Sunday, 3rd March 2024 10:18
Home / EPT CHYPRE : DAVID KARSENTY SIGNE LA PREMIÈRE GROSSE PERF FRANÇAISE DU FESTIVAL

A Chypre, les français sont loin d’être en majorité, contrairement à d’autres spots où l’on entend parler français à toutes les tables comme à Barcelone ou Monaco. Du coup, depuis plusieurs joueurs, on attendait de pouvoir s’enflammer pour la perf d’un de nos frenchies.

Le contingent français atteint péniblement la centaine de joueurs ici sur cet EPT Chypre. Des visages connus pour la plupart, des sérial perfeurs comme Antoine Labat, Julien Sitbon, Alexandre Réard, Nicolas Dumont, des joueurs qui ont perfé à Vegas comme Florian Ribouchon ou Julien Montois, des joueurs sponsorisés affichant un W rouge, mais aussi quelques « randoms ».

C’est sous cette appellation peu flatteuse qu’on pourrait catégoriser David Karsenty, qui vient de signer la première grosse performance française de ce festival, en prenant la 5ème place pour $118 300 hier sur l’Eureka High-Roller à $2 200 qui a réuni 1 444 joueurs.

Mais, comme on s’en doutait un peu, après avoir entendu les paroles de Sonny Franco, qui me disait hier que David Karsenty avait possiblement 3 fois sa bankroll, le jeune français n’a rien d’un random, malgré une Hendon Mob qui n’affichait que 4 000 $ jusqu’à cet EPT Chypre.

Croisé à la première pause du Jour 1B du Main Event, qu’il a rejoint, David Karsenty, âgé de 24 ans, préfère rester discret sur ses habitudes de jeu. « Certains me reconnaissent parce que je jouais beaucoup en cash-game à Clichy il y a quelques années« . Quelques faisceaux d’indices nous laissent penser que le jeune joueur sait tenir les cartes et est passé par la case Spin & Go. Comme David passe le premier break en compagnie de Raphaël Blouet, fondateur de Spin Elite, il n’est pas difficile de comprendre qu’il a du monter sa bankroll en grindant les gros jackpots du format.

Quand je lui demande comment s’est passé son tournoi hier, David Karsenty me raconte qu’il aurait « dû buster au Jour 1, quand il a chatté avec deux Dames contre deux As« . Ce coup précis et une période où il gagnait pratiquement tous les coups à 40 left quand il avait le chiplead le poussait à confesser une réussite insolente sur tout ce deep run, son premier vrai deep run en live.

« Ca s’est terminé très tard hier (ndlr : vers 5h du matin), on avait tous des tapis hétérogènes en table finale, il y a eu plus de 12 tapis-payé et tous les shorts ont doublé. On s’est retrouvé tous avec des tapis équivalents à peu de choses près« .

La belle aventure s’est terminée en 5ème position pour David Karsenty après qu’il ait poussé son tapis de 12 blindes au bouton avec 56. Mauvais timing pour le français puisque le japonais Takahiro Tsugu détenait AK et s’est empressé de le payer pour le pousser dehors

David Karsenty n’est pas le seul français à s’être illustré sur ce gros Side Event de l’EPT Chypre.

En effet, 13 français sont parvenus à se hisser dans les places payées de l’épreuve. Présents en force à 25 joueurs left, nos frenchies ont malheureusement rendu les armes les uns après les autres, à quelques encablures des gros sous.

Les français ITM sur l’Eureka High-Roller :

Ravi par ce deep run, avec des étoiles plein les yeux au moment d’évoquer ces moments vécus hier, David Karsenty poursuit le plaisir sur le Main Event. Mais, comme le tournoi s’est terminé tard hier, il se retrouve à une table composée principalement de late regs, avec son pote Raphaël Blouet, et deux autres français, Jules Dickerson, franco-britannique qui s’était illustré sur des Super High-Rollers et Gaëtan Balleur, récent 26ème de l’EPT Barcelone. Clairement pas la table la plus facile du field, me dira Raphaël Blouet avant d’aller la rejoindre pour le troisième niveau de la journée.

LES RÉSULTATS COMPLETS DES SIDE EVENTS

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars