Sunday, 3rd March 2024 10:02
Home / EPT CHYPRE : DÉJÀ LA MEILLEURE DESTINATION POUR UN EPT ?

Cela fait déjà quelques années que l’on entend parler de Chypre comme une destination à essayer pour tout joueur de poker.

« Il y a 9 ans, se rappelle Aurélie Réard, je suis venue à Chypre pour jouer un tournoi avec une Team Ladies où j’étais avec Cécile Ticherfatine, Julie Monsacré ou Cécilia Borras, c’était au tout début du poker à Chypre, le Merit Royal Diamond n’était pas encore construit, mais on avait été reçu comme des reines. »

Aurélie avait alors raté de peu la table finale, finissant 10ème du $2 200 Main Event du WPT National Merit Chypre, et s’était jurée de revenir. Partageant sa vie avec Alexandre Réard, les différentes étapes du circuit l’ont amenée partout ailleurs, mais plus à Chypre, à son grand regret. Alors, quand PokerStars a annoncé l’arrivée d’un EPT à Chypre, c’était comme si les planètes s’alignaient enfin. « On a directement coché Chypre dans le calendrier, je saoulais Alex avec cette destination depuis 10 ans, et on tenait enfin la raison de retourner ici. ».

Pendant toutes ces années, Chypre s’est fait une place de choix sur la scène du poker, avec une grosse percée depuis le Covid et notamment la popularisation des Triton Poker Series, des Super High-Roller sur lesquels se sont notamment illustrés Phil Ivey, Patrik Antonius ou notre français Karl Chappé-Gatien, des événements très suivis par toute la planète poker. Mais il ne faudrait pas réduire non plus Chypre à ces Super High-Rollers. Ce sont aussi des événement plus modestes qui ont donné envie à PokerStars de tenter une étape EPT ici à Chypre.

Cédric Billot, le directeur des live events chez PokerStars, mentionne notamment le Merit Poker Carmen Series, dont le Main Event avait été remporté par le français Maxime Chilaud, ou le Merit Poker Retro Series, un tournoi à $3 300 qui avait su attirer un field de 1 223 entrées. « Le Merit Chypre a fait ses preuves sur des tournois avec des gros buy-ins, où ils arrivent à attirer beaucoup de monde, ajoute Cédric. Les conditions logistiques pour l’organisation sont excellentes, on a beaucoup de place, une salle magnifique, beaucoup d’hôtels à différents tarifs et surtout les conditions d’accueil des joueurs en font sans doute l’étape l’EPT qui propose le meilleur service. Les joueurs le soulignent tous les jours, et ils sont ravis d’être ici. »

ALL-IN CLUSIVE

Faut bien avouer que les joueurs de poker sont reçus comme des rois dans le complexe du Merit Chypre. Logés dans des hôtels luxueux comme le Merit Royal Diamond, le Cristal Cove ou le Royal Merit, ils ont des étoiles dans les yeux quand il s’agit d’évoquer la gratuité des buffets et ces mots qu’ils aiment tant « All-in » se transforment ici comme par magie en « All-Inclusive ».

C’est simple, à n’importe quelle heure de la journée et de la nuit, on peut trouver quelque chose de bon à manger dans l’un des nombreux buffets proposés aux joueurs, finis les burgers du Sporting de Monaco à 40€ ou les sandwichs triangles de Barcelone, ici, dans tous les Casinos liés au Merit, tu manges à l’oeil. Même si tu manges léger avant ton tournoi, il y a toujours un bon repas qui t’attend quelques heures plus tard quand t’as bust.

C’est compris dans l’expérience joueur ou du touriste qui vient en vacances dans ces hôtels. Et encore mieux, les boissons sont gratuites, que ce soit à table ou partout dans l’hôtel.

La différence avec d’autres étapes EPT, comme me confiera Aurélie Réard, c’est que l’EPT Chypre ressemble à « des vacances avec des potes, c’est un mix entre Vegas et les Bahamas, mais avec le service en plus« .

Faut dire qu’un peu comme les Bahamas, Chypre, c’est pas le pire endroit pour bust. Entre la plage à quelques mètres, les différentes piscines, le SPA, les courts de tennis, les cocktails à volonté, la vie est plutôt douce quand tu n’a plus de jetons devant toi. Autant dire que c’est aussi une destination idéale pour les femmes de joueurs, d’autant plus que de nombreuses activités sont proposées aux joueurs et à leurs accompagnants pendant le festival.

Les français sont loin d’être la nation la plus représentée sur cet EPT Chypre, mais un bel esprit communautaire émerge de cette expérience, comme on a pu le voir hier en les voyant tous réunis devant le quart de finale de la Coupe du Monde de rugby.

Et le poker dans tout ça ?

Comme sur toutes les étapes EPT, des tournois sont proposés pour tout le monde, à partir de 330 € se buy-in et jusqu’à 50 000 €. Il y en a pour tout le monde pendant ces dix jours de festival, mais surtout, la salle est tellement grande que pour une fois, aucun joueur ne sera dérangé par un couvreur aventureux qui cherche à décrocher son scoop et le bousculera sans vergogne. Il y a de la place pour tout le monde et on respire.

UNE NOUVELLE CLIENTÈLE POUR LES EPT

Venir à Chypre, pour PokerStars, c’est également l’occasion d’attirer une nouvelle clientèle sur une étape beaucoup plus à l’Est que les traditionnelles étapes. Contrairement aux stops habituels, ici, les pays les plus représentés sont la Russie, la Turquie et Chypre, en tout cas c’est ce qu’on a constaté sur le field de l’Eureka Main Event.

« Ca permet de toucher une clientèle que l’on ne touche pas habituellement sur les EPT, les pays du Moyen-Orient, c’est plus facile d’accès pour eux. C’est bien d’avoir le plus de destinations possibles pour permettre aux joueurs de tous les pays de venir participer à nos événements« , m’expliquait Cédric.

Les joueurs français évoquent également un niveau beaucoup plus faible que sur les autres destinations, avec beaucoup plus de récréatifs aux tables et des joueurs moins habitués à ce type de buy-in.

Alors qu’elle voulait jouer le Main Event de l’EPT Barcelone, Aurélie Réard m’expliquait après sa 10ème place sur l’Eureka Cup qu’elle avait finalement préféré switcher sur l’EPT Chypre, notamment parce que le field devrait être plus soft. En plus, son deep run fait plus ou moins office de satellite pour la joueuse qui se paye rarement un aussi gros buy-in mais va se faire plaisir demain sur le Jour 1B du Main Event.

Aurélie Réard pendant son deep run sur l’Eureka Cup

DEUX NOUVELLES DESTINATIONS POUR L’EPT EN 2023

Depuis sa création en 2003, c’est la 26ème destination que visite l’European Poker Tour (et le 21ème pays différent). Rien que cette année, alors que plus aucune destination n’avait été ajoutée au calendrier depuis Sochi en 2017, deux nouvelles étapes ont été ajoutées au calendrier, Paris et Chypre, deux destinations qui pourraient bien devenir des classiques.

Et pourtant, trouver de nouvelles destinations pour l’EPT n’est pas chose aisée, comme nous l’explique Cédric. « Il y a vingt ans, le plan, c’était de mettre des étapes EPT un peu partout. C’était le .com, il n’y avait pas encore de régulation sur le jeu online. Maintenant, on est plus dans un modèle un peu comme les grands chelems de tennis. Avec des dates très fortes. 5, 6 max. L’EPT est devenu une machine tellement grosse, on a besoin d’avoir des salles de 4 000 mètres carrés, d’avoir 2 000 chambres d’hôtel à côté. On a besoin d’avoir des bons croupiers, des bons restos, ça réduit le nombre de villes possibles« .

Avec le succès de l’EPT, les attentes des joueurs ont changé et si les conditions ne sont pas au top, les joueurs n’ont plus envie de venir.

Si on écoute Aurélie Réard, l’EPT Chypre pourrait devenir un incontournable du circuit. « Là, déjà, c’est un gros succès, mais c’est surtout l’an prochain que ça devrait être un carton. Tous les gens qui vont parler de leur expérience ici vont donner envie aux autres. Tous ceux qui n’ont pas fait le déplacement cette année vont avoir envie de venir, grâce au retour d’expérience des gens sur place.« 

EPT CHYPRE OU EPT CHIFFRES

Alors qu’en est-il des chiffres pour ce début de festival sur l’EPT Chypre ?

2 659 entrées sur le Main Event de l’Eureka, soit la troisième plus grosse affluence sur un Eureka juste derrière les deux grosses éditions de 2022 en marge de l’EPT Prague, 1 510 entrées sur l’Eureka Cup, 1 011 joueurs sur le High-Roller de l’Eureka… le festival est lancé de la plus belle des manières.

A l’heure où j’écris ces lignes, le Jour 1A de l’EPT Main Event rassemble déjà 450 joueurs, une affluence qui laisse présager d’excellents chiffres pour la première édition d’une étape EPT.

Pour l’instant, c’est Paris qui affiche la plus grosse affluence pour une nouvelle étape avec 1 606 entrées en février dernier, sur un tournoi attendu depuis des années dans la capitale. Il est bien possible que Chypre se rapproche de ces chiffres, si le Jour 1B du Main Event attire un gros field demain.

Les premières éditions des étapes de l’EPT depuis les débuts :

Alors, est-ce qu’on ajoute déjà Chypre au calendrier de l’EPT en 2024 ? J’ai déjà ma petite idée, et vous ?

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars