L'été arrive, le Team PokerStars se prépare pour la saison des barbecues

BBQ Ribs.jpg

Le temps est au beau fixe dans la plupart des pays de l'hémisphère Nord, l'été est là. Le soleil a fait son retour, la belle saison aussi. Même les joueurs de poker envisagent de délaisser leurs écrans pour passer un peu plus de temps dehors !

Après la saison du grind, arrive forcément la saison du grill. Dès ce week-end, la famille et les amis sont les bienvenus, tout le monde est invité, c'est l'heure du BBQ du Blog PokerStars.

Qui a dit que PokerStars et barbecue ne formaient pas la combinaison ultime ? Malgré les apparences, la tradition est bien ancrée dans le Team Pro. Champion du monde 2003, le vainqueur du Main Event des WSOP Chris MoneyMaker a amené son savoir-faire directement du Tennessee dès la création de l'équipe. Dans son Etat, le BBQ est plus qu'un moment entre amis, c'est un mode de vie.

Basé à Nashville, Moneymaker a longtemps vécu à Memphis, une ville à la pointe de la culture Barbecue. La méthode BBQ originaire de Memphis est même reconnue comme un des quatre styles régionaux prédominant aux Etats-Unis. Les trois autres places fortes de cette culture sont la Caroline, le Texas et Kansas City.

« Memphis est une des quatre capitales de la planète barbecue. Le parfum et le style sont uniques, ce n'est pas doux comme le barbecue que l'on trouve en Caroline », explique Moneymaker.

Il n'y a pas photo entre Memphis et l'endroit où Moneymaker habite désormais. A trois heures de route, « Nashville n'a pas de BBQ, ils ne font que copier Memphis », confirme le déclencheur du boom du poker.

Copier le style de Memphis veut dire qu'à Nashville les travers de porc ont la cote et sont indispensables à tout barbecue qui se respecte. La viande est cuite lentement ou fumée de longues minutes. Avant de passer à l'étape de la cuisson, les ribs sont badigeonnés à sec avec différentes épices. Ils sont ensuite marinés avec de la sauce lors de toutes les étapes de la cuisson... et les puristes ne ratent aucune de ces deux étapes.

Les recettes de Moneymaker

Quand il est à la maison, Moneymaker passe par la case fumage avant de griller sa viande. Pour mariner la viande, il utilise ensuite souvent la Charlie Vergos Rendezvous Famous Barbecue Sauce, un produit originaire d'un des plus populaires restaurant de BBQ de Memphis. Le champion varie parfois avec la Sweet Baby Ray's, une sauce BBQ très populaire dans le Tennessee.

Si la sauce est importante, le coup de main aussi. Il y a quelques secrets pour obtenir des ribs de qualité. « Nous frottons l'arrière des ribs, puis il faut les assaisonner et les mettre au frigo pour la nuit. Le lendemain tu les fumes durant environ 7 heures, jusqu'à ce que la viande se détache presque elle-même des os. Là tu appliques la sauce et tu peux les passer au grill. Encore une couche de sauce et c'est prêt à servir », se délecte Chris Moneymaker.

Le secret pour amener son barbecue à un niveau supérieur ? Le joueur de poker ne rigole pas quand il parle BBQ, il conseille donc les grills au charbon ou les grills équipés d'un poste de fumage qui fonctionne au bois. Ne reste plus qu'à ajouter quelques ingrédients à la fête : « Beaucoup d'alcool, une piscine, de la musique et du soleil et vous êtes prêts », assure Moneymaker.

Moneymaker_bbq_24May17.jpgChris Moneymaker n'est pas un novice à la table, il assure aussi côté barbecue

Le Brésil n'est pas en reste

Les Américains prouvent leur amour du barbecue le 4 juillet ou lors du Memorial Day, deux dates qui s'accompagnent quasiment toujours d'un BBQ. Les Etats-Unis ne sont pas le seul pays où se retrouver autour d'un grill est une institution. Chris Moneymaker n'est pas le seul Team PokerStars Pro prêt à se lancer dans une bonne grillade !

Si vous avez déjà été au Brésil ou simplement été dans un restaurant de Churrasco, vous avez déjà une idée de l'amour des Sud-Américains pour la viande cuite à la broche.

Au Brésil, le barbecue est une fierté. Chaque occasion est un prétexte pour un BBQ géant... l'absence d'occasion aussi. Tous les amis et la famille se réunissent pour partager un moment de fête et Felipe Ramos n'est pas en reste.

Le membre du Team PokerStars a grandi en apprenant comment faire un bon barbecue. Le père de « Mojave » lui a littéralement petit à petit enseigné l'art du Churrasco à la brésilienne.

Felipe Ramos_bbq_24May17.jpgEn grandissant, Felipe Ramos a appris les secrets d'un bon BBQ grâce à son père

« Notre grill est très simple. La plupart du temps nous utilisons des briques ou un tonneau pour cuire la viande. Avec les briques nous utilisons du charbon et la cuisson est plutôt rapide. Nous utilisons aussi de l'eucalyptus. La cuisson est plus lente si nous utilisons un tonneau, là on laisse une pièce de viande complète cuire toute la nuit jusqu'à la perfection », explique le pro brésilien.

Chaque morceau de viande est cuit selon un processus qui lui est propre, précise Ramos. « Par exemple, nous cuisons la Picanha brésilienne sur la pierre sans complication, alors que nous faisons les ribs au tonneau », ajoute Ramos avant d'expliquer que ces deux morceaux « sont les rois du Churrasco à la brésilienne ».

Comment cuire du boeuf et faire la picanha brésilienne ?

C'est un morceau très populaire au Brésil. En France et dans d'autres pays du monde, on appelle cette partie du boeuf le Chateaubriand (« Sirloin cap », en version originale). Pour Ramos c'est aussi un morceau facile à griller si l'on suit quelques étapes bien spécifiques.

« Il faut choisir un morceau juteux, pas très épais et le couper de la bonne façon, un peu en diagonale en fines tranches avec la graisse toujours dessus. En gros il faut couper perpendiculairement à la fibre », explique-t-il avant de passer à la salaison. « Du gros sel de chaque côté et on le met directement sur le grill. C'est aussi simple que ça, mais ne le cuisez pas trop. La meilleure Picanha est servie saignante ou à point », ajoute Felipe.

Pour Ramos, un bon Churrasco ce sont aussi des sauces réalisées à la perfection. La Toscana et les sauces épicées sont ses favorites.

Churrasco.jpgUn Churrasco made in Brésil (Image : Benjamin Thompson/Flickr)

« Non seulement les Brésiliens adorent les sauces mais elles aident aussi le feu à prendre sur nos grills maisons. Nous n'utilisons jamais d'allume-feu pour lancer la cuisson, ce sont la graisse et la sauce qui dégouline qui entretiennent le feu! »

Sans surprise, Ramos recommande aussi quelques ingrédients pour un barbecue magique.

« Rajoutez quelques bières et c'est le top. Vous n'avez pas besoin de grand-chose. Bien sûr on fait aussi quelques cocktails comme la Caipirinha. Un peu de Cachaça de citron et de sucre et c'est parti. Sans oublier la musique, il y en a dans tout bon Churrasco qui se respecte », ajoute le Brésilien, l'eau à la bouche.

« La plupart du temps on joue entre nous la Pagode, notre samba traditionnelle et populaire. C'est un rythme qui se joue avec des percussions très simples, une guitare et le Cavaquinho, un instrument brésilien qui ressemble au ukulele. Cela fait un peu plus de bruit car les cordes sont en métal », raconte Felipe Ramos. « Tout le monde danse et chante bien entendu », termine le pro PokerStars.

« Previous | Home | Next »

Archives