Monday, 30th January 2023 17:50
Home / L’AGRESSIVITÉ AU POKER ET QUAND L’UTILISER

INTRODUCTION

Si le proverbe anglais dit que “le lève-tôt attrape le ver et la deuxième souris attrape le fromage“, alors on doit considérer que c’est le joueur de poker agressif qui obtient les meilleurs résultats.

Il y a une raison pour laquelle de jeunes talents tels que Tom Dwan et Viktor “Isildur1” Blom ont gravi les échelons du poker si rapidement il y a plus de dix ans, et pourquoi les meilleurs joueurs de tournois d’aujourd’hui – peut-être plus particulièrement, Michael Addamo – ont souvent des avances en jetons absurdes tout au long des tournois.

La raison en est qu’ils jouent un style de poker agressif, offensif et calculé, conçu pour constituer de gros pots, créer des situations inconfortables et appliquer le maximum de pression sur leurs adversaires.

Ça vous parait bien, non ? Tout le monde veut être le joueur agressif que les autres joueurs craignent à la table. Une réputation de joueur fort et agressif vous permet de gagner des pots que vous ne devriez pas gagner et d’être payé quand vous en avez un bon jeu.

Mais comment devient-on un joueur de poker agressif ? Que sont les jeux de poker agressifs ? Et quand faut-il les utiliser ?

C’est ce que nous allons aborder dans cet article.

QU’EST-CE QU’UN JEU AGRESSIF AU POKER ?

Un jeu agressif au poker, c’est quand un joueur augmente le nombre de jetons que ses adversaires doivent mettre dans le pot pour jouer une main.

Cela inclut une ouverture (c’est-à-dire lorsque vous êtes le premier joueur à entrer dans le pot avec une relance) et toute relance ultérieure (par exemple un 3-bet). À l’inverse, les calls et les checks sont considérés comme des jeux passifs.

En un mot, un jeu de poker agressif est celui qui force vos adversaires à réagir, tandis que les jeux passifs permettent à vos adversaires de contrôler l’action.

Ces jeux sont standard au poker, mais c’est la fréquence à laquelle vous les utilisez qui détermine si vous êtes considéré ou non comme un joueur agressif. Les joueurs qui relancent avec un grand pourcentage de mains et qui 3-bet et 4-bet fréquemment sont considérés comme agressifs car ils choisissent de jouer un large éventail de mains de départ.

Dans un jeu comme le Monopoly, les joueurs doivent détenir quelque chose de bien (dans ce cas, des propriétés de qualité) pour bien faire. Mais contrairement à d’autres jeux, le poker n’exige pas que vous déteniez la meilleure main pour gagner. Vous pouvez bluffer vos adversaires avec des jeux très mauvais alors qu’ils ont de meilleures mains.

Et c’est pourquoi l’agressivité est la clé du poker. Vous pouvez gagner avec le pire des jeux.

COMMENT JOUER AGRESSIVEMENT AU POKER ?

L’expérience et l’étude sont la meilleure façon d’apprendre à jouer au poker agressif.

Les bons joueurs agressifs étudient les gammes de mains pré-flop pour s’assurer qu’ils ouvrent les bonnes mains – et la bonne quantité de ces mains – dans chaque position. Mais la véritable agressivité se manifeste lorsque l’on relance les adversaires avec des 3-bet et des 4-bet (et même occasionnellement des 5-bet!)

Si vous ne savez pas si vous devez sur-relancer ou suivre avec une main particulière à partir d’une position particulière, l’étude des classements de poker peut vous donner une idée de la façon dont un ordinateur jouerait contre un autre ordinateur. C’est ce qu’on appelle la théorie de jeu optimale (Game Theory Optimal, ou GTO).

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une science parfaite (la GTO ne tient pas compte de facteurs tels que votre connaissance des adversaires, votre histoire avec eux, la façon dont vous les percevez pour jouer, la façon dont ils vous perçoivent pour jouer, etc.), les graphiques de GTO peuvent à tout le moins vous fournir un cadre de jeu agressif que vous pouvez ensuite adapter en fonction des joueurs à votre table.

Vous pensez que les joueurs dans les blindes jouent de manière trop serrée ? Vous pouvez jouer de manière agressive en élargissant votre éventail de relance à partir des positions tardives.

Vous pensez qu’un joueur ouvre trop de mains ? Vous pouvez jouer de manière agressive en les punissant avec des 3-bets.

(Disons que vous êtes au cut-off avec Roi-Dame dépareillés et que le hi-jack s’ouvre. Si vous avez remarqué que le hi-jack ouvre beaucoup, vous pouvez sur-relancer. S’ils ont joué serré, vous voudrez peut-être simplement payer. Un tableau vous dira de mixer entre un 3-bet (agressif) et un call (passif).)

Ensuite, il y a le check-raise, considéré comme un jeu très agressif. C’est lorsque vous checkez contre un adversaire, qu’il fait une mise et que vous relancez ensuite cette mise.

La raison pour laquelle le check-raise est si agressif est qu’il berce souvent votre adversaire dans un faux sentiment de sécurité. Beaucoup de joueurs, en particulier ceux qui découvrent le poker, misent simplement lorsqu’ils connectent un flop. Mais le check-raise peut dérouter vos adversaires.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE LE LOOSE-AGRESSIF ET LE TIGHT-AGRESSIF ?

À l’époque, lorsque nous regardions le jeune Tom Dwan tout anéantir dans des émissions de télévision comme High Stakes Poker, chaque joueur de poker voulait apprendre à jouer au poker loose-agressif.

Tom Dwan était le pire cauchemar de ses adversaires

Le poker loose-agressif (ou LAG) se produit lorsqu’un joueur utilise non seulement une large gamme de mains de départ, mais les joue d’une manière qui implique une grande force et met la pression sur ses adversaires.

Lorsque vous entendez « loose » à la table de poker, vous pensez probablement à un joueur fantasque qui cherche simplement à jouer n’importe quelles deux cartes. Mais un bon joueur loose-agressif n’entre pas dans les pots n’importe comment. Ils recherchent des spots où ils peuvent ajouter des mains à leur éventail de manière rentable en raison des erreurs qu’ils s’attendent à ce que leurs adversaires commettent.

Alternativement, un joueur tight-agressif est celui qui joue un éventail de mains plus réduit, mais quand il choisit d’entrer dans un pot, il joue ses mains de manière agressive.

Par exemple, ils peuvent ouvrir avec une paire de sept et voir ensuite un flop avec une carte haute, mais si ce tableau est meilleur pour leur range que pour celle d’un adversaire, ils vont appliquer une pression maximale.

EST-IL PRÉFÉRABLE DE JOUER UN POKER AGRESSIF ?

Si vous avez du mal à monter des stacks, à réaliser des deep run et à terminer dans les gros sous des tables finales, il y a de fortes chances que vous ne jouiez pas assez agressivement.

Il est très rare de voir un joueur avoir un succès constant sans adopter une stratégie agressive. S’asseoir, attendre les mains, espérer se connecter et ne jamais bluffer ne vous amènera pas très loin.

Au lieu d’attendre que les étoiles s’alignent, vous pouvez prendre l’initiative et monter des jetons. L’agressivité au poker ne consiste pas à jouer comme un fou, mais à jouer d’une manière qui met continuellement vos adversaires sous pression.

Demandez à n’importe quel professionnel et il vous le dira : un amateur agressif est bien plus difficile à affronter qu’un amateur passif. Il est donc prudent de dire qu’il vaut mieux jouer au poker agressif.

EN RÉSUMÉ

Pour résumer, voici les points-clés concernant le poker agressif :

Les jeux de poker agressifs sont des jeux qui obligent les adversaires à mettre plus de jetons dans le pot (open-raise, 3-bet, 4-bet, check-raise, etc.)

Vous n’avez pas besoin d’avoir une main forte pour jouer de manière agressive. Si la situation est bonne, vous pouvez jouer agressivement avec une main faible et amener votre adversaire à en folder une meilleure. La façon de reconnaître ces situations passe par l’expérience et l’analyse.

Un joueur agressif est plus difficile à affronter qu’un joueur passif car il pousse ses adversaires dans des situations difficiles, souvent avec beaucoup de jetons en jeu.

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars