https://www.gettyimages.fr/detail/photo-d’actualit%C3%A9/jonathan-rea-of-ireland-and-kawasaki-racing-team-photo-dactualit%C3%A9/1209638308?adppopup=true

Depuis 1988, le championnat du monde de Superbike s’efforce de faire de l’ombre au MotoGP, catégorie et discipline reines du sport motocycliste international. Dans certains pays, la spécialité rivalise avec la référence. C’est le cas en Grande-Bretagne et, dans une moindre mesure, en Italie où Ducati, dans les années 90 notamment, a su redorer le blason des constructeurs européens face à l’hégémonie des marques japonaises. Avec ses bolides fidèles aux machines de série, le Superbike rencontre chaque année plus de succès, porté par des pilotes de renom et de talent.

Pour sa 33e édition cette année, le WSBK va-t-il faire peau neuve ? Oui si l’on en croit le menu, Barcelone faisant son apparition au calendrier, et Oschersleben (Allemagne) y revenant pour la première fois depuis plus de quinze ans. Exit en revanche le mythique circuit américain de Laguna Seca. Côté grille, le changement est peut-être pour maintenant aussi. Après cinq années de règne du Britannique Jonathan Rea sur Kawasaki, un vent nouveau pourrait bien souffler sur le championnat. La concurrence semble plus affûtée que jamais, incarnée par les Scott Redding, Alvaro Bautista, Alex Lowes, Toprak Razgatlioglu, Chaz Davies, Michael van der Mark ou Tom Sykes. Sans oublier le Frenchy Loris Baz.

Les enseignements des premières courses

Le 29 février dernier, Phillip Island a accouché des premiers résultats de cette saison 2020.Sur Yamaha, le Turc Toprak Razgatlioglu a enlevé l’acte inaugural australien, confirmant là sa montée en puissance observée l’an dernier. Passé à côté de la course initiale, le quintuple champion du monde sortant, Jonathan Rea, a réagi dès la Superpole Race mais s’est incliné dans la foulée devant son coéquipier au sein du team Kawasaki, Alex Lowes, lors de la deuxième course du week-end. À noter le triple podium de Scott Redding et les performances placées de Michael van der Mark et Loris Baz. Vivement la suite !

Nos favoris

Jonathan Rea

Depuis 2015, le tandem Jonathan Rea-Kawasaki règne sans partage sur le WSBK. L’an dernier, pour l’inauguration de la Superpole Race offrant un troisième podium et de gros points sur un week-end de compétition, le Britannique a accroché le tiercé gagnant 34 fois en 37 courses disputées. Un véritable métronome au palmarès sans égal en Superbike. Le Nord-Irlandais affichant 89 succès et 148 podiums au compteur, pour 239 départs et cinq sacres mondiaux. Bientôt la passe de six ?

Jonathan Rea remporte le championnat@1,60

Scott Redding

Seul pilote à avoir accroché la boite lors de chacune des trois épreuves australiennes début mars, Scott Redding peut se targuer d’avoir réalisé des débuts tonitruants dans la discipline. Issu du MotoGP et sacré champion du monde de British Superbike la saison passée, le rookie anglais a tout pour jouer les trouble-fête cette année. A fortiori aux commandes d’une Ducati assurément compétitive et au sein d’un team italien qui en 2019 a porté l’Espagnol Alvaro Bautista au deuxième rang mondial.

Scott Redding remporte le championnat @4,40

Alvaro Bautista

Vice-champion du monde justement, et longtemps leader la saison passée au guidon de sa Ducati, Alvaro Bautista a changé d’écurie et de constructeur durant l’intersaison. Désormais, l’expérimenté Castillan, autrefois champion du monde 125cc (en 2006), roule pour Honda, avec un temps d’adaptation nécessaire et inévitable. Pour autant, s’il est passé à côté de la Superpole Race à Phillip Island, l’intéressé s’est fendu de deux courses remarquables conclues au sixième rang. Il faudra cette année encore compter avec lui.

Alvaro Bautista remporte le championnat@14,00

https://twitter.com/WorldSBK/status/1234434994975760389

Nos outsiders

Alex Lowes

Si l’on considère que le team Kawasaki demeure le meilleur cheval sur lequel miser, qui de mieux que le partenaire de Jonathan Rea pour prétendre au titre cette saison ? Troisième pilote de la hiérarchie l’an dernier avec Yamaha, Alex Lowes n’a pas manqué ses débuts sur la Ninja ZX-10RR. En Australie, le Britannique a décroché une victoire, une deuxième place, et le quatrième rang de la Superpole. Un joli bilan qui lui permettra d’aborder la prochaine échéance dans la peau de leader du championnat.

Alex Lowes remporte le championnat @6,00

Toprak Razgatlioglu

Auteur d’une deuxième partie de saison pleine de promesses dans les rangs d’un team Kawasaki satellite, Toprak Razgatlioglu est passé chez Yamaha cet hiver. Avec un certain succès puisque le nouveau partenaire du Néerlandais Michael van der Mark a été l’un des concurrents les plus en vue lors des trois sessions initiales. Lauréat de la toute première course à Phillip Island puis deuxième de la Superpole Race, le Turc hélas n’a pas pu aller au bout de l’ultime épreuve mais n’en a pas moins impressionné son monde en Australie.

Toprak Razgatlioglu remporte le championnat@5,75

Tom Sykes

Quatrième force présumée du plateau, derrière Kawasaki, Ducati et Yamaha, BMW entend progresser encore en termes de compétitivité et ainsi gravir des échelons dans la hiérarchie des constructeurs. Pour ce faire, la marque allemande peut compter sur un pilote d’expérience, Tom Sykes, lequel compte à son palmarès 100 podiums et 33 victoires en WSBK. Lors du premier acte de la saison, le Britannique a signé trois Top 10, dont une sixième position en Super Pole. Peut mieux faire…

Tom Sykes remporte le championnat@41,00

La surprise possible

Loris Baz

Fringant représentant d’une structure indépendante Yamaha, Loris Baz a pour lui de multiples expériences, en Superstock 1000, en MotoGP et bien sûr en Superbike. À l’échelle du WSBK, le Haut-Savoyard a déjà cumulé 86 courses, pour 14 podiums et deux succès. Sa première sortie de l’année à Phillip Island s’est du reste révélée encourageante puisque le pilote de 27 ans, qui a un temps mené la course 2, s’en est tiré avec deux septièmes positions et une huitième place. Sylvain Guintoli, dernier champion du monde français de la discipline (en 2014), a peut-être trouvé là son successeur.

Loris Baz remporte le championnat@29,00

https://www.gettyimages.fr/detail/photo-d’actualit%C3%A9/loris-baz-of-france-rides-the-ten-kate-racing-yamaha-photo-dactualit%C3%A9/1209140093?adppopup=true

Sebastien is a key author in the PokerStars Sports FR team

Article suivant

Loading...