CONDITIONS D'INTERDICTION DU CHAT LORS DES TOURNOIS

1er exemple

Parfois, quand il reste plus de deux joueurs en lice dans un tournoi , il arrive que deux joueurs ou plus aient un intérêt commun dans une main, même si cet intérêt commun est contraire à celui des autres joueurs encore en jeu dans le tournoi.

Notre règle #19 a pour objectif d'empêcher les joueurs impliqués dans un pot de profiter de cette situation au détriment des joueurs qui ne sont pas concernés par ce pot. Vous trouverez ci-dessous un exemple type :

Sophie, Julien et Louis sont les trois derniers joueurs en jeu dans un tournoi de Hold'em. Les gains attribués pour les trois premières places du tournoi sont les suivants : 800 € pour le premier, 500 € pour le second et 350 € pour le troisième. Les trois joueurs ont tous le même nombre de jetons. Dans la mesure où les trois joueurs détiennent le même nombre de jetons, leurs chances de se classer premier, deuxième ou troisième sont égales et chaque joueur a une équité de (800 € + 500 € + 350 €)/3 = 550 € dans ce tournoi.

Au cours de la main suivante, Louisagit en premier et décide de se coucher. Sophiedécide  maintenant de faire tapis. Julien se demande s'il doit suivre. Notez que si Julien suit, alors (sans tenir compte d’un improbable ex æquo) Sophie ou Julien sortira du tournoi à la troisième place. Si l'un des deux est éliminé du tournoi, Louis, qui n'est plus impliqué dans ce pot, sera certain  de remporterles gains destinés à la seconde place et possédra alors un tiers des jetons. Dans ce tournoi, son équité sera alors de 500€ (gains pour la deuxième place) plus un tiers de la différence de gains entre la place du vainqueur et la deuxième place. La différence entre le vainqueur et la deuxième place est de 300 €, son équité correspond donc à un tiers de ce montant, soir 300 €/3 = 100 €. Par conséquent, son équité totale après la sortie de Sophieou de Julienest de 600€, soit 50 €de plus avant que Sophie et Julien ne soient concernés par cette main.

En bref, Louis a raison d'espérer que Juliensuive Sophie. Peu lui importe lequel des deux remportera le pot (sauf s’il pense que l'un des deux joueurs sera un adversaire plus difficile à éliminer).

Supposons la chose suivante : alors que Julien pense suivre, il déclare à Sophie : « J'ai as-roi et je ne sais pas quoi faire. » Sophie répond : « J'ai une paire servie de 8. Vous devriez vous coucher. » Souvenez-vous que Louis espère que Sophie et Julien s'affronteront all-in car son espérance de gain augmentera de 50 €, peu importe celui qui remportera le pot en question. Si c'est le cas, alors l'espérance commune de Sophie et de Julien diminuera de 50 € s'ils s’affrontent de cette manière. S'ils apprennent que leurs mains sont presque de valeur identique, ils sauront qu'ils perdent tous les deux de l’équité en allant all-in. Par conséquent, Julien choisit de se coucher. C'est bien pour Julienet Sophie, mais cela empêche à  Louis d'augmenter sonéquité qu'il espérait s'ils avaient vu l'abattage.

Ce comportement - parler de votre main avec un adversaire lorsque d'autres joueurs sont encore en lice dans un tournoi - est interdit par PokerStars (et habituellement dans tous les autres environnements de tournois, en ligne ou en live).

2ème exemple

Un joueur ne doit pas initier de conversation à propos de  sa main dans un tournoi dans lequel il reste plus de deux joueurs. Par exemple, lors d'un tournoi multi-table, Robert mise 1 000 et c'est à Nathalie d'agir. Nathalie ne doit pas dire : « KK, c'est bien, non ? ». Qu'elle ait vraiment la paire de rois ou non, cette remarque est interdite. Malheureusement, vous entendez régulièrementce type de commentaires dans les tournois de poker diffusés à la télévision. Cependant, c'est clairement interdit par la règle #41 du Règlement de l'Association des Directeurs de Tournoi 2009 et par notre Règle #19 sur PokerStars.

3ème exemple

Le poker est un jeu individuel et non pas un jeu d'équipe. Les joueurs ne doivent pas agir en tant qu'équipe et un joueur ne doit pas suggérer ou mentionner une telle possibilité. Par exemple, dans les derniers tours d'un satellite multi-table, un joueur ne doit pas dire : « Continuons tous à nous coucher au niveau des blinds. Pendant ce temps, les joueurs de l'autre table sortiront et nous aurons tous les sièges. » Dans des cas extrêmes, une telle conversation peut amenerle joueur à subir des pénalités pouvant mener à sa disqualification du tournoi.

4ème exemple

Supposons qu'il reste trois joueurs dans un tournoi : Juliette, Alexandreet Antoine. Juliette vient d'être déconnectée et ne peut pas jouer. Alexandre et Antoine ne doivent pas discuter de l'opportunité de récupérer les blinds de Juliette à tour de rôle tant qu'elle n'est pas en mesure de les défendre.

Nous comprenons qu'il est absolument naturel pour Alexandre, au bouton, de relancer plus fréquemment, en attaquant les blinds ; il sait qu'une seule de ces blinds est vraiment défendue. Si Alexandre se couche, c'est bénéfique pour Antoine, à la petite blind, qui peut relancer en sachant que la grosse blind de  Juliette n'est pas défendue. Mais Alexandre et Antoine ne doivent pas implicitement ou explicitement se mettre d'accord pour récuperer les blinds de juliette chacun leur tour. Notez que toute discussion à ce sujet peut amener Alexandre et/ou Antoine à être disqualifié du tournoiet à devoir renoncer à une partie de leurs gains.

5ème exemple

Il reste quatre joueurs dans un tournoi Knockout ; Alex, Robert, Julien et Eric. Alex fait tapis avec ses derniers jetons, ainsi quel que soit l’adversaire qui le sort, celui-ci gagne le bounty knockout.

Robert, Julien et Eric ne doivent pas  se mettre d’accord pour jouer différemment afin d’augmenter leurs chances d’éliminer Alex, et ne doivent faire aucun commentaire à ce sujet.

Par exemple, Robert ne doit pas dire « On devrait tous le suivre et checker jusqu’à la fin pour sortir Alex ». Eric ne devrait pas non plus dire à Julien « Suivons, et partageons le bounty entre nous après ».

Une fois de plus, la marge est étroite, dans la mesure où il est naturel pour Robert, Julienet Eric de jouer prudemment pour accroître leurs chances de remporter le bounty d’Alex. Toutefois, ils ne doivent conclure aucun accord dans ce sens, ni aborder ce sujet dans le chat.

En cas de litiges, la décision prise par la direction de PokerStars sera définitive.

NOUVEAU SUR POKERSTARS ?

Téléchargez maintenant le logiciel de poker.
C'est simple et gratuit !

Jouez au poker