Home / MotoGP / MotoGP : Grand Prix de République tchèque, notre preview

MotoGP : Grand Prix de République tchèque, notre preview

8 août 2020 par PokerStars Sports
3 min

Après deux manches initiales en Espagne, le MotoGP fait escale ce week-end en République tchèque, à Brno – un rendez-vous incontournable de la saison. L’occasion peut-être pour le Français Fabio Quartararo, doublement vainqueur à Jerez, de s’affirmer en tête du championnat aux commandes de sa Yamaha. D’autant que Marc Marquez manquera encore une fois à l’appel.

Sur un tracé tchèque aussi rapide que technique, où les courbes prononcées succèdent aux longues lignes droites négociées à plus de 300 km/h, les mécaniques risquent d’être mises à rude épreuve. Pas forcément une bonne nouvelle pour les écuries Yamaha qui, malgré les performances de leurs pilotes, souffrent d’un souci évident de fiabilité moteur. Valentino Rossi, avec sa moto d’usine, et Franco Morbidelli, sur machine satellite, en ont fait les frais lors des deux premiers actes de la saison.

Les enjeux de la course

La passe de trois ? Tel est l’enjeu à Brno pour un Fabio Quartararo auteur d’un sans-faute jusqu’alors cette saison. Dans la droite lignée de sa belle année 2019, le pilote du team Yamaha Petronas s’impose comme l’une des principales alternatives à l’hégémonie de Marc Marquez, lequel a dû subir une nouvelle intervention cette semaine et ne sera pas rétabli pour ce Grand Prix du week-end. Les autres prétendants au titre que sont Maverick Vinales (Yamaha) et Andrea Dovizioso (Ducati) ont tout intérêt également à s’illustrer en République tchèque. Avant que l’épouvantail catalan, fer de lance de l’écurie Honda, ne sévisse de nouveau guidon en mains.

Nos favoris

Fabio Quartararo

Ce n’est pas à Brno qu’il s’est le mieux comporté la saison passée mais Fabio Quartararo y a tout de même obtenu une honorable septième place. Cette année néanmoins, la donne a changé puisque l’intéressé débarque en République tchèque flanqué du statut de grandissime favori. Alors que son palmarès était vierge de tout succès dans la catégorie reine, le jeune Azuréen de 21 ans s’est adjugé les deux premiers Grands Prix MotoGP courus à Jerez. Et il se présente ici avec d’autant plus de confiance que le sextuple champion du monde Marc Marquez ne sera pas dans sa roue dimanche.

[Cotes valables à l'heure de publication]

Andrea Dovizioso

Troisième puis sixième des deux actes espagnols, Andrea Dovizioso n’en reste pas moins l’un des plus redoutables compétiteurs du plateau, fort qui plus est d’une victoire dans l’antre tchèque scellée en 2018. Le programme du mois d’août lui va comme un gant, avec dans la foulée de Brno deux escales en Autriche, pour un triptyque tout à fait adapté aux qualités de la Ducati, des terrains de jeu qui exige du couple et de l’agilité. A n’en pas douter, le pilote italien peut jouer les trouble-fête ce week-end et contrarier la fragile hégémonie des Yamaha.

[Cotes valables à l'heure de publication]

expand_less