Wednesday, 22nd May 2024 21:34
Home / Arrêter de Perdre au Poker: les 5 Règles d’or

Tous les joueurs de poker ont essuyé de nombreuses défaites à leurs débuts. Il s’agit d’une affirmation et d’un raisonnement simples mais profonds que beaucoup ont tendance à oublier. Personne n’est né pour jouer au poker. Personne n’est entré dans ce monde en connaissant toutes les stratégies possibles, le jargon et la terminologie, etc. Nous sommes tous partis de zéro et c’est normal.

Alors pourquoi tant de joueurs commencent à jouer en s’attendant à gagner tout de suite ? D’où vient ce faux sentiment de confiance ? Gagner au poker de façon constante, c’est comme dans presque toutes les activités au monde. Par exemple, on ne devient pas mécanicien du jour au lendemain. Ou dentiste. Ou avocat. Il faut travailler dur pour devenir un professionnel de *tout* ce qui existe dans ce monde : c’est la seule solution.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’être un joueur de poker professionnel pour gagner, il reste tout de même plus facile de gagner lorsque l’on s’y connaît. Mais lorsqu’il s’agit de poker, il faut garder à l’esprit que le fait de gagner régulièrement est la même chose que d’être un professionnel dans un domaine différent. C’est l’objectif final, que cela soit votre profession ou non.

Préparez-vous pour la victoire

En gardant cela à l’esprit, pourquoi un pourcentage aussi élevé de joueurs se demande-t-il pourquoi ils perdent de l’argent en jouant au poker ? Ou mieux encore : Qu’avez-vous fait pour vous préparer à la victoire ?

Nous sommes tous des joueurs perdants jusqu’à ce que nous décidions de changer, d’agir et de devenir un gagnant. L’avez-vous déjà fait ? Si ce n’est pas le cas, arrêtez de vous plaindre de vos mauvais coups et commencez à apprendre.

 

La première étape pour cesser de perdre est d’être honnête avec vous-même concernant votre niveau de compétence, votre expérience, votre patience, votre santé mentale et physique et votre capacité financière. Évaluez-vous en tant que personne, puis en tant que joueur de poker. Quelles sont vos forces et vos faiblesses personnelles ? Les gros pots vous donnent-ils des sueurs froides ou gardez-vous votre sang-froid ? La défaite vous perturbe-t-elle ou êtes-vous capable de faire abstraction de vos émotions ? Avez-vous des animaux de compagnie, des enfants ou un conjoint qui déteste que vous jouiez de longues sessions ? Avez-vous déjà réalisé des gains sur un échantillon important et documenté de parties de poker et vous sentez-vous confiant dans le fait que vous êtes effectivement un joueur gagnant ?

L’honnêteté est le meilleur des remèdes

Il est très difficile d’être honnête avec soi-même. Nous sommes parfois les plus faciles à tromper. La raison pour laquelle il en est ainsi est la nature même du jeu qu’est le poker. Le fait que n’importe quel joueur amateur puisse s’asseoir et battre les meilleurs joueurs du monde n’importe quand si les cartes lui sont favorables est tellement attrayant. Mais pour gagner, il faut beaucoup perdre. C’est une caractéristique unique du poker qui n’existe pas dans beaucoup d’autres domaines.

Par exemple, si une équipe sportive perd plusieurs matchs d’affilée, les gens s’énervent. Les médias, les joueurs, l’entraîneur, tout le monde est en colère parce que quelque chose ne va pas du tout si l’équipe perd régulièrement. Au poker, les mauvaises et les bonnes séries sont normales, même pour un professionnel, qui en connaitra tout au long de sa vie. Mesurer un joueur sur un petit échantillon ne permet pas d’obtenir des résultats précis, et c’est là que la plupart des joueurs font fausse route…

Ils goûtent au succès et pensent qu’ils sont devenus des joueurs gagnants. Il est fréquent que des joueurs connaissent une série de victoires et montent les enchères pour finalement se faire écraser sur la table la plus élevée. Il y a aussi de grands joueurs qui connaissent une série de défaites et envisagent de changer de carrière, alors qu’en réalité, ils n’ont qu’à ravaler leur fierté, baisser les mises et jouer sur des parties plus faciles où ils sont certains de gagner haut la main. Restez fidèle à vos points forts !

Cinq règles d’or

Il n’y a pas de plan de jeu qui fonctionne pour tout le monde. C’est bien là le problème : nous sommes tous très différents et notre approche du poker doit varier d’une personne à l’autre. Cependant, il existe cinq règles sur lesquelles vous devriez baser votre activité de joueur de poker, et si vous le faites, il est très peu probable que vous rencontriez des problèmes, à l’inverse de beaucoup d’autres joueurs.

Les voici :

  1. Ne jouez pas avec l’argent destiné à payer votre loyer ou vos factures. Si vous ne pouvez pas vous permettre de jouer avec de l’argent que vous êtes prêt à perdre, ne jouez pas. Travaillez et constituez-vous des économies de sécurité afin d’être à l’aise pour perdre lorsque vous jouez. Même si vous devez jouer aux plus petits jeux pendant que vous apprenez les compétences nécessaires pour gagner, faites-le. N’allez pas trop vite en besogne. Vous devez ramper avant de marcher, marcher avant de courir et courir avant de sprinter. Ce jeu est un marathon : étudiez un format jusqu’à ce que vous y gagniez, n’essayez pas de monter les enchères ou de passer d’un jeu à l’autre trop rapidement.
  2. Établissez un planning. Ou même simplement une liste. Le but de cette règle est d’avoir un plan de jeu lorsque vous commencez votre session de poker. Sachez à quels jeux vous jouez, quand vous y jouez, quel sera le nombre de tables, quel sera le montant total de l’investissement, etc. Soyez préparé et lucide, tout comme vous souhaiteriez que votre chirurgien le soit si vous deviez subir une opération importante.
  3. Préparez vos repas avant de jouer et prévoyez l’heure à laquelle vous mangerez. La faim est l’un des éléments les plus distrayants pour vous concentrer. Vous ne pouvez pas faire grand-chose correctement en ayant faim, et cela inclus la pratique du poker. Assurez-vous que les gargouillements de votre ventre ne vous coûtent jamais d’argent à cause de la distraction ou de la frustration qu’ils engendrent. Pire encore, ne soyez pas obligé d’arrêter plus tôt que prévu pour aller chercher à manger. Rien n’est plus coûteux pour un grand joueur que de devoir quitter une session plus tôt que prévu pour quelque chose d’aussi stupide que de la nourriture.
  4. N’ouvrez aucun des sites suivants pendant que vous jouez : Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, Netflix. Mettez de la musique douce qui ne fait pas s’emballer votre cerveau et concentrez-vous sur vos parties. N’oubliez pas que vous devez jouer et performer au même niveau d’efficacité et de concentration que celui que vous attendriez de votre chirurgien pendant une opération !
  5. C’est la plus importante. Ne jouez qu’aux jeux auquel vous gagnez de façon constante. Et si vous n’êtes pas un gagnant constant ? Relisez la règle n°1.

Si vous n’êtes pas un gagnant, vous devez vous efforcer de le devenir avant de jouer au poker pour de l’argent réel. Il existe aujourd’hui une multitude de cours de poker gratuits et l’école PokerStars propose des ressources incroyables pour les joueurs débutants. Passez du temps à jouer des freerolls, à regarder des streams Twitch, des vidéos YouTube, soyez actif sur le Discord et discutez avec d’autres joueurs en herbe. Faites ce qu’il faut pour devenir un gagnant. Cela ne se fait pas du jour au lendemain.

On ne devient pas professeur de mathématiques sans avoir appris beaucoup de choses sur les mathématiques et qu’on ne devient pas juge sans avoir appris beaucoup de lois : il en va de même pour le poker. Soyez honnête avec vous-même, élaborez un plan d’action basé sur le travail, consacrez-y du temps et gagnez le titre de « joueur de poker gagnant ». Arrêtez de trouver cela trop difficile et bougez-vous les fesses.

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars