Pintes et poésies : les meilleures tavernes de Dublin

Poetry Lead Image_30Aug17-thumb-450xauto-323397.jpg

Avec le retour de PokerStars en Irlande pour le PokerStars Festival Dublin, les joueurs de poker ont une nouvelle opportunité d'expérimenter une étape incontournable du circuit des tournois. Ceux qui choisissent de venir devraient sans aucun doute considérer leurs options et envisager de venir un peu en avance ou d'ajouter deux ou trois jours pour découvrir l'histoire et la beauté fascinante de « Fair City ».
Dublin est très accueillante et les nouveaux visiteurs ne seront pas déçus. Les traditions et l'histoire de la ville sont inscrits sur les bâtiments, les statues et les parcs... les habitants se montrent d'ailleurs à la hauteur de ce patrimoine d'exception, certains irlandais étant des conteurs magnifiques.
Très accessible à pied, Dublin permet des ballades nombreuses et il y a beaucoup à voir en marchant au moins une journée dans le centre-ville.

Pour apprécier les charmes de Dublin et passer du bon temps, pourquoi ne pas faire la tournée des bars et visiter les pubs historiques ? Suivez le guide pour profiter du présent tout en apprenant le riche passé de la ville.

EPT Dublin_30Aug17-thumb-450x300-323389.jpgL'European Poker Tour est venu à Dublin dès sa première saison, en 2004. Membre du Hendon Mob, Ram Vaswani a gagné 93 000 € pour son succès

A Dublin, les tavernes sont partout. Il est très compliqué de marcher quelques mètres sans trouver d'endroit pour épancher sa soif et se rafraîchir. Ecrivain le plus célèbre de la ville, James Joyce avait parfaitement cerné Dublin dans Ulysse... « Un bel exploit serait de traverser Dublin sans trouver de pub », avait-il mis dans la bouche de son héros Leopold Bloom.

Il y a des milliers de bars et autres pubs dans Dublin, aussi bien en centre-ville que dans les parties les plus excentrées. Il y a donc de quoi faire et chaque tournée des bars peut être différente de la précédente. Voici notre sélection des endroits préférés des buveurs locaux.

Le festival PokerStars se déroule cette année au nord de la ville, au Regency Hotel, une courte course en taxi avec vos amis vous permettra de rejoindre la première étape de notre tournée des bars. Direction le repaire de John Kavanagh où vous pourrez agrémenter votre nourriture liquide de quelque chose de solide. Tenu depuis 6 générations par la famille Kavanagh, le Gravediggers Bar a ouvert ses portes en 1833.
De quoi se donner un peu de courage pour pousser jusqu'au cimetière Glasnevin qui avait ouvert juste à côté l'année précédente, un endroit de tolérance puisque tous les cultes étaient acceptés.
Les employés du cimetière sont vite devenus des habitués... ce qui explique le nom du pub (« le bar des fossoyeurs », ndlr)

Dans ce pub, vous pouvez manger de la cuisine maison d'inspiration locale. Pour découvrir l'Irish Stew ou un shepherd's pie vous êtes à la bonne adresse. En Irlande, c'est une tradition, dans la plus grande majorité des pubs, de pouvoir se restaurer une pinte à la main...

River Liffey_30Aug17-thumb-450x300-323391.jpgTraversez la fameuse Liffey River et explorez les tavernes de Dublin

A partir de là, de nombreuses adresses vous attendent. Suivez la Liffey River jusqu'à la rive gauche et vous ne serez pas loin des plus populaires tavernes de Dublin. Comme les pintes alignées sur un comptoir, les pubs les plus célèbres ne sont pas très éloignés.
La boisson de choix reste sans aucun conteste la Guinness et si vous êtes fan, un arrêt par la Guinness Storehouse est une étape obligatoire. Ce bâtiment de 7 étages vous permettra de découvrir la boisson la plus fameuse du pays et son histoire. Direction ensuite le sommet de l'immeuble, au Gravity Bar, pour déguster une pinte en profitant d'une vue spectaculaire sur la ville.

BEER_30Aug17-thumb-450x300-323393.jpgBière, qui a dit bière !

Un peu plus à l'Est se trouve The Brazen Head, le plus ancien pub du pays. Son histoire remonte à plus de 800 ans et l'histoire du pays se retrouve sur les murs de l'endroit. Pour boire en musique, on parle de musique locale, ou entendre un conte local, c'est définitivement la bonne adresse. Selon la légende, Joyce est déjà venu, tout comme le grand Jonathan Swift... quelques siècles plus tôt.

En restant sur la rive gauche du Liffey, vous approchez de la zone de Temple Bar, le quartier de la boisson où de nombreux pubs sont à découvrir. Le Palace Bar a les faveurs des journalistes et des écrivains maudits, quelques minutes à pied vers le sud vous emmèneront ensuite vers The Long Hall, un pub à l'histoire très ancienne puisqu'on y trouve des boissons alcoolisées depuis des lustres. Une horloge de plus de 250 ans donne à ce bar très proche du Château de Dublin une touche d'ancienneté supplémentaire...
Ce bar tout en longueur tire son nom de l'allée adjacente où les femmes étaient servies séparément, à une autre époque.

On parle ici de maisons confortables, ce quartier regroupe donc des « snugs » où l'on boit bien installé. A quelques encablures à l'Est, dans Anne Street, on peut ainsi aller boire un coup au John Kehoe'.

Pour ceux qui cherchent des fauteuils moelleux, les sièges confortables sont en réalité des tonneaux avec une cloche où les femmes se faisaient délivrer leur boisson sans avoir à traverser une marée humaine pour atteindre le bar. Cette ségrégation appartient au passé mais les « snugs » sont restés pour donner un peu d'intimité aux clients.
Ici on boit généralement debout même si la plupart des pubs proposent des bancs en bois pour déguster sa pinte.

La plupart des établissements de Dublin proposent une animation musicale live. Une opportunité pour les visiteurs d'expérimenter l'ambiance unique du coin mais aussi de découvrir et apprécier la créativité des meilleurs musiciens irlandais.

Temple Bar_30Aug17-thumb-450x300-323395.jpgTemple Bar est le quartier à l'atmosphère festive où la musique et la culture irlandaise sont à l'honneur à Dublin

O'Donoghue est lui situé à 10 minutes à pied du Kehoe's. Sur Merrion Street, c'est un spot authentique que nous vous recommandons pour découvrir la musique traditionnelle irlandaise. La programmation live est souvent de qualité comme en atteste les photographies sur les murs. Les groupes The Dubliners et Rattlin Strings se produisent régulièrement dans ces murs, les clients donnent aussi souvent de la voix pour mettre en place une atmosphère inimitable.

A quelques mètres de Baggot Street, une rue emblématique de la ville de Dublin, le pub Doheny & Nesbitt est une autre maison historique. Longtemps prisé des politiciens, avocats et autres businessmen, cette taverne s'est vue affublée du surnom de « The Doheny & Nesbitt School of Economics ».

Peuple de culture, l'Irlande a produit de nombreux dramaturges de qualité. Le poète et écrivain William Butler Yeats a remporté le Prix Nobel de littérature, il n'était pas aussi fan que ses compatriotes de la culture des pubs. Selon la légende, l'écrivain Oliver St. John Gogarty, qui a inspiré le personnage de Buck Mulligan dans le « Ulysse » (qui est d'ailleurs un nom très prisé de pubs en Irlande) de Joyce, avait accompagné Yeats dans un pub après que ce dernier se soit montré curieux de découvrir l'atmosphère des pubs.

Après avoir tranquillement absorbé un verre de sherry et observé, Yeats aurait dit « J'ai vu ce qu'était un pub, maintenant ramenez moi à la maison ».

Après avoir découvert autant d'établissements, il sera peut-être aussi probablement pour vous le temps de rentrer. Pour les plus résistants, de nombreux autres pubs avec chacun leur spécialité vous attendent. Les concierges de vos hôtels seront ravis de vous indiquer leur établissement favori.

Vainqueur du prix Nobel lui aussi, le poète irlandais Seamus Heaney indiquait qu'il « buvait pour dissocier son âme de son corps ». Pour Oscar Wilde, un autre géant de l'ile d'émeraude, la description de la tension entre les besoins physiques et spirituels était plus humoristique : « le travail c'est la malédiction des classes qui boivent ».


Sur chaque événement poker se déroulant à Dublin, il faut compter sur la chance pour aller loin, et éviter les pièges tendus par ceux qui ne jouent qu'une bière à la main. N'oubliez pas qu'il vaut mieux attendre d'avoir sauté, ou remporté le tournoi, pour déguster une bonne Guinness. Visitez les pubs irlandais pour découvrir l'hospitalité locale et la riche histoire d'un pays à l'atmosphère si amicale.

« Previous | Home | Next »

Archives