Les Bleus ont droit à leur finale. Tant attendu, ce crunch revêt cette saison une importance royale ! Le Grand Chelem en ligne de mire face à notre meilleur ennemi. La France face au XV de la Rose, avec l’objectif de justifier le statut de meilleure nation européenne, entrevue depuis plus d’un an maintenant. Passés aux travers de toutes les embûches sur cette édition 2022, les Français vont tenter, ce samedi à 21 h, d’emmener le public du Stade de France au firmament. Une étoile que la France attend depuis 12 ans !

Nos pronostics

France gagne1,28Match Nul11,00Angleterre gagne3,25

Écosse vs France : aperçu et pronostics

Dernières infos

Qu’il est dur à porter ce statut de favoris. La cote avec les Français qui gagnent de plus de 15 points est quasiment la plus petite proportionnellement. Bref, l’équipe de France est ultra-favorite face à l’Angleterre et c’est assez rare de le souligner sur un tournoi de 6 nations. La configuration du tournoi, en année impaire, impose que l’on reçoit le XV de la rose et traditionnellement, il est toujours plus facile de l’emporter. Entre 2000 et 2010, la France a gagné 5 tournois et un seul l’a été en année impaire. Surtout en reprenant le bilan des 15 derniers matchs en tournoi entre ces deux équipes (on sort les tests matchs et les matchs de coupe du monde), le bilan n’est pas fameux. Depuis 2008, 11 victoires anglaises et seulement 4 pour les Bleus. Le déficit est non négligeable mais les faits récents peuvent laisser entrevoir une bonne dose d’optimisme. Les coéquipiers d’Antoine Dupont surfent sur deux victoires : l’une pragmatique dans l’enfer du Millenium de Cardiff et l’autre en totale maîtrise à Murrayfield. Attention, l’équipe de France n’est pas à l’abri de l’excès de confiance et il n’en faudrait pas moins pour tout perdre si l’Irlande, dans le même temps, bat l’Écosse. La soirée d’apothéose pourrait virer au cauchemar. Pour rappel, les Anglais sortent d’une défaite indigeste à domicile face à l’Irlande 32/15 avec le carton rouge de leur deuxième ligne Charlie Ewels, le joueur de Bath, dès la 2e minute. Cela étant, les Anglais ont été incapables de mettre la bonne énergie et la meilleure intensité. 4e du dernier tournoi, les hommes d’Eddie Jones sont plutôt focus sur l’année 2023 avec la Coupe du monde en point de mire. L’effectif a été rajeuni, avec notamment Marcus Smith titulaire à l’ouverture et la mise en retrait du duo Ford/Farrell. L’équipe de France semble avoir plus de repères, d’ailleurs un seul changement intervient dans les rangs français pour ce match et c’est un retour, Damian Penaud, et ses 3 essais en 3 matchs du tournoi, retrouvera sa place sur l’aile, après s’être remis du Covid.

Le Joueur à suivre

S’il fallait véritablement parler d’un homme, inévitablement les regards se porteraient sur le demi de mêlée et fraîchement intronisé capitaine, en l’absence prolongée de Chalres Ollivon, Antoine Dupont. Le petit génie de l’équipe de France, le numéro 9, capable de mettre à mal toutes les défenses du monde et faire jouer son équipe dans l’avancée, sera encore l’homme à abattre pour les Anglais, ce weekend. Imaginez : premier Tournoi en tant que capitaine et Grand Chelem à l’arrivée, la carrière d’Antoine Dupont semble être inspirée d’une prophétie dans laquelle le joueur de Toulouse est parti pour régner sur le monde avec, en point de mire, la Coupe du monde l’an prochain, sur le sol français. Avant cela il est prêt à faire à nouveau gagner un trophée aux bleus. Le meilleur joueur du monde 2021 veut pas lâcher sa place en 2022, les Anglais sont prévenus

Les moments clés

L’équipe de France va affronter une équipe Anglaise en proie au doute et surtout peu inspirée sur cette édition 2022. 7 essais marquées, 9 encaissés, pour 81 points marqués seulement en 4 matchs, il ne fait pas bon de venir voir les matchs anglais pendant ce tournoi. Pour le spectacle, il faudra donc compter sur les Bleus pour mettre le feu. Il faudra sûrement s’inspirer des Irlandais qui ont étouffé le XV de la rose dès l’entame samedi dernier. Une grosse pression d’entrée et une avalanche d’essais en seconde période. Le scénario rêvé pour faire lever les foules samedi soir au Stade de France.

L’info en +

4 défaites sur les 6 derniers matchs contre l’Écosse, ce XV du Chardon fait peur aux Bleus qui n’ont plus gagné à Murrayfiled depuis 2014. Une éternité pour les Bleus. Mais si on veut se replonger dans les souvenirs, on n’oublie pas que lors du Grand Chelem de 2010, le XV de France était allé l’emporter à Edimbourg sur le score de 18 à 9. Voilà de quoi donner des idées aux Bleus de 2022, afin de faire entrer cette génération, par la grande porte, dans l’histoire du rugby français, avant, pourquoi pas, de revenir en 2023, à domicile, pour jouer le titre mondial.

 

 

Author Image

Article suivant

Loading...