Open britannique : Aperçu et pronostics

Carnoustie va accueillir l’Open britannique pour la première fois depuis la victoire de Padraig Harrington face à Sergio Garcia il y a 11 ans après un play-off de quatre trous.

Harrington démarrait le dernier tour six coups derrière le leader mais quatre birdies et un aigle au 14ème trou lui donnait un avantage d’un coup avant d’attaquer le 72ème et dernier trou du tournoi. Mais, l’Irlandais trouvait l’eau (The Barry Burn de Carnoustie) à deux reprises. Il signait un six, un double bogey, au dernier trou et donnait l’avantage à Garcia.

Au départ du 18ème, l’Espagnol comptait un coup d’avance, mais il trouvait le bunker quand il visait le drapeau avant de rater de rien un putt de trois mètres pour son par et pour devenir champion. Harrington gagnait le play-off.

Jordan Spieth va à Carnoustie comme champion en titre, après sa victoire avec trois coups d’avance sur Matt Kuchar à Royal Birkdale l’année dernière.

Spieth, trois fois titré aux majeurs, est donné favori pour gagner au links de Carnoustie, et il figure – naturellement – sur notre liste de dix prétendants au titre de l’Open britannique.

Jordan Spieth

Jordan Spieth Vainqueur @12,00

Apparitions à l’Open britannique: 5

Titres majeurs: 3

Cinq derniers Opens britannique: Champion, =30, =4, =36, =44

Spieth avait trois coups d’avance au moment d’attaquer son dernier tour à Royal Birkdale l’année dernière, mais son avantage fondait avec trois bogeys aux quatre premiers trous.

Ensuite le jeune Américain jouait un coup mythique qui marquait l’histoire du tournoi, au 13ème trou, un par quatre. Sa balle déclarée injouable, Spieth passait 20 minutes avant de se décider et de tenter l’impossible depuis le terrain de practice.

Spieth faisait un bogey improbable mais perdait sa première place, avant de se rattraper avec un birdie au 14ème, le par trois, et un putt de 15 mètres pour un aigle au trou suivant. Ensuite il sécurisait son troisième titre majeur après le Masters et l’US Open, les deux gagnés pendant son année magnifique de 2015.

En 2018 il menait le Masters par deux coups après un premier tour de 66, moins six, mais terminait troisième, deux coups derrière le champion Patrick Reed.

Régulier dans les majeurs, Spieth compte sept top cinq parmi ses treize derniers majeurs. Il va falloir compter sur lui.

Rory McIlroy

Rory Mcilroy @13,00

Apparitions à l’Open britannique: 9

Titres majeurs: 4

Cinq derniers Opens britannique: =4, =5, Champion, cut raté, =60

Champion de l’Open britannique en 2014, McIlroy faisait l’unique premier tour sans bogey à Carnoustie en 2007 et décrochait la médaille d’argent donnée au meilleur joueur amateur du tournoi.

McIlroy n’a pas quitté le top cinq pendant ses trois dernières apparitions à l’Open britannique et en 2014 il menait du début jusqu’à la fin pour une victoire de deux coups devant Rickie Fowler et Garcia à Royal Liverpool et son premier majeur sur deux cette année-là.

Solidement ancré dans le top 10 dans ses 16 derniers majeurs, y compris une cinquième place au Masters en 2018, McIlroy mérite d’être vu comme un concurrent sérieux dans sa quête pour son deuxième pichet d’argent (Silver Jug), le trophée donné au vainqueur.

Dustin Johnson

Vainqueur Dustin Johnson @13,00

Apparitions à l’Open britannique: 9

Titres majeurs: 1

Cinq derniers Opens britannique: =54, =9, =49, =12, =32

Johnson compte deux top 10 à l’Open britannique depuis sa deuxième place derrière Darren Clarke à Royal St George’s il y a sept ans.

Le champion de l’US Open en 2016 était bien placé après son troisième tour de 64 à Royal Birkdale l’année dernière avant de terminer le tournoi bas dans le classement après un dernier tour de 77. Il menait après deux tours à St Andrews en 2015 avant de faire deux fois 75 pour mettre fin à ses espoirs.

Numéro un mondial depuis Février 2017, malgré son classement il semble plutôt avoir le jeu pour obtenir ses majeurs de l’autre coté de l’Atlantique.

Rickie Fowler

Vainqueur Rickie Fowler @17,00

Apparitions à l’Open britannique: 8

Titres majeurs: 0

Cinq derniers Opens britannique: =22, =46, =30, =2, cut raté

En train de se faire une réputation comme le Poulidor des majeurs après une deuxième place au Masters en Avril, tout comme à l’US Open en 2014 et à Hoylake la même année à l’Open britannique. Cette année-là il faisait un top cinq aux quatre majeurs.

Fowler figurait bien à Royal St George’s en 2011 et commençait le dernier tour à deux coups de leader, mais son 72 ne lui offrait que la cinquième place au final.

Très apprécié par le public, l’Americain a fait huit top cinq en 17 majeurs et il mérite sa place parmi les 10 joueurs les plus cotés.

Tiger Woods

Vainqueur Tiger Woods @19,00

Apparitions à l’Open britannique: 19

Titres majeurs: 14

Cinq derniers Opens britannique: MC-T69-T6-T3-T23

Woods effectue son premier Open britannique depuis 2015. Depuis, plusieurs interventions chirurgicales menaçaient de mettre un terme à sa carrière.

L’ancien numéro un mondial part en Ecosse fort de ses trois Opens britannique après ses victoires à St Andrews en 2000 et en 2005, avant de gagner à Hoylake en 2006 ou il devenait le premier joueur de défendre son titre depuis Tom Watson en 1983. Woods battait Chris DiMarco par deux coups.

Woods jouait son premier majeur depuis trois ans au Masters en Avril et il terminait 32ème ex aequo. Ses prestations sur le PGA Tour augurent du bon pour le vétéran. Deux fois en lice à Carnoustie, il terminait 7éme en 1999 et 12ème ex æquo en 2007. Quelle histoire si jamais il arrive à gagner son quatrième Open… mais il lui reste des progrès à faire.

Justin Thomas

Vainqueur Justin Thomas @19,00

Apparitions à l’Open britannique: 2

Titres majeurs: 1

Cinq derniers Opens britannique: cut raté, =T53

Le champion en titre de l’US PGA a besoin de s’améliorer si il veut être concurrent pour sa troisième apparition à l’Open.

Thomas commençait hyper-bien et à Birkdale et à Troon avec un 67 au premier tour les deux fois, mais l’année dernière il ratait le cut après un deuxième tour de 80. En 2016 une série de 77-74-73 mettait fin à ses espoirs en Ecosse.

Le natif de Kentucky, 25 ans, faisait un bond spectaculaire dans le classement mondial en 2017 avec cinq titres plus une deuxième place au Tour Championship, suffisant pour remporter le FedEx Cup et un cheque de $10million. Il bat des records partout aux States mais est-ce-que il a vraiment le jeu pour s’imposer à Carnoustie, un links réputé très compliqué à jouer.

Author Image

Loading...