5 qualités poker à utiliser dans la vie quotidienne

Prendre l'information et l'utiliser... si vous êtes un bon joueur de poker vous connaissez l'importance des qualités d'observation à une table !

Le poker est un jeu d'informations incomplètes et c'est à vous de chercher les indices disponibles mais aussi de les gérer mieux que vos adversaires pour aller vers la victoire. Avoir une bonne idée de ce qui se trame est toujours un bel avantage, et dans la vie réelle aussi. Pourquoi donc ne pas appliquer ce que vous avez appris en jouant à votre quotidien ?

Voici quelques leçons apprises aux tables et que vous ne manquerez pas de pratiquer dans votre partie favorite... mais aussi au travail et dans votre vie.

thumbnail-002.jpgLes skills développés au poker peuvent servir dans la vie réelle.

1. Le négociateur

Si vous avez déjà été incapable de parler lors de votre entretien d'évaluation annuel avec votre boss, vous avez besoin de plus jouer au poker. Non, pas au boulot pour préparer votre présentation avec votre patron, mais loin de vos collègues. Entraînez-vous à avoir l'esprit poker, cet état mental devrait vous aider lors d'une future négociation.

Vous avez déjà probablement eu les noisettes (comprendre le jeu max, ndlr) et il vous a alors fallu estimer la taille de mise idéale pour se faire payer par l'adversaire. Peut-être avez-vous parlé avec votre opposant pour sonder son esprit. C'est un bon moyen de savoir combien il est prêt à lâcher.

negotiation-002.jpgUtilisez-vous vos qualités poker pour tirer le meilleur de la négociation ?

Il n'y a aucune raison de ne pas utiliser des armes identiques au poker et dans une salle de réunion. Le but est bien d'obtenir un peu de cash en plus chaque mois ! Faites sentir à votre patron que c'est lui le boss et qu'il a eu un bon deal et c'est un arrangement gagnant-gagnant !

Durant sa présentation au World Economic Forum de Davos (Suisse), l'ambassadrice PokerStars Maria Konnikova a d'ailleurs expliqué que le poker pouvait être un atout dans une négociation : appliquer la logique de la position et parlez en dernier afin de vous donner un levier supplémentaire.

« En dehors du poker vous ne devez pas oublier qui sont les gens qui ont un avantage de position sur vous, qui va prendre la décision finale ? » a déclaré Konnikova.

« Il y a toujours un avantage à réagir à une première proposition dans une négociation. Quand quelqu'un demande votre prix, il serait vraiment bête de répondre « et bien voilà mes attentes salariales ». Vous devriez tenter de changer l'axe de la question et leur laisser la possibilité de sortir le premier chiffre car vous ne voulez pas partir trop bas. Il y a un énorme bénéfice à tirer de la position », terminait-elle.

2. Regarder derrière pour lire l'avenir

Si vous arrivez à penser de manière rationnelle après un bad beat, vous allez pouvoir reconnaître qu'il n'y avait rien à faire pour changer le résultat de ce coup. Vous allez aussi comprendre que partir en tilt ne va porter préjudice qu'à une seule personne, vous !

Pour Konnikova, il est très important de bien se connaître. Cela est évident au poker car cela vous empêche de vous chercher des excuses. Il faut donc regarder les mains jouées et s'accorder le droit de faire des erreurs.

Utilisez cette approche classique au poker dans votre vie. Vous allez probablement arrêter de faire des choses qui n'ont que des conséquences néfastes dans votre quotidien. Et vous remercierez votre cerveau poker d'avoir remis en place votre cerveau du quotidien et d'avancer.

3. Comprendre le risque

Konnikova possède un PHD en psychologie. Elle explique que « la confiance peut paraître naturelle car c'est notre état de base, la méfiance est au contraire un état émotionnel qui s'apprend ».

En appliquant cela au poker, elle ajoute que faire un gros fold est donc le signe d'un très bon joueur de poker. Bien plus qu'un gros call car pour elle la difficulté du processus mental qui nous permet de déterminer si notre adversaire est honnête est bien plus importante.

risk-002.jpgLe poker va vous aider à mieux comprendre la notion de risque.

Dans la vie quotidienne, faire le grand saut et croire quelqu'un peut entraîner un gros bénéfice. Mais c'est quelque chose que nous devons évaluer avec les informations dont nous disposons.

La meilleure façon d'appliquer la manière de réfléchir utilisée au poker dans la vie réelle c'est de faire du calcul mental. Par exemple dans les situations où nous avons été conditionnés à croire que quelqu'un pourrait bien nous exploiter.

Grâce à notre entrainement aux mathématiques, il est facile de vérifier si ce vendeur nous présente clairement son produit et avec honnêteté.

« Les gens qui ont un haut niveau de confiance envers les autres réussissent bien au niveau académique, ils sont plus heureux et en meilleure santé. Ils prennent plus de risques et commencent plus à lancer des affaires, ils semblent plus intelligents », raconte Konnikova. Ces risques sont des risques calculés grâce aux informations incomplètes...

4. Discipline, discipline

Quand vous jouez au poker, vous évitez de jouer une main car vous vous ennuyez. Vous savez aussi qu'il ne faut pas ouvrir cette main avec si peu de blindes devant vous et encore moins dans cette position.

Si vous avez réussi à vous enseigner cette discipline de jeu, si vous avez assez de concentration pour vous écouter et éviter ces mauvaises décisions, vous allez voir vos résultats s'améliorer avec le temps.

discipline-002.jpgEtre discipliné peut vous donner l'avantage

Dans la vie quotidienne, vous faites peut-être attention à ce que vous mangez et surveillez vos macros pour atteindre un but.

Que cela soit de la perte de poids ou de la prise de masse, la discipline vous évite l'écart malgré l'envie de manger ce petit truc si appétissant. Ce gain à court terme n'est rien en comparaison du bénéfice que vous obtiendrez en atteignant votre objectif après des semaines de discipline.

En apprenant à votre cerveau la patience et la concentration, vous allez être plus confortable vis à vis des gratifications à court terme. Le moyen et le long terme vont devenir vos meilleurs amis.

5. Choisir ses batailles

Toutes les relations - amoureuses, amicales, entre collègues ou avec votre patron - ont en commun que votre ego vous poussera probablement à avoir le dernier mot lors d'une dispute.

Parfois, il n'est pas aussi simple d'abandonner quand vous savez que vous avez raison. Le poker peut vous apprendre à lâcher prise.

Ainsi vous pouvez avoir la certitude d'être devant mais de ne pas prendre le spot pour des considérations ICM, ou vous pouvez refuser un 55-45 contre un fish car il y aura une meilleure occasion de tout lui prendre, ou vous savez que vous avez perdu et vous pouvez vous éviter de payer juste pour vérifier.

Ces situations sont l'équivalent de reconnaître qu'il y a un temps pour donner aux autres une petite victoire qui ne vous handicapera pas trop, et vous donnera plus de latitude quand vous en aurez véritablement besoin.

Konnikova ne pouvait pas manquer de citer Amarillo Slim pour conclure : « Vous pouvez raser un mouton de nombreuses fois mais vous ne pouvez le tuer qu'une seule fois ».

Certaines décisions, au poker et dans la vie, reviendront très régulièrement et d'autres beaucoup moins souvent. Vous avez besoin d'identifier les spots où vous devez être devant et ceux où la meilleure stratégie est de faire un petit sacrifice pour ménager l'objectif ultime !

« Previous | Home | Next »

Archives