Voilà un duel d’insatisfaits ! D’un côté, un LOU qui veut continuer à grandir mais ne parvient pas à s’installer dans le bon wagon du Top 14 et, de l’autre, une constellation d’étoiles au Racing qui n’a jamais manqué les phases finales depuis son retour dans l’élite il y a plus de 10 ans, pour un seul titre pour une seule finale disputée. Cette saison la situation est mitigée pour ces deux équipes avec un bilan tout juste équilibré et une place pour les phases finales loin d’être assurée.

Nos pronostics

Lyon gagne1,57Match Nul12Racing gagne2,30

Dernières infos

Le LOU reste sur une défaite à La Rochelle (25-03) sous une pluie battante et dans la tempête du bord de mer. Les Maritimes ont mis à mal les hommes de Pierre Mignoni, tout juste capables de passer une simple pénalité dans cette partie, tant ils ont été dominés. Un véritable raz de marée avec deux petits nouveaux titularisés. Mais défait une seule fois seulement à la maison cette saison face au leader l’UBB, Lyon pourrait se servir de ce match à venir contre le Racing pour se reprendre et surtout mettre un adversaire direct à 10 points, au classement. A noter que le LOU a réussi quelques cartons cette saison dans son antre et surtout retrouvera une ambition débordante avant d’affronter le Racing, avec, cette fois, une équipe qui se rapprochera plus d’une équipe type. De l’autre côté, la trêve a donc été plus longue que prévu avant de reprendre le chemin des terrains. Le Racing n’a donc pas affronté Pau juste après Noël et va devoir jouer juste avant le jour de l’an. Mais ce Racing n’a pas de marge. Un seul bonus, offensif ou défensif, depuis le début de la saison et surtout une série de 3 défaites de rang qui fait tache dans le bilan d’une saison pour le moment moribonde. Attention à ne pas basculer définitivement du mauvais côté en perdant lourdement au Matmut stadium Gerland ce dimanche.

Le Joueur à suivre

Teddy Thomas est toujours le joueur que l’on scrute, que l’on épie. Un talent brut jamais complètement poli, mais plutôt taillé pour le spectacle. Passée la polémique de son geste face à Bordeaux qui lui a valu l’ire du monde du rugby, Teddy Thomas reste un joueur facétieux et toujours agréable à voir si on oublie l’aspect défensif du rugby. Depuis il a fait amende honorable et rappelle à tous qu’il joue pour s ‘amuser. Le futur rochelais, retardé par les blessures cette saison, voudra prendre son envol et laisser derrière lui cette mauvaise réputation pour celle de finisseur insatiable. 11 essais en 13 matchs l’an dernier et 12 en autant de matchs il y a deux ans, Thomas soigne ses stats et voudra amener le Racing à un rang plus proche de son standing. L’ailier international va devoir s’employer dans les semaines à venir pour y parvenir.

Les moments clés

Le LOU est une équipe qui marche au mental et peut parfois dévisser à l’image de son bouillonnant manager Pierre Mignoni. Le tout ou rien ! Enrayer la machine voilà l’objectif du Racing dans cette partie à venir pour ne pas subir la loi d’une équipe stratégiquement portée sur cette échéance de l’affrontement directe alors que le Racing est arme pour jouer et gagner partout. Avec déjà un tiers de ses succès à l’extérieur les franciliens espèrent pouvoir prendre l’avantage sur une équipe du LOU venu mourir à seulement 4 points au match aller. Aucune marge donc pour ces deux équipes, une question donc de détails et donc de conquête qu’il faudra chiader dans cette partie pour ne pas laisser l’autre espérer.

L’info en +

La saison n’est pas encore terminée mais l’heure est déjà aux « au revoir ». La fin d’un cycle pour certains. C’est le cas de Maxime Machenaud. L’ancien international tricolore quitte un club qui l’a vu grandir pour retrouver un club moins huppé mais plus en adéquation avec la fin de carrière du demi de mêlée aux 38 sélections. Passé par Bordeaux et Agen et après 10 années en Ciel et Blanc, Machenaud va tourner une page bien fournie avec un titre de champion et 3 finales de coupe d’Europe. Mais le meilleur est peut-être encore à venir ?

 

Author Image

Article suivant

Loading...