L’étape de transition vers Valence a permis aux coureurs de reprendre quelques forces. Malgré un final nerveux et rapide, le reste de la journée a été reposante pour les corps endoloris. Résultat : le peloton sera d’attaque ce mercredi pour la 11e étape entre Sorgues et Malaucène dans le Vaucluse et son final sur un circuit autour du Mont Ventoux… Une étape de montagne, donc, en marge des passages dans les Alpes et les Pyrénées pour une arrivée après une descente du Mont Ventoux inédite. Une curiosité à découvrir !

Pogacar veut marquer le coup

Trop court à Tignes après avoir fait la différence la veille au Grand Bornand, Tadej Pogacar n’est, en revanche, pas attaquable ni attaqué sur ce Tour 2021. À étape particulière et nouvelle, l’envie démultipliée pour les grands coureurs d’écrire leur nom dans l’histoire. Double ration de Ventoux ce mercredi, voilà un terrain de jeu idéal pour Tadej Pogacar. Tout dépendra surtout de la physionomie de la course et si son équipe, UAE Emirates, arrive à contrôler l’échappée du jour avant que le slovène ne file, sur les pentes du Ventoux, vers la victoire d’étape. Avec déjà un succès d’étape cette année, le Slovène n’a pas levé les bras dans les Alpes. L’an passé il avait gagné au sommet du Grand Colombier, on l’imagine écrasant une nouvelle fois le peu d’adversaires qu’il lui reste après avoir passé le sommet seul en tête. À moins d’ici là que son équipe laisse partir les baroudeurs et ne maîtrise simplement ses adversaires directs pour le maillot Jaune.

Tadej Pogacar remporte l’étape4,50

Quintana marque de gros points

Nairo Quintana vient de frapper fort dans la quête d’un deuxième maillot à pois sur le Tour de France après celui de 2013. Moins en vue pour le classement général et un peu juste pour aller chercher la victoire dimanche à Tignes, le Colombien sait qu’il va falloir calculer pour décrocher ce maillot convoité. Quintana, coéquipier de Barguil, meilleur grimpeur du Tour en 2017, va devoir multiplier les échappées pour parvenir à conserver son maillot à pois. Son objectif très certainement dans l’étape de ce mercredi, prendre la tangente en compagnie de quelques baroudeurs pour ensuite prendre les points au sommet du premier passage au Ventoux. Ensuite les favoris devraient prendre la course en main. Avec encore 3 étapes dans les Pyrénées et de gros points à engranger, Quintana sera peut-être patient mais chaque opportunité sera tentée par l’ancien vainqueur du Giro 2014 et la Vuelta 2016.

Nairo Quintana remporte le maillot à pois2,30

Les outisders se rebiffent

Ils sont une petite poignée à être si proche, mais si loin déjà, de Tadej Pogacar. À moins de 7 minutes mais aussi à plus de 5 minutes, les Enric Mas, Wilco Kerlderman, Alexey Lutsenko, Rigoberto Uran, Jonas Vingegaard et Richard Carapaz ont la chance de pouvoir prendre quelques libertés en course tout en étant freiner par leur désir de faire une place d’honneur au classement général à Paris. Sur le papier, le plus brillant des grimpeurs, c’est l’équatorien Carapaz. Le coureur d’Ineos Grenadier, vainqueur du Giro en 2019 a montré qu’il pouvait suivre les accélérations de Pogacar, samedi dans l’ascension de la Colombière. Finalement trop court, Carapaz va devoir mettre son équipe à contribution afin de pouvoir attaquer et de tenter de faire une différence en homme à homme face à Pogacar. Sa tentative vers Tignes dimanche était vaine, cette fois il va falloir de dresser sur les pédales et basculer au sommet du deuxième passage au Ventoux en première position avant d’aller chercher une victoire de prestige à l’arrivée à Malaucène et décrocher un premier succès sur les routes du Tour !

Richard Carapaz remporte l’étape19,00

Author Image

Article suivant

Loading...