Coupe du Monde de Foot féminine : Qui sont les stars à surveiller

Il y a encore quelques années, les joueuses de football n'étaient pas prises au sérieux. Les choses commencent à changer avec l'apparition de pratiquantes de très haut niveau.

Dans le poker aussi, il fut un temps où les femmes n'étaient pas les bienvenues aux tables. Et dans beaucoup de pays, les femmes n'ont encore pas le droit de jouer au football, il y a même des endroits ou c'est un crime.

L'Association de Football Anglaise a ainsi banni les femmes entre 1921 et 1971. Selon eux, « le jeu de football ne correspond pas aux femmes et sa pratique ne doit pas être encouragée ».

Les temps ont changé (presque partout). La dernière décennie a vu de plus en plus de femmes devenir des célébrités car elles jouaient au poker. Et la 8e édition féminine de la Coupe du Monde de la Fifa prouve que les femmes et le football ont un avenir. Les femmes attirent l'attention des fans et des passionnés de sport du monde entier.

FIFA_Women's_World_Cup.jpg

Voici quelques joueuses qui occupent le devant de la scène depuis le lancement de l'événement qui se déroule en France, jusqu'à sa conclusion en juillet à Lyon.

Alex Morgan (Etats-Unis)

Les Américaines ont gagné le trophée ultime à trois reprises, c'est le record. Les Etats-Unis sont parmi les favoris pour ramener la coupe à la maison une 4ème fois en 2019. Co-capitaine de la sélection, Alex Morgan est l'élément clé de sa formation.

Morgan est probablement la joueuse la plus dangereuse du tournoi. A 29 ans, c'est sa troisième participation et elle possède une grosse expérience. Avec 101 buts en 163 apparitions à l'entame du tournoi, et de bonnes performances en phases de groupe, elle a déjà ébloui le tournoi.

Les défenseurs de la Thaïlande, explosée 13 à 0 avec 5 buts de Morgan, s'en souviendront longtemps

Megan Rapinoe (Etats-Unis)

Megan Rapinoe est elle aussi co-capitaine de la sélection américaine. Elle est une créatrice de solution pour ses coéquipières sur le terrain. Très technique, elle compte plus de 150 sélections en équipe nationale et a compilé plus de 100 actions clés avec les Etats-Unis (buts et passes décisives combinées, ndlr). Elle a aussi déjà gagné les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde et n'a plus quitté l'équipe depuis 2011.

Cette année-là, elle était entrée dans la légende de la compétition lors d'un match épique contre le Brésil. Elle avait délivrée une passe magique à sa compatriote Abby Wambach qui avait égalisé à la 122e minute en prolongations... pour le but le plus tardif de l'histoire de la Coupe du Monde.

Marta (Brésil)

Les Américains ont du talent dans toutes les lignes et présentent l'équipe probablement la plus complète de la compétition. Mais les Brésiliens ont les meilleures solistes. Ils ont aussi la légende du jeu, la joueuse la plus titrée du football féminin.

Marta avait inscrit 15 buts lors des dernières éditions de la Coupe du Monde. Elle a profité des phases de groupe pour améliorer son record et établir le record tout sexe confondu (17 buts).

Marta a gagné le prix de la Meilleure Joueuse du Monde 5 années de suite entre 2006 et 2010 avant de gagner encore ce prix l'an dernier. Un exploit à la Messi !

Amandine Henry (France)

Qualifiée automatiquement en sa qualité de pays organisateur, la France a montré en passant in-extremis les huitièmes de finale contre le Brésil qu'elle méritait d'être là. Capitaine de l'équipe, Amandine Henry a marqué durant le match d'ouverture pour se faire un prénom.

Milieu plutôt défensif, Amandine n'a pas encore la popularité de Thierry mais son but contre la Corée du Sud (le 5e en sélection, ndlr) lui a ouvert le cœur de pas mal de Français.

Henry a aussi terminé 2e au prix de Joueuse de la Coupe du Monde 2015, remportant le Ballon d'Argent malgré la défaite des Bleues aux penaltys en quarts de finale.

Christine Sinclair (Canada)

Sinclair joue sa 5e Coupe du Monde. La Canadienne de 35 ans tient toujours sa place sur le terrain grâce à sa capacité à marquer. Avec 181 buts et 281 sélections elle est deuxième au classement des meilleures buteuses de tous les temps. En marquant trois fois au cours du tournoi, elle pourrait égaliser le record de buts marqués par un international... masculin ou féminin.

Sam Kerr (Australie)

Le leader de l'Australie. Kerr a marqué 31 buts en 77 sélections avec son équipe et elle n'a que 25 ans. C'est la meilleure buteuse de tous les temps du championnat de football américain, une des ligues les plus relevées de la planète football.

Kerr a surtout cette capacité à tuer le match, elle l'avait fait au Japon en 2017. En plus, elle fête souvent ses buts avec des saltos arrière... de quoi assurer le spectacle.

« Previous | Home | Next »

Archives