Home / Football / L’Euro 1988 : Un triomphe inoubliable pour les Oranje

L’Euro 1988 : Un triomphe inoubliable pour les Oranje

10 juillet 2024 par Ciro
6 min

L’Euro 1988 est un tournoi qui résonne encore dans le cœur des fans de football néerlandais. Il reste à ce jour le seul titre majeur remporté par les Pays-Bas, pays pourtant doté d’une histoire footballistique riche et passionnante.

Cette grande nation de foot a donné au jeu quelques-uns de ses plus grands joueurs et entraîneurs. Le « Total Football » néerlandais a notamment laissé son empreinte sur la tactique moderne du jeu associé au grand Johan Cruyff.

Cependant, les succès de l’équipe nationale néerlandaise restent limités.

À l’exception de ce sacre continental : une victoire 2-0 contre l’Union soviétique en finale à Munich le 25 juin 1988, avec Ruud Gullit et Marco van Basten comme buteurs.

La récompense : le titre de champions d’Europe !

Auparavant, les Oranje avaient perdu deux finales de Coupe du monde. Après, ils sont passés près du sacre mondial en 2010, et ont connu de nombreuses autres demi-finales.

Un parcours impressionnant depuis les qualifications

Avant de manquer les trois tournois majeurs précédents – deux Coupes du monde de la FIFA (1982 et 1986) et un Euro (1984) – les Pays-Bas ont scellé leur qualification pour la huitième édition du championnat continental avec une campagne presque parfaite.

Les Pays-Bas ont réalisé un parcours quasi-parfait lors des éliminatoires de l’Euro 1988, terminant en tête du groupe 5 avec 14 points sur 16 possibles. L’équipe, dirigée par Rinus Michels, a remporté six de ses huit matches.

Leurs seuls matchs nuls furent contre la Pologne (0-0) et la Grèce (1-1). Leur dernier match de groupe contre Chypre, initialement remporté 8-0, a été rejoué à une date ultérieure en raison de troubles du public à De Kuip, Rotterdam. Le gardien chypriote avait été atteint par une bombe fumigène.

Comme prévu, les Oranje ont remporté le match rejoué 4-0, à huis clos.

Un ensemble talentueux mené par Gullit et van Basten

La puissance de l’équipe néerlandaise dirigée par Ruud Gullit était évidente. Outre le polyvalent Gullit, l’équipe comptait également des piliers défensifs comme Frank Rijkaard, Ronald Koeman, Wim Koevermans et le buteur prolifique Marco van Basten.

En fait, Gullit, Rijkaard et van Basten ont rejoint le géant italien de l’AC Milan en quelques mois en 1987-88, formant un trio néerlandais impressionnant à San Siro. Et ils régalaient déjà les supporters sous les couleurs nationales.

Un début difficile puis une remontée spectaculaire

Cependant, les Néerlandais ont été ramenés à la réalité dès leur premier match de la phase finale, s’inclinant 1-0 face à l’Union soviétique à Cologne.

Mais trois jours plus tard, le 15 juin 1988, Marco van Basten a inscrit le premier triplé de la phase finale, permettant aux Oranje de relancer leur campagne avec une victoire 3-1 contre l’Angleterre. Contre l’Irlande du Nord, le 18 juin, Wim Kieft, remplaçant Erwin Koeman à la 50e minute, a marqué le but crucial à huit minutes de la fin à Gelsenkirchen.

Les Néerlandais, aux côtés des Soviétiques invaincus, se sont qualifiés pour les demi-finales du groupe 2.

Une revanche contre l’Allemagne et une finale historique

Trois jours plus tard, les Pays-Bas rencontraient l’Allemagne, pays hôte et vainqueur du groupe 1, à Hambourg.

Après une première mi-temps tendue, le capitaine allemand Lothar Matthäus a transformé un penalty dix minutes après la reprise.

Les Oranje ont égalisé à la 74e minute, également sur penalty, grâce à l’aîné des deux Koeman, Ronald.

Puis, van Basten, alors âgé de 23 ans, a inscrit le but de la victoire à la 88e minute, prenant ainsi sa revanche sur la défaite 3-2 en phase de groupes de l’Euro 1980 qui les avait privés d’une place en phase à élimination directe à cause de la différence de buts, face à la Tchécoslovaquie.

En finale, à l’Olympiastadion de Munich, le 25 juin, Gullit a ouvert le score à la 34e minute d’une tête contre l’Union soviétique, qui avait éliminé l’Italie, une équipe pourtant composée de stars, en demi-finale (2-0).

Puis, van Basten a inscrit l’un des plus beaux buts de l’histoire du tournoi : une volée sublime face au grand Dasaev sur un centre d’Arnold Muhren. 2-0 à la 54e minute, et les Oranje ont conservé le score jusqu’à la fin du match, remportant leur premier et unique titre majeur.

Van Basten, Ballon d’Or et reconnaissance internationale

En décembre de la même année, Marco van Basten, meilleur buteur du tournoi avec cinq réalisations, a reçu son premier Ballon d’Or.

Ses coéquipiers en club et en équipe nationale, Ruud Gullit et Frank Rijkaard, se sont classés respectivement deuxième et troisième.

Deux autres joueurs présents en finale, le milieu de terrain russe Oleksiy Mykhaylychenko et le néerlandais Ronald Koeman, ont complété le top cinq.

Un effectif de rêve

L’équipe néerlandaise, dirigée par Rinus Michels, comptait dans ses rangs de grands noms comme les gardiens Hans van Breukelen et Joop Hiele, les défenseurs Ronald Koeman, Frank Rijkaard et Berry van Aerle, et les milieux de terrain Arnold Mühren, Ruud Gullit et Jan Wouters.

En attaque, les talents de John Bosman, John van ‘t Schip et du meilleur buteur de la compétition Marco van Basten ont été décisifs. Van Basten a été désigné joueur clé du tournoi.

Dans l’équipe-type du tournoi, on retrouvait cinq Néerlandais dont van Basten et Gullit.

Les Pays-Bas l’ont emporté pour la première fois de leur histoire, permettant à certains de leurs grands noms comme van Basten et Gullit de marquer l’histoire de leur sélection.

Un héritage durable pour le football néerlandais

Le triomphe de l’Euro 1988 restera gravé dans la mémoire des supporters néerlandais comme l’un des plus beaux moments de leur histoire footballistique.

Cette victoire a confirmé le talent de cette génération remarquable de joueurs néerlandais et a inspiré la prochaine génération.

Bien que les Oranje n’aient pas réussi à reproduire ce succès depuis, l’esprit d’attaque et le jeu fluide qui ont caractérisé leur campagne de 1988 continuent d’être célébrés et d’influencer le football néerlandais à ce jour.

expand_less