À l’heure où chaque équipe compte ses joueurs afin de pouvoir aligner le 15 le plus compétitif, cette période de fêtes a tout d’un piège. Le piège s’était d’ailleurs refermé à l’aller sur l’UBB. Les hommes de Christophe Urios, lors de la première journée, avaient souffert à Aguilera et s’étaient inclinés 27-15, après une première période totalement ratée. Plus fort dans l’engagement, le BO devra une nouvelle fois sortir les mêmes armes afin de venir titiller le leader du championnat avant l’entame de la seconde partie de saison.

Nos pronostics

Bordeaux gagne1,02Match Nul19Biarritz gagne9,5

Dernières infos

Au sortir d’une 13e journée, qui a vu Biarritz battu sur sa pelouse par Montpellier et l’UBB exempt d’un déplacement à Mayol pour y affronter le RCT, l’heure est au retour sur les terrains pour ses deux clubs séparés par 12 équipes au classement. Le leader reçoit le dernier de la classe avec l’ambition de garder sa dynamique. Bordeaux n’a concédé que deux petites défaites cette saison, dont une contre Biarritz. Mais surtout, à domicile, les hommes de Christophe Urios ont gagné tous leurs matchs cette saison, notamment le dernier en Top 14 avant la trêve pour cause de Coupe d’Europe, contre le champion sortant, le Stade Toulousain. En face, Biarritz n’y arrive plus. La dernière défaite à domicile conte le MHRC, réduit longtemps à 14, a certainement mis à mal le peu de confiance qu’il restait aux basques. Avec 4 succès seulement depuis le début de la saison, les 4 à domicile, la taille du défi qui attend les coéquipiers de Steffon Armitage, à Chaban Delmas, est colossal. Mais le couteau sous la gorge face à une équipe qui n’a pas joué depuis 2 semaines et frappée par le Covid, pourrait peut-être changer la donne.

Le joueur à suivre

Santiago Cordero est le finisseur par excellence. L’Argentin, débarqué il y a deux ans en provenance d’Exeter, est le chaînon essentiel pour finir le travail d’un pack dominateur. Pendant 2 saisons marquées par l’incertitude de la crise sanitaire, il a déjà fait plus que s’acclimater. Avec un essai environ tous les deux matchs pour une quarantaine de rencontres disputées sous le maillot girondin, il a rapidement pris ses marques. Son dernier exploit en date un triplé, en 15 minutes, sur la pelouse synthétique de l’Arena 92. Teddy Thomas avait alors réveillé la bête.

Les moments clés

Bordeaux est à un tournant de sa saison. Installé dans la cour des grands depuis 2 ans, l’UBB fait peur. Leader du championnat en 2020 avant l’arrêt pour cause de Covid et éliminé en demi-finale l’an passé, les progrès du club girondin se sont accélérés avec l’arrivée de Christophe Urios. Mais encore irrégulier dans le jeu, l’UBB a tendance à parfois jouer une seule période sur ses rencontres. En manque de régularité, les Bordelais doivent trouver les ressorts pour être plus consistant tout au long d’une rencontre. Au Biarritz Olympique de résister le plus longtemps possible pour venir chercher des points précieux pour leur classement, au coup de sifflet final.

L’info en +

Si les joueurs de Bordeaux veulent continuer l’aventure avec Christophe Urios, ils seraient bien inspirés de lui offrir un beau cadeau de fin d’année. En grande discussion avec Laurent Marti, le président de l’UBB, Urios se donne encore un peu de temps pour réfléchir. En fin de contrat avec le club girondin en 2023, il a récemment reçu une offre pour prolonger son bail jusqu’en 2025. D’ici là il aura peut-être obtenu ce qu’il était venu chercher à Bordeaux, un nouveau titre de champion de France.

 

Author Image

Article suivant

Loading...