Comme à Spielberg au début du mois, la F1 fait escale à Silverstone pour deux Grands Prix de suite : le premier ce week-end sous la bannière royale de l’Union Jack ; le second une semaine plus tard pour fêter les 70 ans du championnat du monde et un baptême du feu couru ici-même dans le temple britannique de la vitesse. En terrain conquis, Lewis Hamilton s’y annonce une fois encore irrésistible.

On garde le rythme, effréné, avec ce quatrième Grand Prix du mois et un rendez-vous incontournable de la saison : Silverstone. Ancien sanctuaire dédié à la vitesse et à l’adrénaline, le circuit historique du cœur de l’Angleterre est devenu avec le temps un bijou aux multiples facettes, aussi rapide que technique. Les as du volant y font des étincelles, à l’image des Prost, Clark, Mansell, Lauda, Brabham ou Schumacher, tous multiples vainqueurs de l’épreuve. Un pilote toutefois y a brillé plus que les autres – et il n’a toujours pas coupé le contact : du haut de ses six triomphes, le local de l’étape Lewis Hamilton règne sur le palmarès du GP de Grande-Bretagne. Avec une septième étoile assurément en ligne de mire.

Les enjeux de la course

Poussé hors du podium lors du premier acte de la saison, en Autriche, Lewis Hamilton a depuis rectifié le tir, en s’adjugeant les deux manches suivantes à Spielberg et Budapest. La passe de trois est d’autant plus probable pour l’intéressé qu’il a remporté cinq des six dernières courses disputées ici à Silverstone. Reste la concurrence de son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas, lequel a dépassé depuis longtemps le rôle de simple faire-valoir. Et bien sûr celle d’un Max Verstappen qui, certes en retrait dans le baquet de sa Red Bull, n’en demeure pas moins l’alternative la plus crédible à l’écrasante domination des Flèches d’Argent. Déjà deux fois vainqueur en Angleterre, Sebastian Vettel aura à cœur lui aussi de s’illustrer sur Ferrari. Comme les pilotes Racing Point qui cette année bénéficient d’une monoplace ultra compétitive.

Nos favoris

Lewis Hamilton

Malmené et malchanceux lors du premier Grand Prix de la saison, le sextuple champion du monde aura eu tôt fait de remettre les pendules à l’heure. En deux victoires, Lewis Hamilton a renversé la vapeur et pris les commandes du championnat. Pour ne plus les céder ? L’hypothèse tient la route, d’autant que le prodige peut profiter des deux courses à domicile à venir pour creuser l’écart. À Silverstone, le Britannique compte déjà six succès (2008, 2014, 2015, 2016, 2017, 2019) – un record. Après avoir réalisé le 16e hat trick de sa carrière il y a quinze jours, en Hongrie (pole, victoire et meilleur tour en course), le fer de lance du team Mercedes ne vise rien d’autre que la gagne ce week-end.

[Cotes valables à l'heure de publication]

Valtteri Bottas

Après trois courses écoulées, Valtteri Bottas peut se targuer d’être le seul pilote du plateau à s’être invité sur le podium à trois reprises. La régularité du vice-champion du monde sortant est bluffante, et il y a fort à parier que le Finlandais continuera sur sa lancée en Grande-Bretagne. L’an passé à Silverstone, l’intéressé avait décroché la pole position puis assuré le doublé des Flèches d’Argent dans le sillage de son coéquipier Lewis Hamilton. Mercedes ne demande pas mieux mais Bottas entend obtenir davantage encore de ce premier week-end anglais. Une victoire en effet et il reprendra la tête du classement général. Le meilleur moyen de briser la logique de la hiérarchie tant qu’il est temps au sein de son écurie.

[Cotes valables à l'heure de publication]

Sebastien is a key author in the PokerStars Sports FR team

Article suivant

Loading...