Sunday, 14th April 2024 17:07
Home / FPS PARIS : ENIS ROUISSI CHIPLEADER DE LA TABLE FINALE

Hier, lors du Jour 3 du Main Event, 55 joueurs avaient en ligne de mire la table finale de ce tournoi record qui a généré 4 149 entrées, soit de loin le plus gros FPS Main Event de l’Histoire.

18 français étaient dans la course hier matin. A l’heure où j’écris ces lignes, ils ne sont plus que 2 en lice dans l’épreuve dont un dans le fauteuil de chipleader à l’abord de la table finale, Enis Rouissi, franco-tunisien et seul non-professionnel de la table finale, ainsi que Yassine Baqal, quatrième en stack à la reprise.

La table finale sera une table finale à 6 puisque les organisateurs ont décidé de poursuivre l’action hier après la création de la table finale à 8 joueurs. Et nos deux français auront fort à faire face à deux grands noms du poker mondial, l’anglais Scott Margereson et le néerlandais Mateusz Moolhuizen, deux joueurs avec des palmarès longs comme le bras.

Julien Duveau, 8ème du FPS Paris

Nous avons perdu hier quelques grands noms du poker hexagonal, passés tout proche d’un retentissant exploit. En effet, Pierre Merlin (7ème) et Julien Duveau (8ème) auront été les grands animateurs de la journée, mais ont échoué dans leur quête de Jour 4, se consolant tout de même avec 73 580 € et 56 590 € pour leurs belles places d’honneur. Ils seront tous deux au départ de l’EPT Main Event.

Bruno Benveniste, 14ème du FPS Paris

Fondateur de la revue Poker 52, Bruno Benveniste semblait parti pour un gros one time sur ce FPS Paris, après une heure de folie qui l’a vu chatter As-Roi contre deux As, puis remporter un énorme pot avec deux As contre As-Roi. Un temps dans les hauteurs du classement, il a dégringolé pour finir par rendre les armes sur un bluff manqué contre Scott Margereson en 14ème position.

Nous avons également dit adieu hier à Clément Bonnant (24ème), Arthur Gouriten (29ème), Cécile Ticherfatine (39ème), Alexandre Correia (41ème) ou Dorian Melchers (42ème).

La table finale à 6 joueurs restants débute à 12h30 et vous pourrez suivre tout ça en live avec Benny & Yu aux commentaires dès 13h00 sur la chaîne Twitch de PokerStars France.

Composition de la table finale du FPS Paris :

L’échelle des gains :

PRÉSENTATION DES FINALISTES DU FPS PARIS

Siège 1 – Scott Margereson, 30 ans, Chesterfield, Royaume-Uni8 800 000 jetons

Scott Margereson est de loin le joueur avec le plus gros palmarès de cette table finale. Connu sous le nom d’« Aggro Santos » en ligne, ce trentenaire a accumulé plus de 5,2 millions de dollars dans les tournois online de PokerStars. Margereson a notamment remporté deux titres WCOOP en 2014 pour un total de plus de 300 000 $. Il est aussi un vainqueur Sunday Million (pour 194 479 $) et SCOOP, en plus de douzaines d’autres victoires en ligne. Le pedigree du Britannique en tournois live est tout autant remarquable avec un total de plus de 3,1 millions de dollars de gains. Bien que les trois premiers résultats de Margereson aient tous été obtenus sur le sol américain, il n’a plus besoin d’être présenté au public de PokerStars TV. Il y a deux ans, il a atteint la table finale du plus important Main Event de l’EPT de l’histoire, terminant 8e parmi 2 294 participants à Barcelone.

Siège 2 – Blaz Zerjav, 26 ans, Brezice, Slovénie9 800 000 jetons

Blaz Zerjav était un footballeur semi-professionnel, jouant pour le NK Krsko en deuxième division slovène. Mais depuis décembre 2018, ce n’est « plus du football, seulement du poker ». La raison est simple : un score en ligne de 1,3 million de dollars a changé la vie de Zerjav. Tournoi pour lequel il s’était qualifié pour quelques dollars seulement, ce qui lui a permis d’empocher cette somme colossale. Zerjav a commencé à jouer au poker grâce à son frère, qui jouait depuis ses 18 ans mais qui a vite arrêté. Blaz, quant à lui, a fini par en faire sa carrière.

Il aime voyager donc jouer des festivals live s’accorde parfaitement avec son hobby même s’il confie jouer encore principalement en ligne. Il était spécialiste des Fifty50 à l’époque où ce format était encore populaire, et se concentre désormais entièrement aux MTT. En dehors du poker, Zerjav et sa femme aiment lire des livres ensemble. Actuellement, ils sont en train de lire le Suppléant, les mémoires du Prince Harry. Zerjav adore aussi les jeux vidéos mais pourrait ne plus avoir le temps pour ça car il s’apprête à devenir papa pour la première fois.

Siège 3 – Mateusz Moolhuizen, 34 ans, La Haye, Pays-Bas20 800 000 jetons

Les débuts de Mateusz Moolhuizen au poker sont assez banals : il jouait avec des amis au lycée, aimait regarder le film Rounders et est resté passionné du jeu depuis lors. Le Néerlandais a connu le succès online et en live, il est un visage familier du circuit depuis plus d’une décennie. Habitué de l’European Poker Tour, Moolhuizen a failli à deux reprises atteindre la table finale du Main Event EPT en se classant 13e et 16e. Mais pendant longtemps, son meilleur score en live était de 117 000€ à l’Unibet Open Malta 2011. Il y a deux ans cependant, il a étoffé son CV avec un énorme gain de 597 632$ en terminant runner-up du Monster Stack WSOP à Las Vegas. C’est sur un flip que s’est joué le tournoi de Moolhuizen à 10 joueurs restants de ce Main Event FPS Paris, lorsqu’il a battu l’Italien Gianluca Speranza pourtant en possession de la main préférée du Néerlandais, une paire de 9. En table finale, il pourra bénéficier du soutien de sa fiancée Dehlia De Jong, elle-aussi joueuse de poker, qui s’apprête à faire le voyage dans la matinée depuis les Pays-Bas.

Siège 4 – Enis Rouissi, 44 ans, Franco-Tunisien – 44 200 000 jetons

Ce n’est que très récemment qu’Enis Rouissi a fait ses premiers pas en tournoi live. Mais ce n’est pas un novice pour autant, puisqu’il raconte jouer au poker depuis 20 ans déjà. Il y a quelques années, Rouissi s’est mis au poker en ligne et a rapidement accroché. Consultant en stratégie et en management dans une grande entreprise, il passe son temps entre la France et l’Afrique pour son travail et insiste sur ses deux nationalités, française et tunisienne. Un gros coup de chance à tapis préflop paire de Dames contre paire de Rois l’a sauvé pendant les demi-finales avant un call muck de l’Italien Pietro Corsi en finale pour le propulser chipleader. « Je suis le seul non-professionnel de cette finale, je n’ai aucune pression contrairement à eux, confiait Rouissi. Bien sûr que c’est beaucoup d’argent à gagner mais cela ne changera pas ma vie. Je suis ravi et excité pour demain. » Avec 23 562 dollars de gains en tournois live, dont un premier résultat en mars 2023, Rouissi est assuré de quasiment quadrupler son total grâce à sa finale dans ce Main Event FPS. Il attaquera le jeu à 6 restants dans la peau du chipleader.

Siège 5 – Yassine Baqal, 36 ans, Issy-les-Moulineaux, France19 900 000 jetons

Quand on parle poker à Yassine Baqal, la passion prend le dessus et ses yeux s’illuminent. Ce joueur amateur, chef d’une entreprise basée à Casablanca au Maroc, est un habitué du Club Circus Paris où il dispute régulièrement des parties de cash-game mais aussi les nombreux tournois hebdomadaires à faible buy-in et les différents festivals proposés. S’il a déjà connu le goût de la victoire sur un tournoi régulier pour 6 500 €, Baqal s’apprête à vivre sa première table finale de haut-rang, sous les feux des projecteurs de PokerStars TV. Avec 29 800$ de gains en MTT live jusqu’à présent, Baqal abordera la dernière ligne droite du tournoi sans aucune pression et très concentré comme il l’a été tout au long de l’épreuve. En finale, il sera supporté par son ami et coach Malcolm Franchi avec qui il a fait le déplacement sur ce festival.

Siège 6 – Kacper Pyzara, 33 ans, Gdynia, Pologne21 000 000 jetons

Kacper Pyzara a déjà accumulé plus d’un million de dollars de gains en tournois live. Il est sur le point d’entrer dans le Top 10 de All-Time Money List polonaise. Ce professionnel du poker de 33 ans s’est spécialisé dans les MTT et jouer de longues sessions est peut-être plus facile pour lui que pour la plupart des joueurs et cela pour deux raisons : le MMA et le bouddhisme. Pyzara s’entraîne aux arts martiaux mixtes ce qui lui permet d’être en pleine forme. Et le respect des principes bouddhistes contribue à sa santé mentale. Il insiste sur l’importance de rester « calme et zen » et médite régulièrement pendant les pauses. Être sous les feux de la rampe n’est pas une nouveauté pour lui. Dans le passé, Pyzara avait l’habitude de streamer du poker et le jeu Counter-Strike. Aujourd’hui, il a un fils de neuf mois, Adam, et sa carrière sur Twitch semble terminée.

@ Biographies par Florence Mazet

TABLEAU DE BORD
Jour 1A : 52 restants / 347 entrées / Chip-count
Jour 1B : 25 restants / 167 entrées / Chip-count
Jour 1C : 181 restants / 1 208 entrées / Chip-count
Jour 1D : 80 restants / 540 entrées / Chip-count
Jour 1E : 164 restants / 1 104 entrées / Chip-count
Jour 1F : 117 restants / 783 entrées / Chip-count
Jour 2 : 619 restants / 4 149 entrées / Seat-Draw
Jour 3 : 55 restants / 4 149 entrées / Seat-Draw
TF : 6 restants / 4 149 entrées

Les français éliminés lors du Jour 3 :

Pierre Merlin, 7ème du FPS Paris pour 73 580 €

PROGRAMME DU LUNDI 19 FÉVRIER

LIENS

EPT PARIS : TOUTES LES INFOS

TOUTES LES PHOTOS DE L’EPT PARIS

LE COVERAGE DU FPS PARIS SUR POKERNEWS

LES RÉSULTATS COMPLETS DE L’EPT PARIS

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars