Thursday, 18th April 2024 17:29
Home / PADRAIG O’NEILL VAINQUEUR DE L’EPT PRAGUE POUR 1 030 000 €

Alors que la route semblait toute tracée pour une victoire sans contestation de l’ogre norvégien Jon Kyte, c’est finalement Padraig O’Neill, qui démarrait cette journée avec un maigre tapis de 12 blindes devant lui, qui apporte à l’Irlande sa deuxième victoire sur un EPT en remportant ce Main Event de l’EPT Prague, le 142ème de l’Histoire, pour 1 030 000 € devant un field de 1 285 entrées.

Et encore, on pourrait parler de la première véritable victoire de l’Irlande, puisque Steve O’Dwyer, vainqueur de l’EPT Monte-Carlo en 2013, représentait alors les Etats-Unis.

Pour beaucoup d’observateurs, cette finale aurait pu être pliée en deux heures par Jon Kyte, ultra dominateur au moment de reprendre ce midi avec 22,8 millions de jetons, soit 3 fois plus que son principal poursuivant Cheng Zhao.

Et c’est pourtant après 4 heures d’un heads-up de haute volée que Padraig O’Neill, loin d’être le favori à l’entame de ce jour final, a pris le dessus sur Jon Kyte, concluant ce Main Event juste avant minuit, après une journée sur laquelle il aura eu beaucoup plus de réussite que son adversaire norvégien.

Jon Kyte, runner-up de l’EPT Prague

Après 4 heures de tête-à-tête, l’irlandais a conclu l’affaire quand, rattrapé par la structure, Jon Kyte s’est retrouvé à payer un tapis pour ses 5 dernières blindes avec 105 quand Padraig O’Neill détenait K10.

A l’issue d’un tableau Q9329, Jon Kyte échoue à la 2ème place de cet EPT Prague, mais repart tout de même avec le plus gros gain de sa carrière live, avec un chèque de 643 000 € pour se consoler.

Les résultats complets de la table finale :

RÉSUMÉ DE LA TABLE FINALE

Adam Wagner, 5ème de l’EPT Prague

La table finale a repris ce midi avec 5 joueurs encore en lice dans l’épreuve. Le premier à avoir rendu les armes est le local de l’étape Adam Wagner. Après avoir fait doubler rapidement Padraig O’Neill avec 22 contre JJ chez le joueur irlandais, c’est contre ce même joueur que le tchèque va céder ses derniers jetons. Il envoie son tapis de 1,6 millions (14 blindes) au bouton avec A5. Padraig O’Neill découvre 1010 et reshove de petite blinde.

Malgré un flop 842 encourageant, rien ne viendra aider Adam Wagner, le dernier joueur tchèque du field, qui termine son beau deep run en 5ème position de cet EPT Prague, pour un gain de 271 660 €.

Cheng Zhao, 4ème de l’EPT Prague

C’est ensuite le chinois Cheng Zhao qui va nous quitter en 4ème place de cet EPT Prague. Il perd plus de la moitié de son stack contre Padraig O’Neill après avoir 3-barrel avec J10 sur un tableau 105258 en bataille de blindes. Se laissant 2 millions après sa mise river, Cheng Zhao va se retrouver face à un shove de son adversaire, utilisant son bloqueur flush max avec A3 pour caler un gros bluff.

Cheng Zhao rend les armes quelques minutes plus tard avec AQ contre le AK de Jon Kyte. Cheng Zhao ne permettra donc pas à la Chine de décrocher son premier titre EPT, Cheng Zhao se contentant d’une 4ème place pour 353 240 €.

A 3 joueurs restants avec un Jon Kyte compté à 26 millions, contre 8 millions chez Padraig O’Neill et 4,3 millions chez Umberto Ruggeri, on s’attend tranquillement à voir Jon Kyte conclure cette histoire rapidement, et pourtant, tandis que Padraig O’Neill grinde pour remonter à la force du poignet au-delà des 12 millions, Umberto Ruggieri va doubler trois fois de suite contre Jon Kyte pour revenir également à hauteur (il avait même déjà doublé contre le norvégien au cours du premier niveau de la journée, les 6 contre les 2).

D’abord, Umberto Ruggieri paye pour son tapis de 12BB avec A2 quand Jon Kyte le met à tapis de petite blinde avec 105. Il trouve un A sur le flop pour confirmer son double-up.

Ensuite, Umberto Ruggieri trouve un flop AJ9 quand il détient 87. Il relance à 350 000 le continuation bet à 150 000 de Jon Kyte. Le norvégien shove avec J9, réclamant les 2 millions du joueur italien, qui snap-call. Il trouve la meilleure carte du paquet sur la turn 10 qui lui donne la flush et sécurise un nouveau double-up après une river anodine.

Enfin, c’est une grosse tentative de bluff manquée par Jon Kyte qui va conduire au nouveau double-up de l’italien Umberto Ruggieri. De petite blinde, Jon Kyte ouvre avec K10 et fait payer par Umberto Ruggieri avec A6 de grosse blinde. Les deux joueurs checkent le flop J63. La turn 6 apporte un brelan à Umberto Ruggieri qui se fait check/call sa mise à 500 000 par Jon Kyte. Sur la rivière J, Umberto Ruggieri envoie une mise à 2 millions, avec 2,9 millions derrière. On s’attend à un fold ou à un call de Jon Kyte, et pourtant, le norvégien nous surprend en poussant son tapis, provoquant un gros mal de crâne chez le joueur italien. Umberto Ruggieri va prendre trois time banks avant de se décider à payer avec son full, grimpant à 12,4 millions après ce call.

Les trois joueurs se tiennent alors dans un mouchoir de poche, avec un Jon Kyte qui redescend alors à 14 millions. Un toilette break improvisé nous fait croire à une tentative de deal, mais aucun accord n’a visiblement été trouvé entre les trois hommes.

Umberto Ruggieri, 3ème de l’EPT Prague

A trois joueurs restants, avec un Padraig O’Neill on fire, le tapis de Umberto Ruggieri va fondre comme neige au soleil, notamment à cause d’une tentative de bluff catch manqué dans un pot 3-bet avec K10 sur un board 633A3 quand Padraig O’Neill avait JJ.

Tombé à 16 blindes, Umberto Ruggieri va alors limp/reraise all-in avec 109 en bataille de blindes. Padraig O’Neill snap-call avec KQ et met fin au parcours du joueur italien à l’issue d’un tableau A1064K.

Tout sourire au moment de quitter l’aire de jeu et retrouver ses amis dans le rail, Umberto Ruggieri repart de l’EPT Prague avec un chèque de 459 240 € pour cette troisième place, et prouve la bonne forme du poker italien après la victoire de Giuliano Bendinelli sur l’EPT Barcelone 2022 et la deuxième place d’Andrea Dato sur l’EPT Chypre en octobre dernier.

Après une tentative de deal avortée entre les deux derniers survivants de cet EPT Prague, le heads-up peut débuter avec un avantage certain pour Padraig O’Neill avec 31 millions contre 7,3 millions chez Jon Kyte sur les blindes 125 000 / 250 000 (250 000).

Le heads-up entre Padraig O’Neill et Jon Kyte

Après un gros round d’observation où Padraig O’Neill parvenait à maintenir son avance, c’est grâce à un gros bluff que Jon Kyte est presque revenu à hauteur. Après un limp de Padraig O’Neill avec J7, Jon Kyte check avec 94. Les deux joueurs floppent un flush-draw sur le flop Q28 sur lequel Jon Kyte va check/raise à 1 300 000 le continuation bet à 400 000 de son opposant.

Jon Kyte poursuit son agression avec une mise à 2 700 000 sur la turn J qui apporte la deuxième paire à Padraig O’Neill. A nouveau payé par le joueur irlandais.

Sur la rivière 2, Jon Kyte place une grosse praline à 7 000 000 et parvient à faire passer son opposant, qui avait pourtant une occasion en or de s’adjuger la victoire ici.

Cinq minutes après, Jon Kyte reprenait le lead et continuait à grinder jusqu’au dinner-break, qu’il entamait avec un avantage de 24 contre 14,4 millions.

De retour du break, un gros double-up de Padraig O’Neill va changer le rapport de force entre les deux joueurs, après qu’il ait check/raise puis 3-barrel all-in avec KJ sur un tableau J32310. Jon Kyte ne parviendra pas à folder sa top paire avec J8 en main, chutant ainsi à 11 millions.

Puis, les deux joueurs se sont livrés un chassé-croisé digne des plus grands heads-up qu’on aime tant, s’échangeant le chiplead toutes les 10 minutes, avant que Padraig O’Neill ne reprenne le dessus avec un gros bluff avec tirage couleur puis un brelan floppé. Rattrapé par la structure, Jon Kyte n’arrivera plus à revenir, jusqu’au moment où il a mis ses dernières forces dans la bataille avec T-5 pour ses 5 dernières blindes.

LE COVERAGE DU JOUR FINAL À REVIVRE SUR POKERNEWS.COM

LE STREAMING LIVE AVEC BENNY & YU

REVIVEZ LE JOUR FINAL DU MAIN EVENT :

LIENS

TOUTES LES INFOS SUR L’EPT PRAGUE

LES RÉSULTATS COMPLETS DES SIDE EVENTS

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars