Monday, 15th July 2024 01:52
Home / Comment Regarder une Partie de Poker quand on ne s’y Connaît pas

Ps besoin d’être un fan invétéré pour apprécier le spectacle qu’offre un grand tournoi de poker. Mais si vous ne connaissez pas encore les événements tels que le PokerStars Players Championship ou que vous êtes novice en matière de poker, vous pourriez avoir besoin d’explications au risque de manquer de grands moments.

Il y a quelques semaines, une chose étonnante s’est produite dans le monde des fléchettes. Restez avec nous, vous allez comprendre où nous voulons en venir.

C’était la finale du championnat du monde PDC, le plus grand match du plus grand tournoi de l’un des sports populaires les plus pratiqués au monde.

L’Anglais Michael Smith affrontait le Néerlandais Michael Van Gerwen pour un premier prix de 500 000 livres sterling (environ 580 000 euros) et l’honneur d’être proclamé champion du monde.

La pression était à son maximum et les enjeux étaient d’une importance capitale. Alors que beaucoup de joueurs se seraient effondrés, les deux hommes ont fini par nous offrir les deux minutes de jeu les plus sensationnelles que le monde du sport ait jamais connues.

Van Gerwen avait la possibilité de réaliser ce que l’on appelle un « nine-dart finish », un exploit qui exige un tir d’une perfection absolue dans neuf des neuf lancers de fléchettes. Il réussit huit lancers parfaits, puis manqua de peu le neuvième pour terminer à un cheveu de l’exploit.

Mais Smith a lui aussi eu sa chance. Il est resté au coude à coude avec Van Gerwen jusqu’au bout, puis a réussi ce que son adversaire avait manqué de peu. Smith exécute neuf tirs parfaits, pour le plus grand bonheur du public et des commentateurs.

LE MEILLEUR MATCH DE TOUS LES TEMPS !  

MICHAEL VAN GERWEN RATE D12 POUR UNE FLÉCHETTE DE NEUF, PUIS SMITH EXÉCUTE UN MATCH PARFAIT !

UN DES PLUS GRANDS MOMENTS DU MONDE DU SPORT. pic.twitter.com/WyKWFcxq5V

– PDC Darts (@OfficialPDC) 3 janvier 2023

À titre d’information, un seul joueur avait réussi à faire neuf tirs parfaits au cours des 29 finales des championnats du monde précédents. Smith a donc été le deuxième, au moment même où un autre joueur a failli y parvenir.

Il n’y a tout simplement jamais eu une telle démonstration de précision et de talent dans toute l’histoire de ce sport. Et cela n’a duré que 90 secondes environ.

Mais si vous n’aimiez pas les fléchettes ou si vous ne connaissiez rien à ce jeu, vous n’auriez peut-être pas eu la moindre idée de ce qui se passait. Vous n’auriez probablement pas regardé le match, et si vous l’aviez fait, cet exploit vous aurait peut-être échappé.

En bref, vous auriez eu la chance d’assister à un événement historique sans même vous en rendre compte.

Mais quel rapport avec le poker ? C’est une bonne question et la réponse est simple.

Démystifier le jeu

Pour beaucoup, le poker est un sport diffusé à la télévision ou sur un écran d’ordinateur. Beaucoup ne comprennent pas vraiment ce qui est en train de se passer. Le jeu peut sembler passionnant, avec des piles de jetons, des centaines de personnes et des commentateurs qui parlent de millions de dollars, mais si vous ne connaissez pas grand-chose au poker, tout cela risque de vous échapper, tout comme pour les fléchettes.

C’est là que nous pouvons vous aider.

Si un amateur de poker occasionnel n’a peut-être pas envie de rester éveillé toute la nuit pour regarder la retransmission en direct d’un petit tournoi à Luton, il pourrait certainement avoir envie d’écouter quelque chose de spectaculaire, comme le PokerStars Players Championship (PSPC) aux Bahamas, par exemple.

Il est parfois difficile de comprendre ce qui se passe

Il s’agit de l’événement au cours duquel les meilleurs joueurs du monde affronteront une foule d’amateurs courageux dans le cadre d’un freeroll. Le vainqueur remportera près de 5 millions de dollars.

Il aura lieu du 30 Janvier au 3 février et sera retransmis en direct sur les chaînes Twitch et YouTube de PokerStars.

Nous vous conseillons vivement de visionner cet évènement. Cela va être incroyable. Mais au cas où vous penseriez que cela n’en vaut pas la peine parce que vous ne comprenez pas vraiment ce qui se passe, voilà un petit guide.

Nous pourrions l’appeler Le guide du poker à l’usage des téléspectateurs. Voici comment regarder une partie de poker et en tirer le meilleur parti.

Vue d’ensemble

Le PSPC est un tournoi de poker freezeout. Cela signifie que tous les participants ont mis en jeu une certaine somme d’argent (dans le cas présent, 25 000 dollars) et se sont vu attribuer un certain nombre de jetons. Lorsqu’ils perdent ces jetons, ils sont éliminés. Ils s’en vont et leur tournoi est terminé.

L’aspect unique du PSPC est qu’il y a plus de 400 joueurs en course qui ont réussi à entrer sans avoir à payer les 25 000 dollars. Ils disposent d’un Platinum Pass qui leur permet de participer, mais ils ont les mêmes chances et les mêmes droits sur la cagnotte que les autres.

Le tournoi dure cinq jours et le nombre de joueurs, qui devrait avoisiner les 1 200, diminuera de plus en plus jusqu’à ce qu’il y ait un unique vainqueur. Cette personne aura gagné tous les jetons de la salle, sera le champion du PSPC et remportera environ 5 millions de dollars.

Qu’est-ce que je suis en train de regarder ?

Un tournoi de la taille du PSPC se déroule au départ sur plus de 100 tables dans une vaste salle. En l’occurrence, il s’agit de la salle de bal du Baha Mar Resort aux Bahamas.

Huit joueurs sont assis à chaque table et, bien que tous participent au même tournoi, ils ne jouent que des mains spécifiques contre leurs compagnons de table spécifiques. Il arrive que les joueurs changent de table, sur instruction de l’équipe du tournoi, notamment lorsque d’autres joueurs sont éliminés.

Lorsque vous regardez sur votre écran, vous assistez généralement à l’action de l’une des « tables vedettes » (généralement trois de ces dizaines de tables). Ces tables sont équipées d’une technologie spéciale permettant d’afficher les cartes fermées des joueurs, de sorte que nous, le public, puissions voir plus de choses que les joueurs présents dans la salle.

Bien que l’action soit diffusée en direct, elle s’est en réalité déroulée 30 minutes auparavant. Cela permet de s’assurer que personne ne peut savoir quelles sont les cartes d’un adversaire pendant que la main en question se déroule. (Sur ces trois tables, l’essentiel de l’action se déroule généralement autour de la table centrale).

Toutes les tables sont importantes, mais la table d’honneur occupe le devant de la scène

Ainsi, même si vous ne regardez généralement qu’une seule table, il s’agit presque toujours d’une petite partie d’un tournoi beaucoup plus important. Pour que les choses soient équitables, les tables vedettes changent régulièrement au cours de la journée. Cela signifie que vous pourrez observer diverses tables.

L’équipe de télévision dispose également d’un certain nombre d’équipes de tournage itinérantes, qui patrouilleront les tables à la recherche d’une action intéressante. S’ils voient que quelque chose d’important est en train de se dérouler, vous pourrez regarder cette action.

Il se passe tellement de choses dans les grands tournois de poker, surtout au début, qu’il est absolument impossible de tout suivre. C’est pourquoi le flux en direct suit généralement les tables où se trouvent des joueurs connus ou particulièrement intéressants, tout en essayant de donner un avant-goût de ce qui se passe ailleurs.

Il y a également des textes en direct pendant les événements de Poker News, parmi d’autres sources d’information sur les tournois. Ils ont plus de journalistes qui sont donc en mesure de regarder plus de tables et d’écrire l’historique des mains.

Les mains clés

Chaque main jouée par un joueur dans un tournoi de poker est cruciale. Dans le No limit Hold’em, vous n’êtes jamais à plus d’une main d’une élimination potentielle.

Cependant, il ne fait aucun doute que de nombreuses mains ne présentent qu’un intérêt marginal pour le public. Très souvent, tous les joueurs de la table reçoivent des cartes injouables et se couchent, donnant le pot au joueur en grosse blind. Sur des mains tout aussi inintéressantes, quelqu’un relancera en position tardive et tous les autres se coucheront.

Cependant, il faut être vigilant lorsque deux joueurs ont de grosses cartes fermées. Un joueur peut avoir des as alors que son adversaire a des reines ou des rois. Cela se terminera certainement par une grosse confrontation.

De même, soyez attentif aux 3-bets et aux 4-bets. Cela indique qu’au moins deux joueurs sont prêts à se battre dans une main donnée et les pots peuvent rapidement monter en flèche. Soyez également attentif aux boards coordonnés, c’est-à-dire lorsqu’un joueur a peut-être une paire de poche et qu’il obtient un set, tandis qu’un autre a des cartes de couleur identique et qu’il obtient un tirage couleur.

Les joueurs qui ont de grosses mains essaieront de gagner le plus possible, tandis qu’un outsider acculé aura tendance à se battre. Le plaisir du spectateur est assuré.

Les commentateurs (voir ci-dessous) seront attentifs à cela et ne manqueront pas d’informer les téléspectateurs de ce qu’ils peuvent voir.

Moment clé : la bulle

Il y a également d’autres moments dans un tournoi de poker qui apportent naturellement de la tension. Le plus important d’entre eux est la « bulle ».

Dans les tournois tels que le PSPC, un nombre convenu de joueurs obtient un retour sur investissement. En général, environ 15 % des joueurs gagnent de l’argent. La structure des paiements est publiée au début de la procédure, de sorte que tout le monde sait à quelle place dans le tournoi il faut terminer pour être « gagnant » ou « encaisser ».

Au fur et à mesure que les joueurs sont éliminés, cette « bulle » se rapproche. Elle est appelée ainsi parce qu’elle finira par éclater et que tous ceux qui survivront au-delà de ce point seront assurés de toucher de l’argent.

Mais pour le(s) joueur(s) qui sorte(nt) juste avant que la bulle n’éclate, ce n’est pas facile. Ils ont lutté pendant près de deux jours et repartent sans rien.

L’équipe de PokerStars TV se concentre sur la bulle, à juste titre, avec des équipes de tournage qui passent d’une table à l’autre pour s’assurer que toute l’action est couverte. Il y a également un compte à rebours dans le coin de l’écran qui vous indique la taille actuelle du champ de jeu et la façon dont il se réduit. Même si on ne connaît jamais vraiment le moment précis où la bulle va éclater, il est clair pour tout le monde quand elle approche.

Joueurs clés

Comme indiqué ci-dessus, les tables vedettes accueilleront à tout moment des joueurs qui, pour une raison ou une autre, intéresseront le public.

Un certain nombre de professionnels du poker particulièrement connus participeront très certainement au PSPC (des joueurs comme Phil Ivey, Daniel Negreanu, Erik Seidel, Phil Hellmuth, Dan Cates, Jason Koon, Michael Addamo, Stephen Chidwick, etc.) ainsi que l’armée toujours aussi populaire des Team Pros de PokerStars, dont le champion en titre Ramon Colillas, Jennifer Shahade, Lex Veldhuis et Spraggy.

Il y a de fortes chances pour qu’ils soient présents à une table à un moment ou à un autre.

Mais de nombreux gagnants du Platinum Pass ont également des histoires incroyables : des joueurs qui ont lutté contre de grandes difficultés pour jouer, qui ont gagné leur entrée d’une manière incroyable ou grâce à des talents particuliers.

Il y a aussi des gens de tous horizons, que leurs histoires de vie rendent différents de ce que l’on pourrait considérer comme un joueur de poker « ordinaire ».

Les producteurs de télévision auront à cœur de montrer toute la diversité de ce tournoi unique et de mettre en avant des joueurs de tous horizons.

Heureusement, une armée de chercheurs travaille 24 heures sur 24 pour étoffer ces récits. Les commentateurs seront en mesure de vous expliquer pourquoi vous regardez les joueurs que vous regardez.

Et lorsque la fin du tournoi approchera, les joueurs mis en avant le seront pour une raison simple : ce sont ceux qui détiennent tous les jetons et qui remportent les plus gros prix.

Le plus important, ce n’est pas toujours la victoire

Il est logique que chaque joueur de poker veuille gagner toutes les mains qu’il joue. Mais c’est tout simplement impossible. Personne ne peut toujours avoir de bonnes cartes et les jouer parfaitement, et la plupart des joueurs perdent donc la majorité des mains qu’ils jouent.

Pour réussir au poker, il faut en fait gagner le maximum avec les bonnes cartes et perdre le minimum avec les mauvaises. Ainsi, en plus d’être toujours en course pour les gros pots, où de grosses quantités de jetons changent de mains, vous devez également être attentif aux plis incroyables.

Il est important de savoir quand lâcher ses cartes.

Souvent, un joueur de poker très compétent peut faire ce qui semble être un pli insensé : il peut, par exemple, jeter une main très forte et abandonner un pot. Mais s’il fait cela (un « hero fold ») alors que son adversaire a une main encore plus forte, cela peut être tout aussi passionnant à regarder.

Soyez donc à l’affût des confrontations massives entre grosses mains. Admirez l’audace de certains bluffs meurtriers. Mais restez aussi à l’affût lorsque quelqu’un défie les probabilités et se sort d’une situation délicate. Cette échappatoire peut être tout aussi époustouflante.

Consultez PokerStars Learn pour plus de conseils sur les stratégies de poker.

Écoutez les commentateurs

Si vous avez des doutes sur la signification de ce que vous regardez, écoutez les voix des commentateurs.

Le principal commentateur de PokerStars est James Hartigan, professionnel de l’audiovisuel depuis de nombreuses années. Si James Hartigan vous dit que quelque chose est incroyable, vous pouvez le croire. James Hartigan dirige l’action sur presque toutes les émissions de PokerStars et vous pouvez lui faire confiance.

À ses côtés, Joe Stapleton, malgré ce qu’il pourrait prétendre, est lui aussi extrêmement compétent en matière de poker. Il a vu à peu près tout ce qu’il y a à voir au poker et, bien qu’il passe beaucoup de temps à essayer de vous faire rire (et qu’il y arrive parfois), vous pouvez compter sur Joe Stapleton pour vous faire savoir quand quelque chose de remarquable se produit.

James Hartigan et Joe Stapleton sont également accompagnés d’un groupe d’experts : Griffin Benger, Sam Grafton, Maria Ho et Nick Walsh, entre autres. Ils passent tous beaucoup de temps à commenter le jeu, analysant les parties et détaillant les processus de pensée, les situations et les variables. Ils sont tous passés par là. Ils savent ce qu’il faut faire.

En règle générale, plus le volume des voix des commentateurs augmente, plus l’intensité dramatique augmente. Mais ce qu’il faut vraiment surveiller, ce sont les moments où ils restent muets. Parfois, le poker est tellement inattendu que même ces habitués ne peuvent qu’observer la scène dans un silence stupéfait.

… et rejoignez la discussion

L’un des avantages de regarder le poker sur les chaînes Twitch et YouTube de PokerStars, c’est que vous pouvez vous aussi prendre part à la discussion.

Si vous avez des questions ou des observations, ou si vous voulez simplement vous assurer que James, Joe et leur équipe savent que vous les regardez et que vous appréciez ce qu’ils font, vous pouvez laisser un commentaire dans le chat ou leur envoyer un tweet.

Ils feront de leur mieux pour lire tous les messages et il se peut qu’ils répondent en direct.

N’oubliez pas que si vous ne comprenez pas quelque chose, il y a de fortes chances que des dizaines d’autres personnes soient dans la même situation et vous rendrez donc service à tout le monde en posant votre question.

Créez un compte et posez vos questions. Vous pouvez également participer aux freerolls et tenter de gagner les cadeaux qui sont offerts lors du stream.

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars