On reste en Autriche cette semaine avec une deuxième course jugée sur le tracé de Spielberg en huit jours. L’occasion pour Fabio Quartararo de se rattraper et de viser mieux cette fois que la huitième place. L’occasion aussi pour Andrea Dovizioso de confirmer en offrant à Ducati une deuxième victoire de rang.

Qui dit Spielberg dit grandes lignes droites et virages rapides – la garantie d’un sacré spectacle ! Le week-end dernier lors du premier acte autrichien de cette saison 2020 tronquée par la pandémie, le spectacle a failli tourner au drame en MotoGP, Johann Zarco ayant accroché Franco Morbidelli à pleine vitesse dans la huitième boucle avec pour conséquence la perte de contrôle d’une moto ainsi transformée en projectile pour le reste du peloton. Fort heureusement – et miraculeusement – nul autre pilote n’a été touché mais la scène a profondément marqué certains concurrents. Valentino Rossi et Maverick Vinales en tête.

Les enjeux de la course

Un peu moins en vue ce week-end, comme huit jours plus tôt en République tchèque, Fabio Quartararo, le leader du championnat du monde, a tout intérêt à repartir de l’avant alors que la menace Andrea Dovizioso se précise. Il est acquis que Marc Marquez ne fera pas son retour cette semaine en Autriche, les Honda ne seront donc pas en mesure de jouer les trouble-fête et laisseront les Yamaha et les Ducati – qu’elles soient satellites ou d’usine – en découdre. Le Team Suzuki, porté haut la semaine passée par Joan Mir, aura peut-être également son mot à dire.

Nos favoris

Andrea Dovizioso

Troisième puis sixième des deux premières courses de la saison en Espagne, Andrea Dovizioso n’a pas pu s’illustrer en République tchèque (11e). Une contre-performance suivie d’une annonce choc ces jours-ci : son départ programmé de Ducati à la fin de la saison. C’est dans ce contexte troublé, et avec pas mal de panache, que le pilote italien a raflé la mise le week-end dernier à Spielberg, confirmant là son aisance sur un circuit autrichien qui l’avait déjà vu triomphant en 2017 et en 2019. La passe de quatre est assurément dans ses cordes.

Andrea Dovizioso remporte la course@2,88

Fabio Quartararo

Vainqueur à Jerez des deux premiers Grands Prix MotoGP de l’année, Fabio Quartararo a depuis rétrogradé, septième à Brno et huitième seulement à Spielberg la semaine dernière. Toujours leader du championnat néanmoins, le jeune pilote de la structure Yamaha Petronas a sans conteste les atouts pour briller sur le rapide tracé autrichien. La saison passée, ce rendez-vous l’avait gratifié d’un troisième podium en carrière dans la catégorie reine (il en affiche neuf désormais). Troisième sur la grille de départ dimanche dernier, le Niçois saura à n’en pas douter faire mieux en course ce week-end.

Fabio Quartararo remporte la course@10,00


Nos outsiders

Franco Morbidelli

Pendant de Fabio Quartararo chez Yamaha Petronas, Franco Morbidelli jouit à coup sûr d’une bonne machine. L’Italien de 25 ans l’a prouvé en se classant deuxième du Grand Prix de République tchèque il y a deux semaines, volant alors la vedette à son coéquipier français. L’Autriche, par ailleurs, n’est pas pour lui déplaire puisque l’intéressé y a signé une belle victoire sur la route de son sacre mondial en Moto2 en 2017. Reste à connaître son état d’esprit quelques jours à peine après cet énorme crash avec Johann Zarco qui aurait pu lui coûter la vie sur cette même piste de Spielberg.

Franco Morbidelli remporte la course@26,00

Joan Mir

Certes déjà sanctionné de deux abandons, Joan Mir n’en est pas moins capable du meilleur cette saison aux commandes d’une Suzuki décidément fort surprenante. Dans les courbes de Spielberg manifestement taillées pour permettre au team nippon de briller, le Majorquin s’est adjugé la semaine dernière son tout premier podium en MotoGP. Un baptême du feu qui appelle une confirmation dans les mêmes conditions ce week-end. D’autant que l’intéressé avait déjà fait sien à deux reprises le circuit autrichien tandis qu’il évoluait en Moto3, coup sur coup en 2016 et 2017.
Joan Mir remporte la course@9,50

La surprise possible

Brad Binder

Après un début de championnat poussif dans la lignée de la saison 2019 très moyenne du team KTM en MotoGP, Brad Binder s’est révélé il y a quinze jours en triomphant avec aplomb à Brno. Un coup d’éclat que le Sud-Africain n’a pas souhaité sans suite, pugnace quatrième du Grand Prix d’Autriche la semaine passée. L’an dernier à Spielberg, c’est lui qui dans la catégorie Moto2 s’était offert la victoire. Alors pourquoi pas récidiver en ces mêmes lieux sous l’appellation du Grand Prix de Styrie ? KTM n’est pas à une surprise près…

Brad Binder remporte la course@10,00

Sebastien is a key author in the PokerStars Sports FR team

Article suivant

Loading...