Muskan Sethi | Conseils pour les Tournois Live

Jouer des Tournois de Poker à l’Etranger

Si vous allez dans un pays étranger pour jouer un tournoi, assurez-vous de ce qui suit :

  • Vous avez une assurance voyage.
  • Vous avez demandé à votre médecin si des vaccins sont nécessaires.
  • Vous avez informé votre banque que vous partez à l’étranger donc qu’ils ne doivent pas bloquer votre carte.
  • Vous avez vérifié que votre carte de crédit fonctionne dans le pays où vous allez. Dans le cas contraire, voyez votre banque pour trouver une alternative.
  • Vous avez vérifié combien d’argent vous pouvez avoir sur vous. Vous devez parfois déclarer de gros montants avant de voyager.

Jet Lag

Cela peut prendre jusqu’à une semaine pour vous adapter au décalage horaire. Pour régler ça, utilisez votre horloge interne en mangeant aux bonnes heures. Mettez le réveil à la bonne heure pour savoir également quand devoir vous coucher. Manger aux bonnes heures est le meilleur moyen d’adapter votre corps aux nouveaux horaires. Le yoga et la méditation sont également de bons alliés.

Snacks et Nourriture

Selon le pays où vous allez, la nourriture peut parfois être chère et il peut être difficile de trouver de la nourriture saine. Voyez avec votre compagnie aérienne ce que vous pouvez prendre avec vous, comme des noix, des fruits séchés, des barres protéinées, etc.

Repérez le lieu où vous vous rendez, trouvez un supermarché pas loin où vous pourrez acheter des fruits frais, de l’eau et des produits qui n’ont pas besoin d’être conservés au frais. Il est très facile sur les tournois de poker de trouver de la nourriture peu saine, ce qui n’aidera pas votre jeu. Prenez les devants pour pouvoir manger sainement pendant le tournoi.

J’aime bien prendre du porridge avec moi, des fruits et des jus de fruits. Privilégiez la nourriture légère pour rester bien concentré à la table. Assurez-vous de manger des snacks sains et évitez les repas trop lourds.

Sac à dos et Valises

Certains tournois limitent la taille du sac à dos que vous pouvez emmener à la table. Je vous conseille de prendre un petit sac à dos dans lequel vous pouvez garder vos snacks, boissons, ainsi que votre chargeur de téléphone et un sweat au cas où il ferait froid. C’est le cas dans certains casinos, donc soyez préparé.

Vendre des Parts

Si vous venez de vous qualifier pour un gros tournoi, c’est toujours bien de vendre des parts ou même swapper avec d’autres joueurs. Si vous vendez 10 ou 20 %, vous vous assurez de gagner de l’argent. Puis, si vous swappez encore 10 ou 20 % avec d’autres joueurs, cela augmente votre retour sur investissement potentiel.

Par exemple, mettons que vous vous qualifiez pour un tournoi à 5 300 € à partir d’un satellite à 215 €. Si vous vendez 20 %, vous récupérez 1 000 € tout de suite. Vous avez déjà fait un bénéfice ! Puis, si vous swappez 10 % avec d’autres joueurs, vous vous donnez des opportunités supplémentaires de gagner de l’argent. Vous avez toujours 70 % de votre action, vous avez déjà un bénéfice et vous pouvez encore gagner de l’argent grâce aux joueurs avec qui vous avez swappé. Qui sait, peut-être que l’un d’entre eux gagnera 1 000 000 €. 10 % de cette somme, ce serait sympa, non ?

Ne Montrez Aucune Faiblesse

Si un adversaire passe son temps à vous 3-bet et vous vous couchez à chaque fois, vous allez devoir vous ajuster. Soyez conscient de comment chaque joueur joue. Votre adversaire ne 3-bet que vous ou le fait-il avec toute la table ? A un moment donné, vous allez devoir adapter votre stratégie. Essayez de resserrer votre range pré-flop. Comme ça quand il vous 3-bet, vous pouvez 4-bet ou essayer de le piéger.

Prêtez attention à tous les joueurs, cherchez des tells et voyez quel style de jeu ils adoptent contre vous. A l’EPT Barcelone, j’avais un gros joueur pro à ma table qui me rendait nerveuse. J’ai décidé de l’observer le plus possible, en regardant son jeu et si je pouvais trouver des tells.

Je ne pouvais pas le croire, j’avais trouvé un tell sur un joueur pro. Quand il misait avec une grosse main, il avançait ses jetons en disant « raise ». Quand il avait une main moyenne, il avançait simplement ses jetons. Tout cela m’a permis de le 3-bet light.

J’aime bien porter des lunettes de soleil à la table, comme ça les autres joueurs ne me prennent pas pour une psychopathe quand je les regarde fixement. Le langage corporel et les tells sont très importants à mes yeux.

Tailles de Mises

Vous devez observer les sizings des autres joueurs quand ils 3-bet ou 4-bet, quels sizings provoquent des calls ou des folds. Vous devez vous assurer qu’ils respectent vos relances. Si vous min-raisez, vous serez souvent payé en raison des cotes que vous donnez.

De plus, si les joueurs pros pensent que vous êtes un joueur qualifié qui veut à tout prix atteindre l’argent, ils tenteront de vous martyriser à la bulle. Si vous placez un 4-bet sur un pro dans cette situation, ils penseront que vous avez une grosse main étant donné que vous ne devriez pas prendre de risque près de la bulle. Utilisez cette donnée à votre avantage pour contrer les professionnels.

Sérénité

Quand vous perdez une main, souvenez-vous que ce n’est pas grave. Par exemple, si un joueur vous bluffe et montre sa main, vous pourriez vous dire « Mon Dieu, pourquoi je n’ai pas payé ?! » et ressasser cette main en permanence. Souvenez-vous pourquoi vous êtes là et restez concentré sur votyre objectif. N’abandonnez jamais. N’oubliez pas, des joueurs ont gagné des tournois en étant tombé à une seule blind.

Si vous pratiquez la méditation en dehors des tables, cela vous aidera à oublier les mains bien plus rapidement. Les techniques de respiration peuvent aussi aider. Essayez de respirer calmement. Le poker est un sport mental et votre esprit doit être le plus frais possible. Si vous pouvez contrôler votre esprit et vos émotions, vous aurez un avantage sur le reste du field.

Ne planifiez pas votre stratégie à l’avance

La plupart des pros ne savent pas s’ils vont jouer serré ou loose avant le tournoi. Ils s’asseoient à la table et observent les autres joueurs avant avant d’ajuster leur jeu pour exploiter chaque adversaire. Exemples :

Style du Joueur Stratégie
Large Serré – Quand un joueur paye trop large pré-flop et se couche souvent post-flop. Ce joueur va jouer un poker ABC, il mise quand il a une main et se couchera dans le cas contraire. 3-bet plus souvent pour isoler. Toujours miser, s’il paye, vous devrez ralentir si vous n’avez pas une main forte.
Large Agressif – Joue trop de main, très agressif. Soyez patient. Retournez son agression contre lui et laissez le miser quand vous avez de grosses mains. Ce sont des joueurs difficiles à appréhender.
Large Passif – Alias Calling Station. Passe son temps à check/call. N’essayez pas de le bluffer. Vous pouvez en revanche miser des mains moyenne en value, comme des deuxièmes paires ou des top paires mal kickées, etc.
Serré Serré – Alias le Rock – Joue trop serré pré-flop et se couche souvent post-flop. Evitez les gros pots contre ce joueur. S’il mise, fuyez. Mais s’il ne fait preuve d’aucune agression, vous pouvez en général gagner le pot avec une petite mise.
Serré Agressif – Ne relance que les grosses mains, se couche trop souvent. Volez ses blinds et évitez les gros pots à moins d’avoir une grosse main.
Serré Passif – Joue de grosses mains pré-flop, mais est passif post-flop. Ce joueur est comme le Rock, à la différence qu’il n’aime pas trop se coucher une fois dans une main. N’essayez pas de le bluffer. Vous pouvez en revanche miser gros en value. Si un joueur serré passif check/raise, fuyez à moins d’avoir les nuts.

 

Comme vous le voyez sur ce tableau, il y a beaucoup de styles de jeu différent, mais les bons joueurs peuvent passer de l’un à l’autre et s’ajuster quand il le faut. D’aun autre côté, un joueur extrêmement serré peut avoir subi un bad beat. Il peut alors adopter un style plus large et agressif. Vous devez faire attention à ces changements et ajuster votre stratégie.

 

Pas de Spew avec des Tapis Profonds

Au début d’un tournoi, vous aurez un tapis profond, souvent 300 blinds ou plus. Vous ne devez pas faire tapis pré-flop à ce niveau, à moins d’avoir les as. Si vous êtes plus à l’aise sans jouer, couchez vos mains et utilisez ce temps de jeu pour observer les autres joueurs. J’aime bien jouer dès le coup d’envoi pour jauger ma table.

Lors du Day 1, je vais ajuster mon jeu au style de mes adversaires. Avant le Day 2, je fais une recherche sur mes adversaires et mets en place un tableau montrant les joueurs et leurs sièges, ainsi que leurs gains en tournois live et leur style de jeu. Cela m’aide à visualiser la table et à me préparer à utiliser différentes stratégies en fonction de l’adversaire.

Jetez un oeil à l’exemple ci-dessus. Contre quels joueurs préféreriez-vous jouer des mains ? Contre qui coucheriez-vous top paire ? Contre qui relanceriez-vous top paire ?

Planifiez vos Pauses

Au moment des pauses – qu’elles soient de 20 minutes ou une heure pour le Dinner Break – vous ne voulez pas errer sans savoir quoi faire. Chaque joueur a des besoins différents :

  • Manger
  • Dormir
  • Méditer
  • S’isoler
  • Prendre l’air
  • Voir ses amis

Voyez avec le directeur du tournoi ou le croupier quand les pauses sont prévues et trouvez de quoi vous occuper pendant ces périodes spécifiques.
Si vous avez des questions et vous me voyez moi ou un autre membre du Team PokerStars sur un tournoi, n’hésitez pas. Nous sommes tous plutôt sympas et contents de pouvoir vous aider. Bonnes chance !

Muskan Sethi
PokerStars Team Pro