Home / Passer des micro-enchères aux enchères basses

Passer des micro-enchères aux enchères basses

août 23, 2023
par PokerStars Learn

Toutes les aventures poker commencent forcément quelque part.

Les micro-enchères (où les buy-ins sont de 5 $ ou moins) constituent le terrain d’entraînement des futurs grands joueurs de poker. Ils sont un havre où chacun peut monter sa bankroll et développer son amour pour le poker.

Elles vous permettent d’apprendre les bases et les façons de gagner, et ce, sans risquer de grosses sommes.

Mais le moment viendra où vous serez prêt à délaisser les micro-enchères pour entrer dans le monde des parties à enchères basses (aux buy-ins de 5 $ à 22 $ environ).

Voici un guide rapide pour évoluer sereinement d’un niveau à l’autre :

Sélection du type de jeu

Cela peut paraître évident, mais la première chose à faire, c’est de faire le point sur les types de jeux qui vous ont le plus réussi en micro-enchères jusqu’à présent.

Si les tournois Sit & Go ou multitables n’étaient qu’une formalité pour vous, il peut être judicieux de continuer à jouer ce type de tournois lorsque vous passez au niveau d’enchères supérieur. Si vous avez fait gonfler votre bankroll en jouant des cash games 6-max, vous devriez continuer sur cette lancée (tout du moins au départ).

« Il est essentiel de faire un choix » explique Sebastian « peace&loove » Huber du Team PokerStars Pro. « Libre à vous de vous consacrer uniquement aux cash games, aux Sit & Go, aux jeux mixtes ou aux tournois de No Limit Hold’em classiques.«   »Mais vous devez déterminer sur quel type de jeu vous voulez vous concentrer, surtout si vous n’avez pas énormément d’expérience. »

Huber sait de quoi il parle. Il s’est récemment lancé dans un défi bankroll, avec pour objectif de transformer 100 $ en 10 000 $. Son épopée commence d’ailleurs en micro-enchères.

En ce qui concerne les buy-ins et les tournois à jouer, Huber explique que cela doit dépendre de votre niveau.

« Tout le monde pense être très doué, mais ce n’est pas toujours le cas, » indique-t-il. « Je débuterais avec une gestion très modeste de la bankroll.

Personnellement, j’ai commencé avec 100 $. Je me suis principalement concentré sur les Sit & Go à 0,25 $ et 0,50 $, puis je suis parti de là. Si je vois un bon tournoi à 1,10 $, je le jouerai aussi. Mais je fais constamment attention à ma bankroll. »

Avant de vous attaquer à des parties au buy-in plus élevé, assurez-vous d’être prêt, aussi bien sur le plan de l’expérience que de la bankroll.

Gestion de la bankroll

Vous souhaitez probablement passer au niveau d’enchères supérieur car vous estimez que votre bankroll est assez conséquente.

Mais l’est-elle vraiment ?

« L’une des principales choses à garder en tête à n’importe quel niveau, c’est qu’il ne faut jamais risquer une trop grosse partie de sa bankroll, » explique Sam Grafton. Membre du Team PokerStars Pro, il a commencé sa carrière aux enchères micro et basses (comme vous), mais il joue désormais les événements Super High Roller aux buy-ins les plus élevés de la planète.

Pour autant, cela ne veut pas dire qu’il pense pouvoir déjouer la variance.

« Si vous débutez à enchères basses et essayez de grimper au niveau supérieur, faites toujours attention à avoir 100 buy-ins du tournoi que vous jouez, » conseille Sam Grafton dans un article du Blog PokerStars. « Si vous jouez des tournois à 22 $, veillez à avoir 2 200 $. Je pense que c’est raisonnable. »

« Aujourd’hui encore, si je commençais avec 2 200 $, je ne me risquerais pas à disputer des tournois à 100 $. Je m’autoriserais uniquement à jouer des tournois à 22 $. »

Ne cessez jamais de vosu améliorer

Une fois au niveau d’enchères supérieur, vous connaîtrez peut-être d’excellents résultats la première semaine voire le premier mois, au point d’avoir le sentiment d’être le roi du monde. Tout se passera si bien que vous penserez ne plus avoir besoin de vous entraîner.

Grosse erreur.

« À l’époque, je pensais qu’il était inutile d’apprendre des stratégies car les gens jouent souvent mal aux enchères basses. J’avais complètement tort, car je n’étais pas très bon non plus ! » raconte Huber.

Même si le jeu de vos adversaires n’est pas parfait, vous devez tout de même continuer de vous préparer à affronter les joueurs plus coriaces que vous rencontrerez aux niveaux d’enchères plus élevés. Et pour cela, vous devez peaufiner votre jeu, étudier, apprendre les ranges, etc.

« Quel que soit le niveau d’enchères auquel vous jouez, vous devez étudier le jeu et vous améliorer, » déclare Huber. « Ensuite, vous verrez votre taux de victoire augmenter considérablement. »

N’oubliez pas : Les périodes difficiles sont inévitables

Ce n’est pas ce que vous avez envie d’entendre quand vous passez au niveau d’enchères supérieur, mais à un moment donné, vous connaîtrez forcément une période difficile.

Au-delà d’être compliqué, c’est également inévitable. Tout ce qui compte, c’est la façon dont vous la gérez.

Ne commencez pas à tenter de récupérer vos pertes en jouant des tournois aux buy-ins de plus en plus élevés. Au contraire, mieux vaut redescendre au niveau d’enchères inférieur lorsque votre bankroll prend un coup.

« À l’époque, j’avais du mal à suivre la méthode traditionnelle et à faire confiance au processus, » raconte Huber. « Vous ne ferez pas gonfler votre bankroll en une nuit ou en une semaine. Il faut toujours monter sa bankroll pas à pas. »

Grafton est du même avis.

« Si vous avez l’impression d’être dans une mauvaise passe, mieux vaut redescendre au niveau inférieur » déclare-t-il. « Vous connaîtrez forcément des périodes difficiles au poker. Si vous sentez que votre bankroll n’est pas viable à votre niveau d’enchères actuel, revenez en arrière.

C’est parfois agréable de redescendre d’un niveau et de se rappeler le chemin qu’on a parcouru. Au détour d’une partie, vous vous direz peut-être  : « Ce tournoi me semblait très difficile avant, mais je me sens plutôt à l’aise maintenant. » Ce niveau d’enchères vous semblera peut-être abordable désormais.

« C’est quelque chose que j’aime faire. Je redescends un peu et ça me rappelle que c’est un jeu amusant. Ça aide à relâcher la pression. Si l’argent ou votre position au sein de la communauté vous rend anxieux, il peut être très bénéfique pour votre jeu de prendre du recul.

Jouez contre des personnes que vous connaissez déjà, à un niveau d’enchères qui vous a déjà fait gagner beaucoup d’argent. Vous avez ce graphique, ou vous avez ces souvenirs et cette expérience. Ça peut vraiment être très judicieux. »

Dernies articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars