Thursday, 18th July 2024 10:36
Home / 7 erreurs de débutants au poker

Le parcours qui mène de joueur débutant à expert en poker est passionnant et plein de rebondissements. Tout commence par l’apprentissage des bases et l’acquisition d’expérience.

Toute personne qui débute commettra des erreurs. Cela ne fait aucun doute. Voici quelques-unes des erreurs de débutants les plus courantes au poker.

Jouer trop de mains

La première erreur que les débutants commettent souvent au poker est de jouer trop de mains. Il y a de nombreuses raisons à cela, de la méconnaissance des mains à jouer à la volonté de ne pas paraître inexpérimenté et d’éviter de se coucher trop souvent.

Le plus souvent, il s’agit d’un manque de patience. Au poker, les bons joueurs ont tendance à ne jouer que les 15 à 20 % de leurs meilleures mains, cette fréquence variant selon la situation. Cela signifie qu’ils se couchent environ quatre fois sur cinq.

Si vous débutez au poker, assurez-vous de bien comprendre les forces et les ranges de mains. Jouez moins de mains, en vous en tenant principalement aux meilleures, jusqu’à ce que vous appreniez à savoir quand jouer et quand se coucher.

Jouer dans la peur

A l’inverse, les nouveaux joueurs peuvent être effrayés par le fait de miser des jetons. Même lorsqu’ils ont une main potentiellement forte. Si les autres joueurs le remarquent, ils seront en mesure d’exploiter cette faiblesse en misant sur vous hors des pots et en bluffant fréquemment.

Le fait de jouer dans la peur peut se manifester de diverses manières, en se couchant avant le flop (le contraire de jouer trop de mains) ou encore en ne misant que sur la valeur avec les nuts.

Au poker, vous devez évaluer la force de votre main par rapport à celle des autres joueurs. Cela vous aidera à déterminer si vous devez mettre de l’argent dans le pot ou non. Il convient également de noter que l’agressivité est essentielle au poker : jouer dans la peur ne vous mènera pas très loin.

Ne pas comprendre les positions

La position est importante au poker et c’est quelque chose que les nouveaux joueurs considèrent comme acquis ou qu’ils ont du mal à maîtriser. Les débutants ont tendance à ne tenir compte que de la force des mains et à jouer le même éventail de mains, quelle que soit leur position.

Cela conduit à des situations délicates à la fois préflop et surtout post-flop. Jouer hors position (agir en premier) est très différent de jouer en position (agir en dernier). Gardez votre position à l’esprit lorsque vous prenez des décisions.

Être sur le bouton du donneur est la position la plus forte, alors que la petite blinde est techniquement la plus faible. Cela s’explique par le fait que la petite blinde est obligée d’agir en premier après le flop. Le donneur agit en dernier, il est donc celui qui a le plus d’informations sur le jeu des autres joueurs. Ajustez vos ranges en conséquence.

Surévaluer les As faibles

Les nouveaux joueurs surévaluent souvent certaines mains, en particulier lorsqu’ils détiennent un As avec un petit kicker. Ils se concentrent sur l’As, qu’ils savent être potentiellement une bonne carte et ignorent le fait que leur autre carte est très faible.

Après le flop, cela conduit à des situations qui peuvent coûter beaucoup de jetons. Même si vous appariez l’As, l’autre joueur peut avoir un kicker plus fort. S’il mise beaucoup de jetons, il est probable qu’il vous batte, mais il sera difficile de coucher la paire. Le fait de suivre vous fera souvent perdre de gros pots.

Comprenez que les kickers sont importants. Vous devez considérer la valeur de chaque main dans son ensemble plutôt que de penser qu’une carte haute est suffisante pour l’emporter.

Tomber sous le charme des mains

Les débutants commettent souvent l’erreur de « tomber sous le charme » de certaines mains et de ne pas se coucher. Cela peut se produire avec des mains avec As faibles, mais c’est également un problème lorsqu’il s’agit de mains fortes préflop qui deviennent faibles après le flop.

Voici quelques exemples : votre As-Roi manque le flop. Soit parce qu’une pocket pair comme les Valets se retrouve face à un board As-Roi, soit parce que vous détenez une pocket paire d’As sur un board très riche en tirages.

L’excitation liée à l’obtention d’une main de départ forte fait qu’il est tentant de continuer à jouer même si la main va probablement être battue. En fin de compte, vous devez être capable de faire les bons plis même avec des mains qui étaient fortes plus tôt dans le jeu.

Suivre passivement avec des tirages

Si vous débutez au poker, l’une des erreurs que vous risquez de commettre est de suivre passivement les mises. Vous pouvez le faire avec des tirages faibles, en espérant aveuglément que vous toucherez la bonne carte pour compléter votre main.

Suivre de grosses mises avec des tirages faibles vous fera très vite perdre des jetons. Au lieu de cela, vous devez réfléchir attentivement à l’équité de la main. Couchez-vous lorsque vous avez un mauvais prix et envisagez d’autres mouvements tels que le check-raising avec des tirages plus forts.

Dans certaines situations, il faut suivre uniquement avec un tirage suffisamment bon pour continuer. Mais comme dans toute situation au poker, vous devez élaborer un plan. Avez-vous des chances de suivre sur le flop ? Pour combien ? Que ferez-vous au tournant si vous réussissez ? Et si vous ratez ?

Faire trop de bluffs

Les débutants ont tendance à penser que jouer au poker consiste à bluffer, mais ce n’est pas le cas. La plupart du temps, il s’agit de jouer des mains pour leur valeur et de miser lorsque vous avez une bonne main. Bien sûr, bluffer est essentiel, mais ce n’est pas une stratégie à utiliser à tout bout de champ.

Lorsque les débutants bluffent, ils ne savent souvent pas quelle main ils font croire qu’ils ont. Au lieu de cela, ils cherchent à jeter des jetons dans le pot dans l’espoir de faire plier leur adversaire.

Un joueur plus raffiné bluffera de manière ciblée en donnant l’impression d’avoir une main ou un éventail de mains qu’ils pourraient effectivement avoir. Vos bluffs doivent raconter une histoire à propos de la main que vous dites avoir. Vous devez également veiller à choisir judicieusement qui bluffer, car certains joueurs ne se couchent pas facilement.

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars