ce qui signifie que vos mains hautes pourraient ne pas avoir besoin d'autant de force pour remporter la moitié du pot.


L'ANACONDA

Qualité unique : Passer des cartes à d'autres joueurs

Rouler un adversaire en lui donnant trois de vos cartes indésirables ? Cela semble assez amusant. Le seul problème est que quelqu'un essaiera également de vous rouler.

Comment jouer au poker Anaconda ?

Le poker Anaconda est une version amusante du poker dans laquelle chaque joueur reçoit sept cartes privatives. Après avoir examiné leur main et recherché la meilleure main de poker à cinq cartes possible, les joueurs doivent ensuite la détruire en abandonnant trois cartes et en les passant au joueur à leur gauche. Un tour d'enchères suit.

Les joueurs doivent alors se débarrasser de deux de leurs cartes, mais cette fois-ci, ils les passent au joueur à leur droite. Un autre tour d'enchères s'ensuit avant que chaque joueur ne passe une dernière carte au joueur à sa gauche. Un troisième et dernier tour d'enchères a lieu, après quoi c'est l'heure de l'épreuve de force. Le joueur restant qui détient la meilleure main de poker à cinq cartes remporte le pot.

Nous savons tous qu'il n'y a pas d'amis à une table de poker. Mais dans une partie d'Anaconda, votre place à la table est plus importante que jamais. Qui as-tu le plus envie de rouler ?


LE CRACHAT DANS L'OCÉAN (SPIT IN THE OCEAN)

Qualité unique : il existe de nombreux jokers, y compris la seule carte communautaire

Si vous avez joué à des jeux à tirage dans le passé, vous pourrez vous habituer assez rapidement au "Spit in the Ocean". Même si vous n'avez jamais testé, cela ne prendra pas longtemps à apprendre et c'est une variante particulièrement intéressante, utilisant des jokers pour augmenter l'action.

Comment jouer au poker Spit in the Ocean ?

Le but du jeu est de constituer la meilleure main de poker à cinq cartes en utilisant quatre cartes fermées et une carte commune. Mais il y a un twist.

Tous les joueurs placent une mise dans le pot avant que le croupier ne distribue quatre cartes face cachée à chaque joueur. Une fois toutes les cartes distribuées, le croupier retourne la carte suivante et la place face visible au milieu. C'est la seule carte commune et c'est également un joker, ce qui signifie qu'elle peut être utilisée comme n'importe quelle carte du jeu.

Toutes les cartes ayant la même valeur que la carte commune deviennent également des jokers. Donc, si la carte commune est un six, les trois six restants deviennent alors des jokers. Si un joueur détient un ou plusieurs six, il peut l'utiliser (ainsi que la carte commune) comme n'importe quelle carte de son choix pour obtenir la meilleure main possible.
Il y a un tour d'enchères (il s'agit d'un jeu en limit), après quoi vient le seul et unique tirage de la partie. Les joueurs peuvent échanger autant de cartes qu'ils le souhaitent et lorsque tous les joueurs ont à nouveau quatre cartes, le dernier tour d'enchères a lieu.
Avec des jokers en jeu, les grosses mains sont courantes, il est donc rare que vous arriviez à l'abattage avec seulement une ou deux paires.

Que les home-games commencent !


A LIRE EN COMPLEMENT

Les 3 choses qui font un bon home-game

« Previous | Home | Next »

Archives