Beast Mode, FedEx ou Fossilman : les meilleurs surnoms du sport

Greg Raymer Main.jpg

Découvrez avec nous les meilleurs surnoms des sportifs de la planète.

Quand est-ce que cela a dérapé dans le poker ? Il y a quelques années tous les joueurs avaient un pseudo, le surnom était de rigueur... si vous n'en aviez pas, étiez-vous réellement un joueur ? « Texas Dolly », « Amarillo Slim », « Puggy » Pearson, « Devilfish », « Fossilman », « Unabomber », « Poker Brat » ou encore, « Aces » (au moins Simon Trumper ne risque pas d'oublier le classement des mains de poker) - le monde du poker avait encore une certaine saveur. Aujourd'hui le mieux qu'on peut espérer est un pseudo du genre Mike « Timex » McDonald. Boring.

Le championnat de football américain sait comment s'y prendre. Pas une surprise puisque toutes les équipes de la NFL ont un surnom mais dans quelle discipline peut-on trouver des pseudos du genre « L'assassin », « Le Frigo » ou encore « Megatron » ? Regardons la vérité en face si le monde du poker faisait aussi bien que celui de la NFL, McDonald s'appellerait « Le Regard qui Tue » et le monde ne s'en porterait que mieux.
Si La NFL semble intouchable au niveau des surnoms de ses professionnels, les plus grandes stars du monde du sport ont souvent des pseudos géniaux. Quelques jours après le plus gros match de l'année - oui on parle du SuperBowl où les New England Patriots n'ont pu conserver leur titre contre les Philadelphia Eagles - nous vous présentons un Top 10 des surnoms des sportifs.

Ian « Beefy » Botham

« Le Costaud » tire son surnom de sa jeunesse au Somerset Cricket Club en Angleterre. Son physique plutôt massif lui a attiré un surnom qui est resté car il personnifiait sa palette de joueur complet. Ce droitier a représenté plus de 100 fois l'équipe nationale avant d'être fait chevalier en 2007. Probablement le meilleur joueur anglais de tous les temps.

Note : 4/5
Un surnom qui marche à différents niveaux.

Michael Holding - Whispering Death

Une idée brillante. Avec un surnom comme « le murmure de la mort », le joueur de cricket Michael Holding ne pouvait que faire peur à ses adversaires. Connu pour son bras ultra-rapide, le bowler envoyait des balles silencieuses à la vitesse prodigieuse. Un missile à éviter pour les batteurs, pas en confiance au moment de l'affronter.

Note : 5/5
Le surnom le plus terrifiant de tous les temps.

Gabriel Batistuta - Batigol

Gabriel Batistuta a débarqué de Boca Junios en 1991 sans coûter un centime à la Fiorentina. L'Argentin s'est vite fait connaître en empilant les buts, très souvent plus de 20 par saison. Composé du début de son nom, le surnom allait de soi puisque l'attaquant personnifie le but (« gol » en espagnol). Et puis c'est une syllabe de moins à dire pour les commentateurs !

Note : 4/5
Quand la simplicité d'un surnom sonne comme la pureté d'un but.

« Iron » Mike Tyson

Brutal, dynamique, excitant, Mike Tyson faisait parler la poudre dès les premières secondes de ses combats. L'entame de la carrière du boxeur a été une succession d'adversaires fracassés.
En se basant sur une force ravageuse, le plus jeune champion du monde des poids lourds a gagné de nombreux affrontements dès le premier round, grâce à des poings en acier.

Note : 5/5
Un surnom qui lui colle à la peau, et les nombreux adversaires détruits ne diront pas le contraire...

Tiger Woods

Quand ton surnom éclipse ton prénom. De très nombreuses personnes seraient incapables de donner le véritable patronyme de Woods. Ils sont même choqués quand on leur apprend qu'Eldrick doit son alias aux compagnons de guerre de son père.
Le Colonel Vuong Dang Phong était connu sous le pseudo de Tiger et le père du champion aux 14 victoires en Grand Chelem voulait lui rendre hommage. Jeune golfeur précoce, Woods a porté haut son surnom avec ténacité et courage sur les parcours. En 2018, il tentera un retour complet à la compétition...

Tiger Woods.jpgTiger ce n'est pas son vrai prénom ? On se couchera moins bête ce soir...

Note : 5/5
Connaissez-vous un tigre plus célèbre ? Grrrr.

Roger Federer - FedEx

20 tournois Majeurs dans sa besace en 15 ans de règne. Federer domine son sport depuis 2003 et peut légitimement être considéré comme le meilleur joueur de tous les temps. Sa classe sur le court et en dehors et sa capacité incroyable à répondre toujours présent lui ont valu le surnom de FedEx. Le Suisse délivre en temps et en heure très souvent...ce qui a peut être donné des idées à l'entreprise qui est devenue partenaire de l'ATP depuis 2010. Son slogan - Chez FedEx nous comprenons le genre d'implication qu'il faut pour délivrer une performance de classe mondiale - n'est-ce pas une bonne définition du joueur Federer ?

Roger Federer.jpgFederer a remporté une 20e victoire en Grand Chelem lors de l'Australian Open 2018

Note : 3/5
Un surnom qui s'applique plus probablement au Suisse qu'à la marque de livraison, le joueur étant souvent très rapide lors de ses succès, d'une précision clinique.

Greg Norman - The Great White Shark

« Le grand Requin Blanc ». Un peu d'exagération ne fait jamais de mal mais Greg Norman a impressionné quand il est apparu aux Masters de 1981 avec une crinière blonde tirant sur le blanc et un style très agressif. Le golfeur a terminé au 4e rang et les médias américains ont fait monter la sauce puisqu'on retrouve cet animal le long des côtes australiennes.
Le joueur du Queensland a joué avec ce surnom et gagné deux titres du Grand Chelem. Perdant magnifique, il a aussi terminé sept fois runner-up d'un Majeur. Norman a déposé la marque et un logo puis fait fortune avec les produits dérivés.

Note : 5/5
Une icône du sport et un bon businessman. Plutôt malin, Norman a joué de son image et de ce surnom pour le transformer en machine à billets.

Phil « The Power » Taylor

« Si nous avions eu Phil taylor lors de la bataille d'Hastings contre les Normands, ils seraient rentrés à la maison », a encensé le commentateur Sid Waddell quand il a dû décrire le plus grand joueur de l'histoire des fléchettes.
Aujourd'hui à la retraite, Taylor a d'abord porté un surnom dérivé de son mentor Eric « The Crafty Cockney » Bristow. Il se faisait appeler « The Crafty Potter » avant d'opter pour un alias plus en rapport avec sa « puissance » de joueur. En entrant dans l'arène avec le son du tube planétaire de Snap (« The Power ») à partir de 1995, il a incarné le joueur au top en alignant alors 8 victoires de suite aux championnats du monde !

Note : 5/5
Parfait. Difficile d'imaginer ce champion sans la musique de Snap à l'arrière du cerveau...

Lionel Messi - La Pulga

Le meilleur footballeur du monde ? Cristiano Ronaldo ne sera probablement pas d'accord mais l'Argentin a raflé tous les titres et vient de s'emparer du record de coup-francs directs en Liga. Il ne lui manque qu'un titre avec son équipe nationale mais la star de Barcelone règne sur le foot européen. Cinq fois Ballon d'Or, 4 Champions Leagues et 8 championnats d'Espagne... pas mal pour un gamin qui avait un déficit d'hormones de croissance à 11 ans.
Relativement petit dans le monde du football, il mesure 1,70 mètre, Messi a construit un style unique et ravageur. Sa maîtrise gestuelle en fait un joueur très compliqué à arrêter et les médias ibériques lui ont donné le surnom de La Pulga (« La puce ») ou La Pulga Atomica (« La puce atomique »). En mouvement perpétuel Messi !

Note : 3/5
Un surnom de super-héros mais qui claque plus que celui de CR7. Désolé Cristiano.

Marshawn Lynch - Beast Mode

Encore un surnom qui est devenu une marque déposée. « Beast Mode » décrit bien le style animal de la course de Marhshawn Lynch, ce dernier ayant pour habitude de foncer et de percuter plutôt que d'éviter. Surnommé ainsi par un coach d'une académie de football américain, Marhshawn Lynch a eu le bonheur de réaliser une course référence lors de la saison 2011, en NFL. Lors de « l'éruption de la bête » (pour le Beast Quake), Marhshawn Lynch a mis à mal 9 adversaires pour traverser les trois quarts du terrain et marquer. Une éruption de puissance qui a provoqué un véritable tremblement de terre chez les spectateurs.

Note : 5/5
Un surnom parfait pour Fedor Holz, le jeune joueur qui explose tout sur son passage quand il sort de sa retraite.

Les 5 surnoms inoubliables du poker

Il faut voyager dans le temps et revenir en arrière pour trouver les pépites du monde du poker...

Doyle Brunson - Texas Dolly, The Godfather of Poker

« Le parrain du poker » tient une place si importante au panthéon des figures du poker qu'il a droit à deux surnoms. Le Texan a confié que c'est Jimmy « The Greek » Snyder qui l'appelait Texas Doyle et qu'un reporter avait mal retranscrit ce qu'il avait entendu. Plusieurs décennies plus tard, le surnom du concepteur de Super System tient encore le haut du pavé dans le coeur des fans.

Doyle Brunson.jpgTout va bien Doyle, tu es dans le Top 5 !

Dave « Devilfish » Ulliott

Le Fugu est un poisson japonais qui peut être dangereux s'il n'est pas préparé correctement. Feu le Britannique Dave Ulliott a hérité du surnom « Devilfish » (« le poisson du diable », l'équivalent du Fugu en argot anglais) lors d'un cash-game grâce à Stevie Au-Yeung. Ce petit nom symbolise à merveille l'agressivité du jeu d'Ulliott et le piquant de ses saillies verbales.

Greg « Fossilman » Raymer

Raymer est un ancien champion du monde du poker mais il n'est pas encore un « fossile ». Le champion du Monde est un collectionneur et utilise une pierre fossilisée comme protège cartes depuis des années. Le surnom est entré dans la légende du jeu.

Mike « The Mouth » Matusow

Matusow est devenu célèbre en 2004 lorsqu'il s'est attaqué à Greg Raymer verbalement. C'est avec sa bouche que The Mouth s'est fait connaître avant d'atteindre la finale du Main Event l'année suivante. Amoureux de la conversation aux émotions exacerbées, Matusow a traversé une passe difficile avant de revenir tenter sa chance sur les plus gros tournois de Las Vegas durant l'été 2017.

Tom « durrrr » Dwan

« durrrr » était l'alias online de Dwan. L'Américain l'a choisi pour mettre ses adversaires en tilt quand il les battait et son ascension vers les plus hautes parties a fait que le surnom est resté.
Coïncidence, Dur veut dire « accumuler » en Hébreux, une chose que « durrrr » a fait à de nombreuses reprises durant sa carrière de joueur. Moins présent aux tables, Tom Dwan vient de confirmer son mariage. Mazel Tov.

Tom Dwan.jpgTom "durrrr" Dwan en mode accumulator

« Previous | Home | Next »

Archives