Thursday, 18th April 2024 18:12
Home / EPT PRAGUE : DÉCOUVREZ LES FINALISTES DU MAIN EVENT

Siège 1 : Cheng Zhao, 35 ans, de Pékin, Chine, vit à Athènes, Grèce – 8 125 000

Cheng Zhao est un agent immobilier qui se considère comme un joueur de poker semi-professionnel, se spécialisant uniquement dans les tournois. Il est cependant prêt à se déclarer pro à plein temps après son parcours sur l’EPT Prague.

Originaire de Pékin, en Chine, Cheng a déménagé avec sa famille à Athènes, en Grèce, en 2018 et y vit toujours avec sa femme et son fils de 10 ans. Le fait de vivre dans l’Union Européenne facilite les déplacements sur le circuit de l’EPT et Cheng dit qu’il prévoit de participer à chaque étape l’année prochaine.

Dans le Main Event de l’EPT Prague, Cheng s’est surtout efforcé de rester calme et de conserver une mentalité stable. Il s’agit de sa première grande table finale et cet homme de 35 ans a qualifié cette expérience de « rêve devenu réalité ».

Siège 2 : Adam Wagner, 30 ans, de Ceske Budejovice, vit à Prague, République tchèque – 2 760 000

Adam Wagner est originaire de Ceske Budejovice, dans le sud de la République tchèque, mais il vit maintenant à Prague. Il a été joueur de poker professionnel il y a quelques années, mais il a finalement choisi une autre voie professionnelle. Âgé de 30 ans, il termine actuellement un doctorat en droit, ce qui lui laisse peu de temps libre. Cependant, il mentionne toujours le football comme un hobby.

Le fait de ne pas dépendre des revenus du poker s’est avéré bénéfique pour l’état d’esprit de Wagner. Il dit qu’il n’a ressenti aucun stress tout au long de son parcours sur l’EPT Main Event. C’était le seul tournoi qu’il voulait jouer du festival et, ayant quitté le jeu depuis un certain temps, il ne s’attendait pas à aller aussi loin.

Les gains devenant de plus en plus élevés, Wagner a admis qu’au Jour 5, il a finalement commencé à ressentir un peu de pression. Mais il s’est surtout amusé à la table, sachant qu’il s’agit d’une expérience unique.

S’il va jusqu’au bout, Wagner pourrait devenir le deuxième champion tchèque après Jan Skampa, qui a remporté le Main Event de l’EPT Prague en 2009.

Siège 3 : Padraig O’Neill, 34, Drumlish, Irlande – 1 265 000

Portant les espoirs de l’enthousiaste communauté du poker irlandais, Padraig O’Neill – connu de tous sous le nom de « Smidge » – arrive à la table finale de l’EPT Prague un peu plus de dix ans après avoir fait irruption sur la scène du poker lors des premiers jours de l’UKIPT.

O’Neill a remporté ses premiers gains à Dublin et à Newcastle avant de tenir ses promesses dans la capitale irlandaise en 2012. Il a atteint la table finale, terminant cinquième, mais avec l’approbation même du vainqueur final, qui a déclaré qu’O’Neill était le meilleur joueur du tournoi.

Depuis, O’Neill n’a cessé de gravir les échelons et de remporter des tournois dans le monde entier. Il est professionnel depuis plusieurs années, mais il vise ce qui pourrait être un nouveau plus gros score en tournoi.

Son deep run s’est produit au meilleur comme au pire moment : Ciara, la femme de O’Neill, a donné naissance à leur premier enfant, Fionn, il y a environ six mois, ce qui signifie que sa famille lui manque, même s’il gagne de l’argent. Fionn n’a pas encore de passeport (et n’a pas encore atteint la limite d’âge pour les spectateurs), de sorte que la famille ne le soutient que de loin.

C’est le premier voyage à l’étranger d’O’Neill depuis l’arrivée du nouveau venu, et il devait rentrer chez lui hier. Cependant, il vient de rejoindre la longue liste des joueurs de poker qui ont dû réorganiser des vols pré-réservés pour une bonne raison.

Il ne fait aucun doute que les fans de poker irlandais suivront de près les progrès d’O’Neill. En près de
près de 20 ans d’existence de l’EPT, Steve O’Dwyer est le seul Irlandais à avoir remporté un Main Event – et il représentait alors officiellement les États-Unis. Une nouvelle victoire est attendue depuis longtemps et l’homme qui représente fièrement « Middle of Nowhere, Ireland » (en fait, Drumlish, County Longford) pourrait mettre fin à cette attente insoutenable.

Siège 4 : Jon Kyte, 29, Bergen, Norvège – 22 900 000

La carrière de Jon Kyte au poker a démarré il y a six ans dans cette même ville, où il a remporté le titre de champion du Norwegian Poker Championship avec 240 000 € à la clé.

Bien que ce titre reste le plus gros score de Kyte à ce jour, il s’apprête à établir un nouveau record.

En effet, Kyte a pris d’assaut le Main Event de l’EPT Prague en prenant la tête du Jour 3 et 4, avant d’éliminer trois joueurs au début du Jour 5. Kyte s’est frayé un chemin jusqu’à la table finale, sans jamais perdre la tête des jetons tout au long de l’avant-dernière journée.

Son tapis avoisine les 23 millions, soit près de 15 millions de plus que son plus proche adversaire, cela représente probablement la plus grande avance en jetons à l’approche de la dernière journée d’un Main Event de l’EPT.

S’il y avait un endroit où Kyte pouvait atteindre sa première table finale de l’EPT, c’était bien Prague. L’année dernière, il a terminé quatrième de l’Eureka Main Event, remportant 131 900 € dans la même salle de tournoi.

Après avoir décroché son troisième gain à six chiffres dans la capitale tchèque, Kyte a les yeux rivés sur le premier prix. Il peut devenir le quatrième champion EPT norvégien – et le premier en 13 ans -, après Bjørn-Erik Glenne, Andreas Høivold et Kevin Stani.

Siège 5 : Umberto Ruggeri, 30, Rome, Italie – 3,410,000

Umberto Ruggeri joue au poker depuis près de 15 ans et est désormais un professionnel du poker. Il est
principalement un grinder MTT en ligne, mais il dit qu’il a également joué deux ou trois événements live cette année.

Il a terminé 91e du Main Event de l’EPT Barcelona, gagnant 20 550 €, mais son deuxième gain sera bien plus important. Il est déjà assuré d’un prix à six chiffres ici à Prague.

Ruggeri a souligné que son double-up contre Grigorii Rodin lors du Jour 4 était un moment clé du tournoi. Après sa couleur au turn qui lui a permis de rester en vie, il dit avoir gagné en confiance et a commencé à mieux jouer.

Ruggeri dit qu’il se sent maintenant prêt pour jouer régulièrement ces tournois et se réjouit déjà de participer à tous les EPT la saison prochaine. Mais s’il semble que le poker occupe la quasi-totalité de son temps, le trentenaire est également actif sur plusieurs fronts : il est propriétaire de deux Bed & Breakfast et d’un restaurant, où il travaille régulièrement.

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars