Retour sur le Jour 3 de l’EPT Monte-Carlo

mai 05, 2022dansActus

Bienvenue à Monte-Carlo pour le coverage du Jour 3 de l’EPT Main Event, c’est ici que j’updaterai ce post pour vous tenir au courant de tout ce qui se passe ici, que ce soit sur le Main Event ou sur les Side Events qui se déroulent dans la Salle des Etoiles.


00h45 – 3 FRANÇAIS AVANCENT AU JOUR 4 DE L’EPT MONTE-CARLO À 16 LEFT

Après les éliminations de Fausto Tantillo, Jacques der Megreditchian, Jason Wheeler, Marc Foggin et Nicolas Grieco, nous tenons les 16 derniers rescapés de cet EPT Monte-Carlo, emmenés par le danois Morten Hvam, chipleader avec 3,8 millions de jetons devant l’espagnol Ramon Colillas, qui a été bien propulsé vers les sommets en milieu de journée lorsqu’il a éliminé Lucas Sfez sur un coup rocambolesque.

27 français étaient au départ de ce Jour 3 du Main Event, et seulement 3 d’entre eux sont parvenus à se qualifier pour l’avant-dernière journée du tournoi.

Pingray5.pngHugo Pingray, dont le tapis a décollé après qu’il ait éliminé Eric Sfez en floppant un brelan, a contrôlé tout le reste de la journée à base de poker low variance pour finir 3ème au chipcount avec 3,36 millions de jetons.

Magliocco.pngFrancky Magliocco, qui a connu un Jour 3 assez tranquille où son stack n’a fait que grossir jusqu’à atteindre 2,5 millions, son highest point du tournoi.

Cardot5.pngYannick Cardot, qui s’est payé le scalp d’Ana Marquez après une grosse confrontation les As contre As-Roi à tapis preflop, pour terminer à 1,5 millions de jetons.

Colillas6.pngOn signalera également la journée sans heurts de Ramon Colillas, vainqueur du PSPC Bahamas en 2019 et ambassadeur PokerStars depuis, qui a de nouveau éliminé son meilleur ennemi Julien Martini, mais cette fois-ci sur un Jour 3 d’EPT, avant de passer une journée faste en table télévisée pour terminr avec un impressionnant tapis de 4 millions de jetons.

Farrel6.pngNiall Farrell est le dernier vainqueur EPT en lice dans cet EPT Monte-Carlo, après les sorties de Lucien Cohen et Arnaud Mattern en tout début de journée. Short-stack, il aura tout de même un beau shot pour devenir le troisième à réussir un doublé EPT, après Victoria Coren et Mikalai Pobal.

Le chip-count à l’issue de la journée :

Nom Pays Statut Chipcount
Morten Hvam Danemark 3895000
Ramon Colillas Espagne PokerStars Ambassador 3480000
Hugo Pingray France 3360000
Nariman Yaghmai Iran 2600000
Francky Magliocco France 2550000
Ferenc Deak Hongrie 2190000
Erkan Soenmez Allemagne PokerStars qualifier 2075000
Marcelo Simoes Brésil 1845000
Jussi Nevanlinna Finlande PokerStars qualifier 1710000
Yannick Cardot France 1525000
Jaime Cervantes Etats-Unis 1500000
Dragos Trofimov Moldavie 1495000
Alejandro Romero Espagne 1195000
Zhong Chen Pays-Bas 1070000
Niall Farrell Royaume-Uni 1055000
Justin Saliba Etats-Unis 660000

Croisé à la fin de la journée, alors qu’il lorgnait sur le field de l’EPT High-Roller, Hugo Pingray me racontait qu’il n’avait quasiment plus le temps de jouer depuis qu’il a un travail très prenant du côté de Dubaï. Demain, il jouera la gagne, avec l’idée de « mettre l’ICM à la poubelle », comme il me le disait pour se convaincre qu’il ne devait pas se contenter d’attendre en grattant les paliers.

Même s’il ne joue presque plus, il reste un véritable passionné du jeu, et continue à suivre le circuit et à regarder beaucoup de vidéos stratégiques. Grimpé à 3,8 millions de jetons sur ce Jour 3, il a joué low variance, estimant qu’il n’avait pas à tenter de se lancer dans de grosses confrontations preflop, allant même jusqu’à folder les Dix sur un simple 3-bet.

Il s’est déjà retrouvé dans une telle situation, à si peu de joueurs d’un énorme billet, c’était il y a déjà 8 ans, lorsqu’il a gagné un bracelet WSOP sur le 1 500 $ Monster Stack des WSOP, remportant 1,3 millions et accédant à l’immortalité pokéristique.

Il a pourtant toujours faim de victoire, et a déjà les yeux rivés vers les demi-finales, cherchant à en savoir plus sur ses futurs adversaires, analysant leurs Hendon Mob respectives pour savoir comment il devra jouer contre eux demain.

Vous connaîtrez la suite de cette histoire demain à partir de 12h00 (12h30) pour le streaming live avec toujours Benny & Yu aux commentaires, la partie reprendra sur les blindes 10 000 / 25 000 (25 000) pendant quelques minutes, avant de passer à 15 000 / 30 000. Avec une moyenne à 2 millions de jetons, la partie pourrait durer longtemps, le plan étant de faire tomber le field à 6 joueurs restants.

JacquesDer.pngJacques Der Megreditchian, 20ème de l’EPT Monte-Carlo

Les résultats des français sur ce Jour 3 :

Place Nom Pays Gain
20 Jacques Der Megreditchian France 36 480 €
22 Arthur Conan France 31 280 €
27 Charles-Henri Garnero France 26 230 €
29 Alexis Nicolai France 22 220 €
30 Eric Sfez France 22 220 €
31 Jean-Marc Cristiani France 22 220 €
32 Fabien Motte France 19 310 €
35 Flavien Mullet France 19 310 €
44 Lucas Sfez France 16 440 €
48 Laurent Chenet France 16 440 €
50 Ariel Sebban France 16 440 €
51 Mikael Guenni France 16 440 €
54 Julien Martini France 16 440 €
56 Guillaume Diaz France 13 790 €
58 Kamel Atoui France 13 790 €
60 Gaelle Baumann France 13 790 €
66 Jérôme Zerbib France 13 790 €
67 Julien Veyssiere France 13 790 €
68 Hassan Fares France 13 790 €
69 Sylvain Loosli France 13 790 €
76 Arnaud Mattern France 11 550 €
80 Sylvestre Ceccaldi France 11 550 €
82 Lucien Cohen France 11 550 €
84 Nicolas Julien France 11 550 €

23h55 – CONAN SE BARRE

CONAN5.pngArthur Conan aura montré un poker de classe mondiale, comme souvent, avec notamment ce fold de légende contre l’allemand Erkan Soenmez raconté en-dessous dans ce coverage.

Malheureusement, les Dieux du Poker n’étaient pas avec lui sur cette fin de Jour 3 et le valeureux français doit rendre les armes à la 22ème de cet EPT Monte-Carlo, victime du top shark espagnol Alejandro « And1ero » Romero.

Short-stack avec une douzaine de blindes, Arthur Conan envoie son tapis en fin de parole avec A♦10♠ pour 315 000. Le joueur espagnol découvre J♥J♣ et reshove pour 800 000.

A l’issue d’un tableau Q♥8♣Q♠7♦9♣, Arthur Conan quitte l’aire de jeu, forcément bien déçu, malgré cette 22ème place, sa meilleure performance sur un Main Event EPT pour un gain de 31 280 €.

Quant au top shark espagnol, il grimpe pour la première fois au-delà du million de jetons, lui qui aura passé toute sa journée short-stack à attendre des premiums pour doubler.


23h35 – DU CÔTÉ DES BALLAS

MATEOS3.pngComme le Main Event accapare toute l’attention, et c’est bien normal, on ne parle beaucoup des Side Events de cet EPT Monte-Carlo. Et pourtant, depuis 12h30, dans un recoin de la Salle des Etoiles, le 25 000 € High-Roller Single Re-Entry a commencé et attire les foules avec déjà 160 entrées sur l’épreuve, déjà plus que la dernière édition remportée par Benjamin Pollak devant Koray Aldemir en 2019.

Le casting est comme vous pouvez l’imaginer assez fou. De nombreux habitués du circuit des High-Rollers sont là, comme le récent vainqueur du Super High-Roller Adrian Mateos, Stephen Chidwick, Davidi Kitai, Steve O’Dwyer, Benjamin Bruneto, Rainer Kempe, Joao Vieira, Dominik Nitsche, Sam Grafton, Pascal LeFrançois, Alejandro Lococo et beaucoup d’autres.

Peu de français dans le field, mais j’ai quand même pu apercevoir Yoh_Viral, Frédéric Delval, Alexandre Réard, Kool Shen, le marocain Medhi Chaoui, et Romain Lewis qui a fait un passage éclair dans le tournoi.

Chaoui2.pngMedhi Chaoui


23h00 – UN FOLD DE LÉGENDE

Conan3.pngVous l’avez sans doute vu sur la table télévisée, mais Arthur Conan vient de nous gratifier d’un magnifique fold, le genre de fold qui fait toute la différence sur un tournoi de poker, ce petit rien qui fait que beaucoup de joueurs auraient sauté sur cette confrontation alors que Arthur est toujours là, avec des jetons. Des précisions s’imposent.

Tout commence par une ouverture de Arthur Conan avec 9♦8♦ under the gun. Il est payé par l’allemand Erkan Soenmez avec 6♣6♠ au cut-off et par Mark Foggin qui défend sa grosse blinde avec 9♥7♠.

Sur le flop 7♦10♣6♦, Arthur Conan trouve tout simplement les nuts, avec redraw flush. La grosse blinde checke, tout comme Arthur. Fort de son brelan floppé, Erkan Soenmez envoie une petite praline à 65 000. C’est payé par Mark Foggin, avant que Arthur ne décide de check/raise à 225 000. C’est payé uniquement par Erkan Soenmez.

Sur la turn J♥, Arthur poursuit son agression en plaçant une mise à 275 000. Erkan Soenmez paye à nouveau.

Alors qu’on commence à imaginer d’improbables scénarios où le Dix de carreau tomberait sur la rivière pour apporter quinte flush contre un full, c’est un J♦ qui tombe pour aider le joueur allemand en lui offrant un full pour passer devant le français et réaliser son équité de 18 % à la turn.

Avec son stack de 570 000 jetons, Arthur Conan sent qu’il y a anguille sous roche et décide de checker. Erkan Soenmez valorise son full en plaçant un bet à 380 000. Tranquillement, serein dans son fold, Arthur Conan rend ses cartes au croupier, sans réfléchir plus que ça, sûr de son fait.

Alors qu’il aurait clairement pu/du buster sur cette main, Arthur Conan est toujours en vie, et c’est presque déjà une victoire.


22h30 – LE MYSTÈRE RESTE ENTIER

Cavailles.pngAlors qu’ils sont toujours 24 joueurs en course sur le Main Event, j’ai profité d’un cruel manque de bustos pour aller faire un tour sur le 3 000 € Mistery Bounty sur lequel quelques français sont encore dans la coup à 24 joueurs restants.

Ce tournoi a été un beau succès du festival avec 497 entrées et des bounties qui étaient distribués à partir du Jour 2. A chaque fois que quelqu’un élimine un joueur, il reçoit un ticket Bounty et peut aller récupérer une enveloppe dans lequel il peut obtenir une prime allant de 1 000 € à 100 000 €.

Dans le field restant, quelques tricolores ont encore de bons stacks pour espérer claquer une grosse performance. Parmi eux, Maxime Chilaud, Massou Cohen, Jérémy Palvini, Alex Hallay, Alexandre Landron ou Vincent « FantaOrange » Cavailles, avec un gros stack.

Je demande à « Fanta » combien il a récupéré de bounties sur le tournoi. « J’en ai eu 7, mais 6 à 1 000 € et 1 à 5 000 €« .

Et oui, certains n’ont pas trop de chance sur les bounties, d’autres gagnent au grattage, comme Gilles Martineau, par exemple, qui a lieu remporté le bounty à 100 000 €.

La répartition des Bounties sur le tournoi :

1 à 100 000 €
1 à 50 000 €
2 à 25 000 €
1 à 10 000 €
24 à 5 000 €
167 à 1000 €

A l’heure actuelle, il reste un Bounty à 25 000 € à distribuer et que des Bounties à 1 000 € et 5 000 €.

L’échelle des gains sur la table finale du tournoi :

Place Gain
1 164 652 €
2 103 700 €
3 74 300 €
4 58 500 €
5 45 950 €
6 35 900 €
7 27 050 €
8 18 850 €
9 14 900 €

Enveloppe.png

Ta tête quant tu tires une enveloppe à 1K


21h55 – CARDOT DU CIEL

Marquez2.pngAna Marquez, la dernière femme en lice dans le Main Event, vient de rendre les armes à la 26ème place suite à un gros setup contre notre français Yannick Cardot.

Au Hi-Jack, la joueuse espagnole ouvre les hostilités en plaçant une ouverture à 40 000, ce à quoi Yannick Cardot répond par un 3-bet à 120 000 depuis le bouton. Il n’en faut pas plus à Ana pour annoncer tapis pour 700 000. Yannick paye dans l’instant avec A♦A♥ pour la meilleure main du poker.

Ana Marquez ne peut montrer mieux que A♠K♣ et ne trouve aucune aide sur le tableau pour revenir dans la course. Elle doit quitter le tournoi plus riche de 26 230 €, elle qui était déjà passé très près d’une finale sur le Main Event du PCA en … 2012.

Quant à Yannick Cardot, il monte à 1,6 millions après ce coup et s’annonce comme un sérieux prétendant à l’accession à la table finale de cet EPT Monte-Carlo.


21h40 – GARNERO A JOUÉ AU HÉROS

Garnero.pngDe retour de dinner-break, le français Charles-Henri Garnero, parmi les plus shorts du tournois, a un peu griffonné sa feuille de match pour sortir à la 27ème place de l’épreuve.

De petite blinde, il envoie ses 13 dernières blindes avec 6♥2♥ en petite blinde. Payé par A♣9♠ chez l’italien Nicola Grieco, Charles-Henri trouvera bien un 2 sur le flop, mais son adversaire trouvera également un As.

Pour son premier EPT, Charles-Henri Garnero termine son deep run à une magnifique 27ème place, pour un gain de 26 230 €, sa plus grosse performance sur le circuit live.

« Ne soyez pas trop durs« , lançait-il aux couvreurs quelques minutes après le coup qui l’a envoyé bouler hors du tournoi. Short-stack et discipliné tout au long de ce Jour 2, Charles-Henri était conscient d’avoir craqué sur cette dernière main. « Mais il a le droit de passer aussi« , ajoutera-t-il malicieusement après son récit.


19h45 – DINNER-BREAK

Pause.pngLes 27 derniers joueurs en lice dans l’épreuve viennent de partir en dinner-break. Retour des héros à 20h45.

Etat des chips des frenchies :

Nom Chipcount
Hugo Pingray 3600000
Francky Magliocco 1950000
Yannick Cardot 850000
Arthur Conan 650000
Jacques Der Megreditchian 600000
Charles-Henri Garnero 250000

19h20 – LES FRANÇAIS MORDENT LA POUSSIÈRE

Nicolai2.png

Alexis Nicolai

Alors que l’on a perdu Alexis Nicolai sur un flip paire de 9 contre As-Roi chez Eric Soenmez sur une table secondaire, deux français ont été éliminés sur la même main sur la table télévisée, Fabien Motte et Jean-Marc Cristiani.

Crippled après un spew contre Arthur Conan, contre qui il a 3-bet avec As-Roi puis shove un flop Q-7-7 quand le jeune grinder avait flat avec As-Dame, Fabien Motte se retrouve à mettre ses dernières pièces au milieu avec 6♥4♦ en grosse blinde suite à une ouverture à 35k de Ramon Colllilas 3-bet à 225 000 par Jean-Marc Cristiani.

Sur le flop 2♣8♣9♦, Jean-Marc Cristiani envoie directement 700 000 jetons au milieu avec un étonnant A♥K♠. Déboussolé par l’action du français, Ramon Collilas ne peut pas se résoudre à passer Q♠Q♦ et envoie bouler les deux français hors du tournoi en 32ème et 31ème place, en prenant le chiplead par la même occasion avec 2,7 millions de jetons devant lui.

Il ne reste donc plus que 6 français encore in dans le Main Event de l’EPT Monte-Carlo à 27 joueurs restants.

Cristiani.pngJean-Marc Cristiani

Les français éliminés depuis le début de journée :

Place Nom Prix
29 Alexis Nicolai 22 220 €
30 Eric Sfez 22 220 €
31 Jean-Marc Cristiani 22 220 €
32 Fabien Motte 19 310 €
35 Flavien Mullet 19 310 €
44 Lucas Sfez 16 440 €
48 Laurent Chenet 16 440 €
56 Guillaume Diaz 16 440 €
58 Kamel Atoui 13 790 €
60 Gaelle Baumann 13 790 €
66 Jerome Zerbib 13 790 €
67 Julien Veyssiere 13 790 €
68 Hassan Fares 13 790 €
69 Sylvain Loosli 13 790 €
76 Arnaud Mattern 13 790 €
80 Sylvestre Ceccaldi 11 550 €
82 Lucien Cohen 11 550 €
84 Nicolas Julien 11 550 €

19h00 – ERIC SFEZ ENGENDRE UN MONSTRE

Pingray3.pngTout peut aller très vite quand on suit Eric Sfez sur un grand tournoi. On se doit d’être à l’affût, de scruter la moindre relance, parce que qu’il a une relation d’amour/haine avec ses jetons. Il adore en avoir, mais il aime encore plus les envoyer au milieu, s’en séparer l’espace de quelques secondes, dans l’espoir de les revoir après avoir fait des petits.

Malheureusement pour Eric, ses derniers jetons sont désormais bien au chaud dans le stack du nouveau chipleader du tournoi, un certain Hugo Pingray. Une petite explication s’impose.

Au Lo-Jack, Eric Sfez ouvre à 32 000 et seul Hugo Pingray se laisse tenter depuis la grosse blinde.

Sur le flop 2♥5♦4♥, Eric envoie une mise de continuation à 62 000. Avec plein d’assurance, Hugo Pingray réplique par un check/raise à 175 000. Il n’en fallait pas plus pour exciter Sfez père, qui annonce tapis pour 600 000 jetons au total.

Il est payé dans la seconde par Hugo Pingray qui dévoile 5♣5♠ pour brelan floppé, tandis que Eric Sfez est plutôt mal en point avec 8♠8♥ en main.

La turn 10♥ provoque quelques gouttes de transpiration chez Hugo Pingray, avec l’apparition d’un tirage couleur, mais c’est un inoffensif A♣ qui tombe sur la rivière pour sceller le sort de Eric Sfez en 30ème position sur ce Main Event de l’EPT Monte-Carlo.

Quant à Hugo Pingray, vainqueur du Monster Stack des WSOP pour 1,3 millions de dollars en 2014, et très discret sur le circuit depuis, ne jouant qu’à de rares occasions, quand « il a le temps », il est prêt à faire un beau hold-up sur cet EPT Monte-Carlo, avec probablement le chiplead à 29 joueurs restants avec 2,5 millions de jetons devant lui.

Stack.png


18h00 – IL A PAS RAMENÉ LA COUPE … À LA MAISON

Mullet.pngOn n’a pas eu beaucoup l’occasion de parler de lui, et pourtant, on avait déjà fait le plein de jeux de mots pour narrer ses futurs exploits, mais Flavien Mullet vient de rendre les armes en 35ème position sur cet EPT Monte-Carlo.

Au bouton sur les blindes 8 000 / 16 000 (16 000), il ouvre à 32 000 avec A♣J♠ et se fait 3-bet à 130 000 par Nariman Yaghmai depuis la grosse blinde. Il décide de 4-bet shove pour 680 000 jetons mais se fait snap call par son opposant qui retourne A♥K♠.

Le français va devoir trouver ses 30 % d’équité pour se sortir d’une situation mal embarquée, et malgré les espoirs de split sur la turn 7♥5♠A♠7♣, un 4♣ bien anodin fait irruption sur la rivière et le français doit prendre ses clics et ses clacs avant de quitter l’aire de jeu, plus riche de 19 310 €.

Sfez4.pngIls ne sont plus que dix français en lice dans ce Jour 3 de l’EPT Monte-Carlo et Eric Sfez vient de se repositionner au-delà du million de jetons à la faveur d’une confrontation deux Dames contre deux Valets, conduisant à l’élimination de Didrik Mantor.


17h30 – PAQUET CARDOT

Cardot.pngA 40 joueurs restants sur le Main Event, laissez-moi vous présenter l’un des millionnaires français, Yannick Cardot, un grinder de moyennes limites qui a gagné quelques beaux tournois sur PokerStars.fr, notamment le 500 € High-Roller des SCOOP il y a quelques semaines sous le pseudo « yayapro276 ».

Son tapis ne fait que progresser sur ce Jour 3 du Main Event et il pointe à 1,3 millions à la deuxième pause de la journée, alors qu’il avait démarré ce midi parmi les short-stacks avec seulement 193 000 jetons à la reprise.

Après avoir éliminé un joueur sur un flip As-Valet contre paire de 3, je l’ai vu placer un gros 4-bet preflop sur la dernière main avant la pause, pour récupérer encore 150 000 jetons supplémentaires et continuer son ascension sur ce Jour 3.

Etat des jetons des français à la deuxième pause :

Nom Chipcount
Francky Magliocco 1350000
Yannick Cardot 1250000
Marc Cristiani 1000000
Flavien Mullet 700000
Eric Sfez 650000
Hugo Pingray 640000
Arthur Conan 600000
Fabien Motte 540000
Alexis Nicolai 470000
Jacques Der Megreditchian 300000

17h00 – UNE FIN AU GOÛT AMER

Sfez_Fils2.pngOn se posait beaucoup de questions en voyant jouer Lucas Sfez, fils de Eric, qu’on a l’habitude de voir faire des plays plutôt fantasques dans les gros tournois. Et pourtant, Lucas semblait très discipliné sur ce Main Event, enfin jusqu’à ce coup qui vient de précipiter sa sortie.

Au bouton et avec un peu moins de 800k de stack, il ouvre à 25 000 sur les blindes 6 000 / 12 000 (12 000). Il est payé uniquement par Morten Hvam de grosse blinde.

Sur le flop 10♠5♠8♣, Morten Hvam opte pour un donk-bet à 35 000 et Lucas Sfez décide de payer.

Deuxième banderille du danois à 100 000 sur la turn 6♣, payé à nouveau par notre frenchie.

C’est sur la rivière 7♦ que tout va s’enflammer. Morten Hvam envoie un troisième tonneau à 250 000. Lucas Sfez tente alors ce qu’il définira comme l’un des seuls bluffs de son tournoi, en poussant son tapis de 600 000 avec 3♣2♣ pour… pas grand chose. Son adversaire le paye rapidement avec 9♦4♦ pour quinte et met fin à ce tournoi sur ce coup dramatique.

Inconsolable, malgré les mots de son père présent à la table voisine, Lucas Sfez réalise un magnifique deep run sur son premier EPT. Certes, la fin va lui laisser un goût amer, et il risque de faire quelques cauchemars les nuits prochaines, mais quand il repensera à cet EPT Monte-Carlo et à cette belle 44ème place pour 16 440 €, il aura de quoi être fier de son parcours.

Du côté du paternel, c’est un peu les montagnes russes en ce moment. Il avait perdu une grosse quantité de jetons après un gros check/raise/fold contre Didrik Mantor, puis a tout récupéré en plaçant un gros 2-barrel dans un 3-way impliquant notamment Hugo Pingray. Il possède 650 000 jetons à la deuxième pause de la journée.

Sfez_Fils.png


15h45 – ET UN, ET DEUX, ET TROIS BUSTOS

SEBBAN3.pngAriel Sebban, 50ème du Main Event

Avec les éliminations de deux de nos représentants tricolores, nous venons de passer sous la barre des 50 joueurs sur ce Jour 3 de l’EPT Monte-Carlo.

C’est d’abord Mickaël Guenni qui prend la poudre d’escampette en poussant son petit tapis de huit blindes avec A♥3♥ en début de parole.

Payé par 6♣6♥ chez Marc Foggin, Mickaël Guenni rêve d’un improbable come-back tout au long du board 10♥5♥3♦J♦4♣ mais doit quitter l’aire de jeu à la 51ème place du tournoi.

Ensuite, c’est Ariel Sebban qui va malheureusement quitter le tournoi, suite à une confrontation As-Dame contre As-Roi chez Dragos Trofimov pour un pot de 1 million de jetons. Rien ne vient aider le français qui repart de Monte-Carlo avec un chèque de 16 440 € pour se consoler.

Chenet.pngLaurent Chenet

Enfin, nous perdons également Laurent Chenet, qui a disputé son dernier coin flip du tournoi contre Ferenc Deak, As-Dame contre les 8, la pièce est tombé du côté de la petite paire.

Ils ne sont plus que 11 français encore en course dans le tournoi, sur les blindes 5 000 / 10 000 :

Nom Chipcount
Francky Magliocco 1100000
Flavien Mullet 790000
Hugo Pingray 730000
Lucas Sfez 635000
Arthur Conan 600000
Marc Cristiani 590000
Fabien Motte 540000
Eric Sfez 450000
Alexis Nicolai 370000
Jacques Der Megreditchian 360000
Yannick Cardot 320000

15h30 – MARTINI ON THE BUST

Martini4.pngComme un symbole, c’est une nouvelle fois Ramon Collilas qui a mis fin au tournoi de Julien Martini, 3 ans après avoir pris le dessus sur le français sur le heads-up du PSPC Bahamas.

Avec 19 blindes au départ du coup, Julien Martini découvre une paire de Dames UTG et opte pour une mini-relance. Il se fait sur-relancer par Ramon Collilas qui retourne As-Roi depuis la grosse blinde.

Julien Martini engage la totalité de ses jetons et perd le plus classique des coin flips contre celui qui l’avait privé du titre aux Bahamas.

54ème de cet EPT Monte-Carlo pour 16 440 €, Julien Martini s’interrogeait sur sa participation au High-Roller à 25 000 € qui a débuté à 12h30 dans la Salle des Etoiles.


14h30 – LES FRANÇAIS AU TAPIS

Diaz3.pngA la première pause de la journée, ils ne sont déjà plus que 55 joueurs sur le Main Event de l’EPT Monte-Carlo et nous avons malheureusement perdu un paquet de français parmi les trente éliminations de ces 2 heures de jeu.

Tombé short-stack, Guillaume Diaz a mis 100 000 jetons au milieu au bouton après une relance du norvégien Didrik Mantor au Hi-Jack, se laissant 3 000 jetons derrière pour tenter de gratter un palier.

Sur le flop 4♦A♠J♣, Guillaume regarde si quelqu’un d’autre bust sur une autre table avant de mettre ses 3 jetons de 1K au milieu. Il est évidemment payé par son adversaire qui révèle A♣J♥ pour deux paires floppées. Guillaume Diaz va devoir chatter avec K♠Q♥ en main.

Les Dix restent au fond du paquet et Guillaume Diaz voit ses espoirs de table finale s’envoler sur cet EPT Monte-Carlo, quelques minutes après la sortie de sa collègue du Team Winamax Gaëlle Baumann.

Les français bustos pendant les deux premiers niveaux de la journée :

Place Nom Gain
56 Guillaume Diaz 13 790 €
58 Kamel Atoui 13 790 €
60 Gaelle Baumann 13 790 €
66 Jerome Zerbib 13 790 €
67 Julien Veyssiere 13 790 €
68 Hassan Fares 13 790 €
69 Sylvain Loosli 13 790 €
76 Arnaud Mattern 11 550 €
80 Sylvestre Ceccaldi 11 550 €
82 Lucien Cohen 11 550 €
84 Nicolas Julien 11 550 €

14h00 – LES MEILLEURS AMIS DU MONDE

Collilas_Martini.pngRéunis à la même table, Ramon Collilas et Julien Martini ont vécu ensemble leur plus grand moment en tant que joueur de poker lors du heads-up du PSPC Bahamas remporté en 2019 par le joueur espagnol pour plus de 5 millions de dollars. Ce heads-up à sensation, où une main incroyable avait opposé les deux hommes, constitue un grand moment du poker mondial

Ils se retrouvent aujourd’hui à la même table sur ce Jour 3 du Main Event à 70 joueurs restants. Pour l’instant, avantage au joueur espagnol qui possède un tapis de 820 000 jetons, tandis que le joueur sponsorisé PMU, vainqueur de trois bracelets WSOP, se bat avec 210 000 jetons devant lui.

Pour arbitrer l’affrontement entre les deux hommes, Arthur Conan est intercalé avec 750 000 jetons entre les deux meilleurs amis du monde.


13h45 – LA MAIN AU SFEZ

Sfez2.pngSur une belle table où l’on retrouve les deux frenchies Guillaume Diaz et Hugo Pingray cote à cote, Eric Sfez vient de trouver une situation magnifique pour passer pour la première fois au-dessus du million de jetons.

Après une ouverture du croate Boris Kuzmanovic UTG, Eric Sfez se contente de payer UTG+1 avec A♦K♦. Le norvégien Didrik Mantor profite de la situation pour mettre ses 70 000 au milieu avec 5♦5♣. La parole revient au relanceur initial qui décide de reshove pour un peu moins de 600 000 jetons avec A♣Q♠. Eric Sfez paye le tapis de son voisin et c’est à un gigantesque pot que l’on assiste.

A l’issue d’un tableau 5♥4♦10♣J♠7♥, le short-stack triple son tapis, mais c’est surtout Eric Sfez qui profite de cette situation pour engloutir le tapis de son voisin et passer à 1 050 000 jetons à 70 joueurs restants.

Du côté des tricolores, nous avons perdu Lucien Cohen, Julien Veyssières, Hassan Fares et Sylvain Loosli sur le deuxième niveau de la journée.


13h15 – COMPOTÉE DE MATTERN

Mattern2.pngAprès avoir perdu de précieuses munitions contre Morten Hvam sur une bataille de blindes avec As-Dame contre une paire de 6 sur un tableau A-7-3-6-7 dans laquelle son adversaire danois a 3-barrels, Arnaud Mattern vient de quitter le tournoi après avoir shove ses 13 dernières blindes avec K♦J♦ au cut-off.

Reshove par Yannick Cardot en possession de A♥10♥ au bouton avec un petit stack de 145k, Arnaud Mattern espère tout au long d’un tableau 4♦7♥Q♦3♥Q♥, mais doit quitter la table télévisée et le Main Event de l’EPT Monte-Carlo.

Après l’élimination de Arnaud Mattern, vainqueur de l’EPT Prague 2007, il ne reste plus que deux vainqueurs EPT en lice dans l’épreuve, Lucien Cohen et Niall Farrel.


13h00 – RENCONTRE FRATRICIDE

Sebban2.pngMedhi Chaoui et Ariel Sebban en début de Jour 3

Alors que Guillaume Diaz a perdu les Dames contre les As preflop contre le short-stack Aram Sargsyan pour chuter à moins de dix blindes dès les premières minutes de jeu, nous venons de perdre le plus français des marocains, alias Medhi Chaoui, intronisé nouvelle star du circuit français depuis quelques mois après une série de perf assez incroyable.

Dans une bataille de blindes contre Ariel Sebban, Medhi Chaoui a limp/shove 180 000 jetons (sur 3 000/6 000) avec K♦3♦ contre l’iso à 4x de Ariel Sebban qui détenait A♥A♣. Les deux joueurs se connaissent très bien, comme me confiera Ariel après le coup, et Medhi Chaoui avait limp/fold une orbite plus tôt dans la même configuration.

Cette fois, la bataille de blindes s’avère sanglante, et même si Medhi Chaoui trouve un flop 9♦8♦2♥ encourageant, c’est la sortie de piste ici après ce coup pour le jeune marocain suite à une turn et une river anodines.

Ariel Sebban passe à 580 000 jetons après cette confrontation et se repositionne dans le tournoi à 80 joueurs restants, tandis que Medhi Chaoui aura du mal à se consoler avec un chèque de 11 550 € en guise de récompense.

Du côté des français qui ont déjà quitté ce Jour 3, Nicolas Julien et Sylvestre Ceccaldi, tous deux trsè shorts à l’entame de la journée.


12h00 – 85 JOUEURS AU JOUR 3 DE L’EPT MONTE-CARLO, DONT 27 FRANÇAIS

Motte.pngFabien Motte en tête du contingent tricolore

Et c’est parti pour le Jour 3 du Main Event de l’EPT Monte-Carlo. Ils ne sont plus que 85 joueurs en lice dans l’épreuve, assurés de remporter un minimum de 11 550 € mais avec un oeil sur les 939 840 € promis au vainqueur de l’épreuve.

27 français ont encore une belle chance de rallier la table finale de l’épreuve, même si le chemin est encore long. On devrait jouer encore 6 niveaux aujourd’hui, avec des blindes qui redémarrent à 3 000/6 000 pendant 45 minutes avant de passer à 4 000/8 000 pour des niveaux de 90 minutes.

Le Top 10 à l’entame de la journée :

Place Nom Pays Chipcount Blindes
1 Niall Farrell Royaume-Uni 1175000 196
2 Ferenc Deak Hongrie 1137000 190
3 Ole Schemion Allemagne 1046000 174
4 Javier Gomez Espagne 866000 144
5 Fabien Motte France 809000 135
6 Fausto Tantillo Italie 802000 134
7 Ramon Colillas Espagne 796000 133
8 Francky Magliocco France 780000 130
9 Vlado Banicevic Montenegro 725000 121
10 Shyngis Satubayev Kazakhstan 690000 115

Les 27 français présents au Jour 3 :

Place Nom Pays Chipcount Blindes
5 Fabien Motte France 809000 135
8 Francky Magliocco France 780000 130
13 Eric Sfez France 600000 100
18 Hugo Pingray France 540000 90
21 Jacques Der Megreditchian France 531000 89
22 Jerome Zerbib France 524000 87
25 Lucas Sfez France 495000 83
26 Flavien Mullet France 474000 79
28 Gaelle Baumann France 464000 77
32 Arthur Conan France 421000 70
34 Ariel Sebban France 388000 65
35 Julien Veyssiere France 383000 64
39 Marc Cristiani France 351000 59
45 Charles-Henri Garnero France 316000 53
51 Guillaume Diaz France 262000 44
55 Arnaud Mattern France 250000 42
58 Alexis Nicolai France 230000 38
60 Sylvain Loosli France 205000 34
63 Yannick Cardot France 193000 32
68 Julien Martini France 170000 28
69 Nicolas Julien France 165000 28
71 Hassan Fares France 162000 27
73 Lucien Cohen France 150000 25
74 Kamel Atoui France 130000 22
77 Mikael Guenni France 115000 19
80 Laurent Chenet France 94000 16
85 Sylvestre Ceccaldi France 41000 7

Vous pouvez retrouver le Seat-Draw complet au départ du Jour 3 en cliquant ici.

L’échelle des gains restants à distribuer :

Place Gain
Vainqueur 939 840 €
Runner-up 564 640 €
3e 397 590 €
4e 298 710 €
5e 228 460 €
6e 167 050 €
7e 125 420 €
8e 89 770 €
9e 69 990 €
10-11 58 130 €
12-13 52 090 €
14-15 46 890 €
16-17 41 680 €
18-20 36 480 €
21-23 31 280 €
24-27 26 230 €
28-31 22 220 €
32-39 19 310 €
40-55 16 440 €
56-71 13 790 €
72-96 11 550 €

Chargement...

Prochain Article

Chargement...