Avant deux grosses arrivées en altitude, le peloton, pour la reprise, ce lundi ira à Saint Gaudens, ville étape pour la 15e fois sur la Grande Boucle. 169km au départ du Pas de Case. Un tracé exigeant tout de même avec le col de Port, le col de la Core et le col du Portet d’Aspet dont le sommet sera situé à plus de 30km de l’arrivée. Bataille à plusieurs étages, pour le classement de la montagne, pour la victoire d’étape, pour le maillot vert, un peu moins pour le général sur cette 16e étape.

Profil idéal pour Van Aert

De la montagne imposante mais un final dans la vallée en Haute Garonne, cette 16e étape pourrait sourire à nouveau aux Jumbo Visma. Deux jours après le succès de Sepp Kuss, Wout Van Aert pourrait bien repartir à l’attaque avec deux objectifs, l’étape et le maillot de grimpeur. Chose inédite cette année, l’étape démarrera par une longue descente pour rejoindre l’Ariège et de filer vers la première ascension. Ça va batailler sévère pour prendre le bon coup. On peut encore envisager une échappée au long court qui va au bout. Van Aert, plus rapide que nombre de coureurs devrait être l’homme à battre. On se console comme on peut avec les étapes chez Jumbo, à moins que Vingegaard n’ait d’autres ambitions d’ici quelques jours. Van Aert pourrait se transformer en allier de circonstance pour son leader de rechange. C’est certainement le dernier endroit pour tenter de gagner.

Van Aert remporte l’étape6,50

Alaphilippe veut aussi doubler

Vainqueur de la première étape à Landerneau, le champion du Monde, depuis, court après les échappées mais manque cruellement de jus face aux coups de butoir des Quintana, Kuss et consort, dans les finals d’étape. Résident d’Andorre, Alaphilippe a manqué le coche dimanche, face à plus fort que lui dans la dernière ascension mais aussi après une étape plus éprouvante et un passage à plus de 2400 mètres qui a fait souffrir les organismes. Il pourrait retrouver les mêmes clients, ce mardi, vers Saint Gaudens au sein de l’échappée, mais le final devrait mieux lui convenir. Julian Alaphilippe réglant un petit groupe au sprint, comme sur Milan San Remo, qu’il a remporté il y a 2 ans, on peut forcément l’envisager.

Julian Alaphilippe remporte l’étape11,00

Les baroudeurs à l’assaut

C’est peut-être la bataille la plus déséquilibrée. Oui Mark Cavendish a 90% de prendre le maillot de sprinteur à Paris. Mais il n’est pas à l’abri de ne pas finir ce Tour 2021 et de ne pas passer les Pyrénées. Le hors délai pourrait bien le punir. Et puis un autre scénario peut encore arriver. Moins probable certes mais Michael Matthews, en prenant les sprints intermédiaires d’ici l’arrivée mais également les 2 victoires d’étape promises aux sprinteurs, peut en cas de carton plein revenir à hauteur et dépasser le coureur de la deuceuninck-quick-Step. L’australien a le droit d’y croire, surtout, si Cavendish se perd en route.

Michael Matthews remporte le maillot vert4,75

La bagarre pour les pois

Hormis Wout Van Aert, attendu dans l’échappée de ce mardi, il y a également 3 hommes qui se bagarrent pour le maillot de meilleur grimpeur sur ce Tour 2021. 3 hommes qui se tiennent en 10 points. Pour le moment le néerlandais de la Bahrain-Victorius, mène la danse. Wout Poels possède 8 points d’avance sur Woods et 10 sur Quintana et Van Aert. Si le tracé peut convenir à Poels, la descente en revanche l’aidera moins pour la victoire d’étape, plutôt promise à Van Aert si ces 4-là arrivent ensemble. En revanche Woods n’est pas vraiment récompensé depuis le départ et cette étape pourrait lui sourire, moins compliquée que l’étape d’Andorre, le Canadien qui a chuté également vers Quillan alors qu’il jouait la victoire, aura à cœur de se rattraper, sur un tracé moins exigeant et donc moins taillé pour Quintana. Israel Start Up Nations court après ce premier succès et Woods pourrait bien faire coup double ce mardi avec l’étape et le maillot à pois à l’arrivée.

Michael Woods remporte le maillot à pois6,50

Author Image

Article suivant

Loading...