Thursday, 18th July 2024 11:43
Home / Lecture des mains pour débutants : ranges capées et non capées

On dit que la range d’un joueur est capée ou plafonnée (« capped » en anglais) lorsqu’il y a une limite supérieure à la qualité de la main. Les ranges capées proviennent généralement du fait qu’un joueur adopte une action plus passive à un endroit où il aurait pu adopter une action plus agressive. Suivre au lieu de relancer limite souvent la range d’un joueur, tout comme le fait de check au lieu de miser. Il y a bien sûr des moments où vous devez checker ou suivre avec une range non capée, mais nous y reviendrons plus tard.

Lorsqu’un joueur a une range non capée (« uncapped » en anglais), il n’y a pas de limite supérieure à la qualité de sa main. Les ranges non capées contiennent généralement un ensemble unique de mains fortes qu’une range capée ne contiendrait pas. Les ranges non capées ne nécessitent pas de mettre en place des actions agressives. En effet, ce qui est toujours le cas avec une range non capée, c’est que le joueur n’a pas encore refusé l’opportunité d’adopter une ligne naturellement agressive après le flop. Le fait de checker le relanceur pré-flop ne plafonne pas la range d’un joueur, pas plus que le fait de suivre un overbet au tournant. Ce sont des actions que nous pourrions facilement faire avec les nuts.

Repérer les ranges capées

  • Un adversaire compétent est susceptible d’avoir une range capée lorsqu’il :
  • suit un petit c-bet hors position sur le flop.
  • est derrière en tant que relanceur pré-flop sur le flop.
  • se place derrière en tant que miseur du flop au tournant
  • check et suit une mise au tournant alors qu’il est hors position

Les joueurs plus faibles ralentiront de temps en temps leur jeu dans ces situations. Lorsque vous lisez les mains d’un joueur récréatif, il y aura toujours un facteur de randomisation lorsqu’il aura des mains étranges ou inattendues. Essayez de garder à l’esprit que les joueurs plus faibles n’ont pas toujours un cadre rationnel pour prendre des décisions et peuvent spontanément se montrer avec des mains que nous n’attendrions pas d’un joueur régulier après une certaine action.

Exploiter les ranges capées

On pense souvent à tort qu’il est possible d’exploiter une range capée. Il est tout à fait admissible de plafonner sa range dans de nombreux cas, simplement parce que l’on souhaite agir de manière plus agressive avec une main forte. Cela n’est pas un problème en soi, mais les ranges capées peuvent être difficiles à défendre en cas d’agression. Au poker, il est très important d’être en mesure de comprendre quand sa range est capée. Se coucher dans une telle situation impliquerait de coucher toute votre range à une mise et cet overfold de votre range est ce qui est vraiment exploitable.

Parce que nos adversaires auront souvent du mal à défendre une range capée contre une range non capée, nous pouvons utiliser de très grosses mises (même des overbets) et chercher à bluffer à une fréquence très élevée lorsque nous pensons que la range du Villain est capée. C’est en faisant cela que nous exploitons la range capée de notre adversaire.

Prenons l’exemple suivant. Nous sommes le CO et ouvrons 66 à 2,5 BB. Villain défend dans la grosse blinde après que le joueur entre nous deux s’est couché. Nous passons en heads-up sur un flop : QJ4 et le BB check. Le pot est de 5,5 BB et nous misons 1,75 BB. Vilain call et le tournant apporte le A . C’est un cas classique de range non capée contre range capée. Il est possible que Vilain ait KT, mais cette main implique souvent soit de 3-bet pré-flop, soit de relancer le flop. Il serait inhabituel pour Villain d’atteindre le tournant avec cette main, bien que cela soit possible. 44 ne devrait pas figurer dans sa range vu qu’il n’a pas relancé le flop. Ce call sur le flop est typiquement une action que l’on fait lorsque notre range est capée. Le call pré-flop de Vilain est également une action de limitation de la range, car des mains comme AA, QQ, JJ, AQ, AJ, et QJ seront souvent 3-bet pré-flop. Cela laisse sa range pleine de paires. Il n’y a pas de set, pratiquement pas de deux paires. En dehors d’une quinte étrange, sa range est complètement plafonnée. Notre range, en revanche, peut encore contenir toutes ces mains et les 16 combinaisons de KT (voir l’épisode 1 pour une analyse des combinaisons de mains).

Lorsque vous avez une range non capée contre une range capée, plus vous pouvez augmenter le pot, mieux c’est. Cela maximise ce que vous gagnez avec vos mains de valeur et vous permet de faire beaucoup de bluffs. Lorsque Vilain checke au tournant, je décide de surenchérir en mettant 13,45 BB dans un pot d’environ 9 BB. 66 est supposé être un peu trop fort pour devenir un bluff ici, mais si mon adversaire se couche trop souvent à l’overbet avec ses combos à une paire, alors bluffer sera mieux que de checker et de perdre à l’abattage. Villain time bank un peu et se couche.
Gérer les affrontements ranges capées vs ranges non capées

Si le tournant avait été le A , j’aurais réfléchi à deux fois avant de surenchérir parce que toutes mes séries et mes deux paires ne sont plus aussi nutted avec cette carte. Par conséquent, si je surenchéris avec ces cartes, je pousse la range continue de Vilain vers les couleurs et commence à nuire à la valeur attendue de ces mains fortes, mais pas invincibles. Lorsque les deux joueurs ont une range non capée, il est moins probable que Villain ne parvienne pas à atteindre une fréquence de défense adéquate parce qu’une partie de ses mains sont très fortes et se défendent toujours.

Attaquez davantage les cartes brick du tournant lorsque vous êtes le miseur du flop. Ce sont ces cartes qui vous donnent l’avantage capée vs non capée.

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars