Entre la traditionnelle procession pour rallier Paris et le sprint des Champs-Élysées, la 21ème étape du Tour de France est toujours aussi spectaculaire. Après avoir flâné de Chatou jusqu’à l’entrée dans la capitale, le peloton va se mettre en ordre de marche et se lancer à pleine vitesse pour en finir avec ce tracé de plus de 100 km. Neuf passages sont prévus sur la ligne d’arrivée placée un peu plus haut sur la plus belle avenue du monde ce dimanche, et un homme qui cristallise toutes les attentions. Il s’agit de Mark Cavendish. Le Britannique vise un record, mais à étape particulière, parfois vainqueur atypique. Ils sont nombreux à vouloir s’offrir le Cav à Paris.

Cavendish dans la légende ?

Eddy Merckx avait fait le voyage sur l’étape Mourenx/Libourne, vendredi, pour venir saluer son successeur dans la légende du Tour, au nombre d’étapes remportées. 34 pour Cavendish, tout comme le Cannibale. Mais Cavendish a décidé de rester au chaud sur cette dernière étape de plaine avant l’arrivée sur Paris. Partie remise et symbole encore plus fort que de venir détrôner Merckx sur les Champs. Cavendish en a rêvé et il va le faire. Intouchable avec quatre succès d’étape depuis Brest, Cavendish n’a abandonné qu’un seul sprint : celui de Pontivy manque à son compteur jusque-là. Archi favori et emmené dans un fauteuil par le WolfPack, Cavendish vise à améliorer un autre record : celui des victoires en “étape 21”, à savoir sur les Champs-Élysées. Avec déjà quatre succès, il est le coureur qui a le plus gagné à Paris. Derrière lui, on retrouve entre autres Hinault, McEwen, Greipel et Kittel, avec quatre victoires. Autant dire qu’il vise un record qui aura du mal à être battu à l’avenir. Voilà la petite cote sûre pour cette 21ème étape.

Mark Cavendish remporte l’étape1,57

Une meute d’enragés pour contrer le Wolfpack

Ils sont un peu plus que des faire-valoir. Ils sont une petite dizaine de sprinteurs à vouloir et pouvoir créer la surprise sur les Champs-Élysées. Parmi eux, on peut sortir du lot quatre hommes : Cees Bol du Team DSM, Jasper Philipsen d’Alpecin Phenix , Wout Van Aert et un petit « nouveau », André Greipel, deux victoires déjà sur le Tour à Paris et qui a fêté ses 39 ans il y a deux jours. Sur le papier, Philipsen, le Belge, deuxième à Pontivy après avoir emmené son coéquipier Tim Merlier chercher la victoire sur la ligne, paraît bien armé. Cette fois, il manquera tout de même Mathieu van der Poel qui avait fait, dans son maillot jaune, un gros travail dans le train de sprint des Alpecin pour aller chercher la victoire dans le chaos d’un final mouvementé. Cees Bol, qui multiplie, lui, les places d’honneur, cherche à claquer sa première victoire sur la Grande Boucle, mais le Team DSM complètement éreinté semble subir sur la fin de ce Tour. Prime à la jeunesse et la forme de Philipsen… C’est notre cote boostée.

Jasper Philipsen ou Wout Van Aert remporte l’étape3,90

Colbrelli garde espoir

Sonny Colbrelli a couru, s’est échappé, a grimpé, mais n’a pas encore gagné sur ce Tour. Cinquième à Pontivy, 3ème à Tignes et 2ème à Saint Gaudens, le bilan est bon et le sprint en faux plat montant, plus haut sur les Champs ce dimanche, pourrait lui profiter. Troisième au classement du maillot vert, le champion d’Italie qui a, à son compteur, quatre victoires cette année, avait notamment brillé sur le dernier Dauphiné, avec le maillot vert et un succès à Saint-Haon le Vieux, mais aussi trois deuxièmes places. Colbrelli aime les routes françaises et voudrait bien le montrer ce dimanche pour valider le grand Tour de l’équipe Bahrain-Victorious.

Sonny Colbrelli remporte l’étape34,00

Matthews parmi les sprinteurs

Michael Matthews est un habitué du Tour de France, mais pas forcément le meilleur sprinteur. Capable de se bagarrer sur tous les terrains pour aller chercher la tunique verte en 2017, année où Peter Sagan avait été exclu du Tour, Matthews est un homme de Tour, en attestent ses trois victoires d’étapes. Sur un final en faux plat montant et même si les pavés ne sont plus aussi durs qu’avant, l’Australien aura son mot à dire. Le placement à la sortie de la place de la Concorde sera déterminant, le reste c’est aux costauds de l’écrire. Colbrelli/Matthews deux grosses cotes !

Michael Matthews remporte l’étape31,00

Author Image

Article suivant

Loading...