Tuesday, 18th June 2024 16:20
Home / S Savoir combien miser au poker : le guide complet

Les personnes qui se mettent à jouer au poker passent généralement toutes par les mêmes phases, quelle que soit la raison qui les a poussés à commencer à jouer : ils commencent par jouer occasionnellement ou avec des amis et finissent par s’y mettre plus sérieusement.

Jouer en ligne sur des sites comme Pokerstars permet de jouer plus souvent, car il y a toujours des parties à rejoindre. Le poker en ligne offre également une grande variété de mises, allant de quelques centimes à des parties « nosebleed » avec des buy-ins très élevés.

Lorsque vous vous mettrez à jouer plus régulièrement, vous devrez probablement commencer à réfléchir plus concrètement aux mises que vous choisissez de jouer et à l’argent que vous avez mis de côté pour jouer au poker.

Supposons que vous ne disposiez que de 50 $ pour jouer. Vous ne voulez probablement pas tout dépenser pour participer à un seul tournoi ou à un seul cash game. En effet, vous risqueriez de perdre la totalité de ces 50 $ d’un seul coup. Même les joueurs de poker les plus expérimentés iraient tout droit à leur perte s’ils mettaient tout leur argent sur la table d’un seul coup.

Si vous souhaitez jouer plus longtemps, ou même de façon assez régulière, vous devez choisir des mises qui vous conviennent. Deux facteurs principaux peuvent vous aider à déterminer les mises à jouer.

Le premier est la somme d’argent dont vous disposez pour jouer, c’est-à-dire votre « bankroll ». Le second est votre niveau de compétence, qui influe sur votre capacité à rivaliser avec d’autres joueurs jouant avec les mêmes mises.

Choisir ses mises : la bankroll

Si vous effectuez quelques recherches sur le Net, vous trouverez une quantité de conseils sur la gestion de la bankroll au poker. Ces conseils prennent différentes formes.

Ils s’adressent parfois aux joueurs professionnels ou à ceux qui souhaitent le devenir. Ils peuvent également s’adresser à des personnes n’ayant pas de telles ambitions, mais souhaitant gérer intelligemment leur argent et choisir des mises confortables et adaptées à leur propre tolérance au risque.

Vous trouverez aussi des conseils sur la manière de séparer votre argent dédié au poker du reste de vos économies. Il faut que l’argent que vous mettez de côté pour le poker soit de l’argent dont vous n’avez pas besoin pour autre chose.

Les conseils en matière de gestion de la bankroll sont souvent des recommandations concrètes sur le montant dont vous avez besoin pour jouer à certaines mises. Ces recommandations diffèrent selon le type de jeu auquel vous jouez (cash games ou tournois).

Considérations relatives à la bankroll pour les cash games

Si vous jouez en cash games, vous trouverez dans vos recherches des conseils sur le nombre de « buy-ins » que vous devez avoir dans votre bankroll lorsque vous choisissez des mises. Dans ce contexte, un « buy-in » correspond au montant maximum de la table. Par exemple, pour les cash games au No Limit Hold’em à 10 $/0,25 $ sur Pokerstars, vous pouvez effectuer un buy-in de 10 $ à 25 $. Si votre bankroll est de 500 $, cela signifie que vous disposez de 20 buy-ins.

Il s’agit d’un nombre relativement faible de buy-ins et il est généralement recommandé d’avoir au moins 75 ou 100 buy-ins dans sa bankroll. Ainsi, avec une réserve de 500 $, il serait préférable de jouer des mises plus faibles, par exemple 0,05 $/0,10 $, avec un buy-in maximum de 10 $. Avec vos 500 $, vous auriez alors 50 buy-ins.

Ce conseil varie généralement selon le type de jeu. Pour les parties « short-handed », il est préférable de disposer d’une plus grosse bankroll, car la variance est plus élevée. Il en va de même pour le Pot-limit Omaha en comparaison avec le No Limit Hold’em. En effet, il est préférable d’augmenter les buy-ins pour le PLO, car les fluctuations y sont généralement plus importantes qu’au NLHE.

Considérations relatives à la bankroll pour les tournois

Si vous participez à des tournois multitables, vous devez à nouveau gérer votre bankroll en termes de « buy-ins » ou de droits d’entrée pour le tournoi. Cependant, il est généralement recommandé d’avoir beaucoup plus de buy-ins que pour les cash games. J’ai vu certaines recommandations préconisant d’avoir entre 100 et 500 buy-ins pour les MTT !

Par conséquent, si vous avez 500 $ dans votre bankroll et que vous optez pour la stratégie conservatrice, vous devrez vous en tenir à des tournois à 1 $, soit 500 buy-ins.

La plupart des joueurs ne suivent pas cette recommandation, mais vous avez compris le principe. Le but n’est bien sûr pas de claquer tout sa bankroll sur un seul buy-in et il est préférable d’avoir un nombre confortable de buy-ins de côté, peu importe le tournoi auquel vous participez.

Le format auquel vous jouez a également son importance. Par exemple, un Sit-n-go à table unique présente généralement moins de variance qu’un tournoi multitables à grand champ et il n’est donc pas obligatoire d’avoir autant de buy-ins dans sa bankroll.

Choisir ses mises : niveau de compétence

Pour choisir vos mises, vous devez également réfléchir à votre propre niveau de compétence et le comparer à celui des autres joueurs. Il est évident que si tout le monde joue mieux que vous, vous ne pourrez probablement pas rester longtemps dans la course, quelle que soit la taille de votre bankroll. L’idéal est de trouver des mises qui vous permettent de maintenir votre bankroll ou, mieux encore, de l’augmenter.

Généralement, plus les mises sont élevées, plus la concurrence est rude. Vous croiserez bien sûr des joueurs forts et stratégiques à tous les montants de mise, y compris les micros. Vous trouverez également des joueurs moins compétents à tous les niveaux, y compris dans les jeux où les mises sont élevées.

Dans l’ensemble, cependant, attendez-vous à ce que les joueurs soient de plus en plus forts au fur et à mesure que vous montez les mises. Si vous débutez au poker, vous pouvez commencer par des parties en argent fictif sur Pokerstars, puis vous essayer à ses parties « Micro » avec un buy-in de 15 $ maximum.

Sur Pokerstars, les mises des cash games sont regroupées en catégories que vous pouvez filtrer dans le lobby :

  • Micro : buy-ins de 15 $ et moins
  • Faible : 15 $ à 50 $
  • Moyenne : 50 $ à 400 $
  • Élevée : 400 $ et plus

Il existe également des filtres pour les tournois :

  • Freeroll : tournois sans frais
  • Micro : frais de tournoi inférieurs à 5 $
  • Faible : de 5 $ à 19 $
  • Moyen : de 20 $ à 99 $
  • Élevé : 100 $ et plus

Si vous le souhaitez, vous pouvez également créer des filtres personnalisés.

Conservez une trace de vos résultats au fur et à mesure de vos parties et essayez d’évaluer votre prise de décision par rapport à celle de vos adversaires. Si vous gagnez régulièrement et que vous augmentez votre bankroll, vous pouvez essayer les mises les plus élevées. Mais continuez à vous surveiller et soyez prêt à redescendre vos mises selon la situation.

Conclusion

Dans la plupart des cas, il n’y a pas de bonne réponse à la question « Quelles mises dois-je jouer ? ». Avec le temps, si vous analysez votre jeu et réfléchissez consciemment à votre bankroll, vous trouverez les mises qui vous conviennent le mieux et auxquelles vous jouerez le plus souvent.

Mais vous voudrez probablement aussi jouer plus bas ou plus haut à l’occasion, en fonction des jeux disponibles. Ne vous imposez donc pas trop de restrictions dans le choix de vos mises, mais faites plutôt preuve d’intelligence et de réalisme par rapport à votre bankroll et à votre niveau de compétence.

Et surtout, quelles que soient les mises que vous choisissez, veillez à toujours prendre du plaisir à jouer.

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars